Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’accident vasculaire cérébral (AVC) nous concerne tous !

Par BNH Hospital | Publié le 23/05/2016 à 22:00 | Mis à jour le 19/04/2018 à 10:38
AVC accident vasculaire cérébral

L’accident vasculaire cérébral est une affection dont les conséquences peuvent être lourdes. N’importe qui peut en être victime, même si les personnes âgées sont les plus exposées. Un certain nombre de gestes préventifs et de précautions d’urgence peuvent permettre de réduire les risques inhérents à l’AVC. Le point avec BHN Hospital 

Qu’est-ce qu’un AVC?

L’AVC  se produit suite à l’occlusion par un caillot sanguin ou à la rupture d’un vaisseau qui transporte l’oxygène et les nutriments dans cerveau. De ce fait, une partie du cerveau n’est plus alimentée correctement et les neurones de la zone sous-alimentée meurent. Les conséquences peuvent être très lourdes, il est donc important de rechercher une aide médicale immédiate si l’on suspecte un AVC. Plus un AVC est traité rapidement, plus les séquelles seront remédiables.

Si l’AVC touche généralement les personnes plus âgées, n’importe qui peut être victime d’un AVC.

Il y a 2 principaux types d’AVC :

1)    Ischémique (représente 85% des AVC) : Quand l’approvisionnement du sang est obstrué par un caillot, une masse ou plus souvent une plaque de cholestérol

2)    Hémorragique : Quand un vaisseau affaibli dans le cerveau se rompt et saigne dans les zones alentours. Le sang s’accumule et forme une contusion dans les tissus cérébraux, compressant la zone qui ainsi est endommagée

IMPORTANT : Les accidents ischémiques transitoires ou AIT produisent des symptômes similaires à l’AVC mais sont temporaires (durant moins d’une heure). Le caillot parvient à se résorber ou à être évacué en peu de temps, les symptômes disparaissent donc rapidement et il n’y a généralement pas  de séquelles. Un AIT reste cependant une urgence médicale et ne doit en aucun cas être négligé, d’autant plus que 15% des AVC se produisent après un AIT.

Les symptômes

L’AVC peut toucher un grand nombre de fonctions différentes. Voici les signes qui doivent alerter (VITE) :

- Visage paralysé : Le visage ou une partie du visage qui s’affaisse ou qui est difficile à bouger

- Inertie d’un membre : Impossibilité de lever un ou deux bras

- Trouble de la parole : Difficulté à s’exprimer

- En urgence: Si l’un des symptômes ci-dessus est confirmé, il faut sans attendre contacter les urgences

Tout symptôme arrivant de manière soudaine ou brutale (engourdissement, trouble de la vue voir perte d’une partie de la vision, trouble de l’équilibre, mal de tête…) doit également être pris en considération.

Diagnostique

Lorsqu’un AVC  est suspecté, un grand nombre de tests sont effectués, notamment une prise de sang pour vérifier le niveau de cholestérol, la prise de la tension et l’analyse du rythme cardiaque.

Un scanner ou IRM du cerveau est souvent demandé afin d’identifier la zone ayant été touchée.

Traitement

En fonction du type d’AVC et de son importance, une intervention peut s’avérer nécessaire.   
Parfois, la source de l’obstruction sera traitée par médicament  et, le plus souvent, de la rééducation et de l‘orthophonie sont prescrits pour récupérer un maximum des capacités.

Souvent, les personnes doivent apprendre à vivre avec les séquelles plus ou moins contraignantes. Le docteur et le personnel soignant donneront tous les recommandations nécessaires au patient pour que la vie post AVC soit la plus normale possible.   

Prévention

Le meilleurs moyen de réduire les risques d’AVC est de vivre une vie saine incluant un régime équilibré et de l’exercice régulier. Arrêter de fumer et réduire l’alcool. De plus, la tension sanguine doit être surveillée régulièrement car l’hypertension peut augmenter les risques, de même que le diabète et le cholestérol.

Si vous suspectez un AVC pour vous ou quelqu’un d’autre, appelez une ambulance immédiatement au 02 632 1000 (pour le BNH)  ou 1669 (pour le service d’appel urgence national Thaïlandais). Une prise en charge rapide est la clef pour limiter les séquelles d’un AVC.

Pour plus d’information, veuillez contacter le département Emergency du BNH hospital au 02 686 2700 Ext 1111 ou Amélie Poncelet au 02 686 2700 Ext.1821 ; Email: amelie.po@bnh.co.th ou www.BNHhospital.com

BNH-LOGO-200x200

BNH Hospital

Hôpital à taille humaine, BNH Hospital dispense au cœur du quartier Silom/Sathorn des services et des soins médicaux complets grâce à un équipement de pointe et des équipes médicales hautement qualifiées et disponibles 24h24. En Français contactez Amélie
0 Commentaire (s)Réagir