Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Un leader réformiste thaïlandais acquiert la maison de Pridi Banomyong en France

Le co-fondateur du Mouvement progressiste en Thaïlande, Thanathorn Juangroongruangkit, a révélé cette semaine qu'il avait acheté en France la maison où l'ancien Premier ministre Pridi Banomyong, connu pour sa participation à la révolution de 1932, a vécu les derniers jours de sa vie en exil.

Une statue de Pridi Panomyong se trouve dans l'Université ThammasatUne statue de Pridi Panomyong se trouve dans l'Université Thammasat
Une statue de Pridi Panomyong se trouve dans l'Université Thammasat qu’il a fondée en 1934. Photo Xiengyod sous CC https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en
Écrit par La rédaction de Bangkok
Publié le 3 avril 2024, mis à jour le 17 mai 2024

 

La maison se trouve à Antony, dans la banlieue parisienne.

La chaîne télévisée ThaiPBS rapporte que le milliardaire a affirmé dans une interview avoir l’intention de préserver la maison comme lieu de mémoire et de témoignage de la révolution thaïlandaise de 1932, qui avait mis fin sans violence à la monarchie absolue.

Thanathorn a déclaré qu’il donnerait une conférence de presse d’ici le mois de juin pour donner plus de détails sur cette acquisition et sur le projet associé d’en faire un lieu de remembrance historique.

Pridi Banomyong figure parmi les personnages clé de la révolution de 1932 qui a transformé la Thaïlande en une monarchie constitutionnelle. Il est considéré comme l’un des pères de la démocratie thaïlandaise pour sa participation à la rédaction en 1932 de la toute première Constitution. Elu Premier ministre en mars 1946, il se retirera du pouvoir quelques mois plus tard, et s'exilera à Singapour, dans un contexte de fortes tensions politiques après la mort mystérieuse du roi Ananda Mahidol (Rama VIII). Son exil l'amènera finalement en France, où il avait fait ses études. Il décèdera le 2 mai 1983 dans cette maison d’Antony.

Enjeux politiques de la mémoire historique en Thaïlande 

Issu d’une famille milliardaire, Thanathorn Juangroongruangkit avait fait une entrée en politique très remarquée en 2018, en lançant le parti Anakot Mai (Nouvel Avenir) qui rassemblait des mouvances réformistes comme le mouvement Nitirat.

Thanathorn Juangroongruangkit et son parti Anakot Mai avaient créé la surprise en se classant troisième aux élections de 2019, remportant 81 des 500 sièges de la chambre basse du Parlement, fort d'une solide base de jeunes électeurs sensibles aux vues progressistes du parti et ses critiques contre l'establishment militaro-royaliste.

Le succès immédiat de ce nouveau mouvement poussa rapidement la junte au pouvoir sur la défensive, ce qui valut au jeune milliardaire charismatique de faire l’objet d’attaques multiples devant la Cour constitutionnelle. Thanathorn sera finalement déchu de son siège de député puis interdit de politique pendant 10 ans, et le parti Anakot Mai dissous.

Les neuf années au pouvoir sous le joug militaire entre 2014 et 2023 ont vu la disparition d’un certain nombre de témoignages et de références à la révolution de 1932 et au Parti du Peuple, qui en fut l’instigateur. En réaction, le mouvement de Thanathorn semble bien décidé à renverser la situation en rappelant à la mémoire des Thaïlandais cette partie de l’histoire et ses implications passées, présentes et futures.

Flash infos