TEST: 3715

La grenade, symbole et identité d’un ancien royaume

Par Teresa Navarro | Publié le 17/08/2020 à 21:30 | Mis à jour le 18/08/2020 à 11:59
Grenade Fruit Alhambra Mozarabe Andalousie

La grenade est le symbole et l'identité de la ville et de la province de Grenade. Un symbole qui représente cette ville si majestueuse et l’histoire de l’ancien royaume de Grenade ainsi que son histoire depuis des temps immémoriaux.

La grenade, très présente dans la ville 

Aujourd'hui, nous pouvons le voir dans ses blasons, ornant les monuments de la partie ancienne de la ville tels que le célèbre “Pilar de Carlos III”, mais c'est aussi le dessin préféré dans la poterie typique et caractéristique "grainaina" como celle de “Fajalauza” où la grenade se trouve dessinée avec des couleurs originales vertes et bleues. Grenade Nazari

La grenade, objet de bijoux, est également un symbole présent dans les beaux «souvenirs» mozarabes qui nous attirent dans les boutiques anciennes et profanes de la “Cuesta Gomerez”, qui mène à la magnifique et énigmatique Alhambra de Grenade.

Un symbole ancestral

Depuis des temps immémoriaux, la représentation du fruit de l'arbre «Punica granatum», la grenade, a été le symbole de la ville de Grenade, de sa province et de son royaume.

Depuis bien avant 1492, date à laquelle il a occupé une place permanente dans les armoiries de l'État et de la couronne d'Espagne. Ce sont les berbères de l'Afrique du Nord ceux qui ont amené cet arbre, qui a son origine dans la Perse antique.

Grenade est connue sous ce nom depuis le IXe siècle, lorsque l'installation de la population dans un endroit près du fleuve Darro a fait prospérer la Grenade musulmane. Le nom 'Garnata', est beaucoup plus ancien, remontant au IIe siècle avec la colonisation du peuple juif, celui connu sous le nom de Garnata Al-Yahud ou Grenade des Juifs, car la grenade est l'un des symboles de Rosh Hashanah, le nouvel an Juif.

L’Alhambra retrouve ses publics

Alhambra Grenade Andalousie
Photo:site Patronato de Alhambra et Generalife

Depuis la réouverture des installations le 17 juin dernier et jusqu'à vendredi dernier, 136.485 personnes ont visité l'Alhambra, ce complexe monumental, le plus visité du pays après trois mois de fermeture en raison de la crise sanitaire, un taux de visites réduites à 75% et qui a augmenté au cours des 30 derniers jours et a presque atteint sa pleine capacité lors des visites nocturnes, se déroulant cinq soirées par semaine. 

 

 

 

 

Newsletter Andalousie

Abonnez-vous pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur FacebookInstagram et Twitter

Sur le même sujet
teresa navarro

Teresa Navarro

Co-éditrice LePetitJournal.com/Andalousie. Professeure Titulaire de l’Université de Málaga, éditrice et co-éditrice de livres et revues scientifiques internationales depuis 1992 
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale