Le 1er tour a mobilisé les Français d’Allemagne en faveur d’Emmanuel Macron

Par Emma Voglimacci Stephanopoli | Publié le 12/04/2022 à 21:30 | Mis à jour le 12/04/2022 à 21:30
Photo : © LPJ Berlin - Emma Granier
résultat des élections présidentielle en Allemagne

Dimanche 10 avril, les Français d’Allemagne se sont retrouvés à leurs bureaux de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle. Retour sur ce premier dimanche d’élection et sur les résultats en Allemagne et à Berlin.

 

Une organisation importante à Berlin en raison du nombre d’expatriés

Dimanche, à huit heures, les présidents, les assesseurs, les secrétaires et les membres de la sécurité des bureaux de vote de Berlin se pressent. Cette année, 12 bureaux de vote répartis entre l’Ambassade de France, le Lycée français et l’École Voltaire ont été mis en place pour accueillir l’afflux d’électeurs français résidant à Berlin. C’est trois bureaux de plus que l’année précédente. Une augmentation qui est nécessaire, puisqu’au Lycée français, entre 1300 et 1600 électeurs sont attendus pour chaque bureau, entre 8 et 19 heures.

Selon Julien Voituriez, président du bureau de vote 6 de l'École Voltaire, chaque année l’afflux de votants à Berlin est important. La participation est « à plus de 50 % dans le bureau de vote 6 à moins de 4 heures de la clôture du vote » nous explique-t-il.

 

Ecole Voltaire
© LPJ Berlin - Emma Granier

 

Selon le Ministère de l’Intérieur, la participation en Allemagne s’est élevée à 41,80%. En comparaison, le taux s'élevait à 54,99 % en 2017, tandis que la moyenne nationale de 2022 est de 73,69 %. A Berlin, c’est 51,63% des électeurs inscrits qui sont venus voter.

Néanmoins, malgré une légère baisse, pour un certain nombre d'électeurs, se mobiliser cette année était crucial. 

 

Une élection particulièrement importante

Les Français que nous avons interrogés à la sortie des bureaux de vote sont catégoriques : cette année, il faut voter. Si tous s’accordent à dire que toutes les élections comptent, les présidentielles de 2022 semblent se démarquer par un sentiment d’urgence à agir.

 

Selon Célia, 21 ans, « Cette élection pèse beaucoup dans le contexte actuel, en particulier vis-à-vis de la guerre en Ukraine ». Pour gérer cette crise, elle donne sa confiance à Macron, qu’elle soutient publiquement.

Tom, 24 ans, nous explique aussi que le contexte national et international l’a particulièrement poussé à voter. Toute sa famille s’est mobilisée pour faire barrage à l’extrême droite. Bien qu’il « ne soi[t] pas concerné directement par la politique intérieure, et que cela ne [l]’affecte pas, [il s’]’intéresse à la politique extérieure ». Il estime aussi qu’avec « la guerre en Ukraine, c’est une urgence ».

De même, Lorelei et Louise insistent, il faut se mobiliser : « Avec les propos [d’extrême droite] qu’on entend dans la presse en ce moment, il faut se bouger ». Si cela ne les concerne pas directement, puisqu’elles vivent toutes les deux à Berlin, elles expliquent que les résultats impactent tout de même leurs familles et amis. Pour ces raisons, Lorelei a fait le choix du vote utile. Elle a voté pour Jean-Luc Mélenchon, le candidat avec le plus d’intentions de vote à gauche. Pourtant, elle préfère le parti des Verts et le programme du candidat Yannick Jadot. Son amie, Louise, elle, attend le deuxième tour pour faire « barrage à l’extrême droite », préférant voter d’abord « écolo » en adéquation avec ses idées.

 

Ici, aucun des interrogés n’était en faveur de la candidate du Rassemblement National, pourtant qualifiée pour le second tour avec plus de 23 % des votes. Cela s’explique par des résultats bien en dessous de la moyenne nationale à Berlin. En effet, seuls 2,57 % des français d’outre-Rhin ont voté pour Marine Le Pen. 

 

Bureaux de vote
© LPJ Berlin - Emma Granier

 

Les résultats à l’étranger et en Allemagne 

Résultats des Français en Allemagne et à Berlin :

Comme la plupart des Français de l’étranger, ceux basés en Allemagne ont voté en faveur d’Emmanuel Macron. Cette année, c’est plus de 50% des votants qui lui ont renouvelé leur confiance. Un chiffre qui dépasse largement le score national de 27,8% du président sortant.  Jean-Luc Mélenchon arrive en seconde position avec 18,72% des votes exprimés, soit 3 points de moins que son résultat national. En troisième position, Yannick Jadot totalise 11,58% des voix, contre 4,63% à l’échelle nationale. 
 

Résultats 1er tour, Français établis en Allemagne

 

Par rapport au reste de l’Allemagne, les Français votant à Berlin se démarquent par une tendance plus à gauche.
En effet, alors que le président Emmanuel Macron obtient des scores supérieurs à 50% dans toutes les grandes villes allemandes, jusqu’à 63,25% à Düsseldorf, il ne totalise “que” 39,57% des voix. De plus, dans les bureaux de vote de la capitale, tous les candidats de gauche, que ce soit Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Philippe Poutou ou Nathalie Arthaud, obtiennent des scores plus élevés que dans le reste du pays. 

Le candidat de l’Union Populaire Jean-Luc Mélenchon totalise plus de 32% des voix à Berlin, un score particulièrement élevé.

resultat 1er tour presidentielles berlin

Pour le détail des résultats, cliquez ici.
 

Résultats du vote des Français de l’étranger :
 

Résultats 1er tour, Français établis hors de France.

 

Le taux d’abstention des français de l’étranger est de 64,88 % ce qui est largement supérieur à la moyenne nationale de 26,31 %. En 2017, Emmanuel Macron était déjà arrivé en tête à l'issu du premier tour des Français établis hors de France, recueillant 40,4 % des suffrages exprimés, tandis que Marine Le Pen en avait récolté 6,48 %.

(Source Ministère de l’Intérieur)

 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

emma V

Emma Voglimacci Stephanopoli

Étudiante à Sciences Po Lille, elle rejoint l'équipe du Petit Journal de Berlin en février 2022, prête à découvrir la ville, ses habitants et sa communauté d'expatriés francophones !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale