TEST: 3715

28 F: ce lundi on célèbre l’Andalousie !

Par Maëlle Depond | Publié le 24/02/2022 à 21:24 | Mis à jour le 25/02/2022 à 10:50
Dia de Andalucia

Ce lundi 28 février, dans les huit communautés de l’Andalousie, c’est jour de fête ! Les drapeaux vert et blanc flottent aux fenêtres, on mange du mollete (petit pain) à l’huile d’olive et on chante l’hymne andalou. C’est ce lundi que ça se passe et on vous explique pourquoi.  

 

Le 28 février est un jour férié dans la région, en hommage au référendum de 1980 qui permit la pleine autonomie de l’Andalousie. Cette journée est également « l’occasion de rappeler l’attachement des Andalous à leur terre, à leurs coutumes, à leur identité ». Élégamment vêtus, tous sortent dans la rue célébrer l’autonomie de l’Andalousie en famille ou entre amis.  

 

Un peu d’histoire de l’Andalousie s’impose

L’autonomie de l’Andalousie n’a pas été une mince affaire. En 1936, il est question d’un premier référendum lorsque la Guerre Civile espagnole éclate. Celui-ci est alors reporté … puis oublié.

Il faudra attendre la fin de la dictature franquiste pour que le sujet soit remis au goût du jour. En décembre 1978, de grosses manifestations éclatent dans toutes les provinces d’Andalousie et ce sont plus d’un million d’andalouses et d’andalous qui descendent dans les rues. Cette vague de protestations fait écho à un mouvement plus général. De nombreuses régions d’Espagne demandent à devenir totalement autonomes, comme la Catalogne ou les Pays Basques, par exemple. Et l’Andalousie est loin d’être en reste ! Au même moment, les partis politiques andalous signent le Pacte d’Antequera et s’engagent à s’unir afin d’obtenir l’autonomie de la région dans les plus brefs délais.  

En avril 1979 un décret royal est signé et accorde à la région une sorte de « pré autonomie ». Le Pacte d’Antequera et le décret d’avril mèneront au référendum de 1980. Les huit provinces d’Andalousie (Huelva, Cadix, Alméria, Grenade, Malaga, Séville, Cordoue et Jaén) sont appelées aux urnes. Le 28 février, l’autonomie de la région est votée à l’unanimité, à l’exception de la province d’Alméria.

Pour des raisons administratives, il faudra attendre 1981 pour que soit prononcé officiellement le Statut d’Autonomie andalou.

 

28F Andalucia
Photo: Cultura Andaluza (@CultAndaluza )

 

Au programme en 2022 en Andalousie

Pour commémorer le jour de l’Andalousie on accroche le drapeau vert et blanc aux balcons, mais aussi aux institutions publiques et aux écoles, et on sort faire la fête au son des flûtes et des tambours. Profitez-en, à cette occasion de nombreux musées et monuments ouvrent leurs portes gratuitement !

Dans toute l’Andalousie, les villes sont en ébullition ! Le week-end promet d’être chargé !

 

À Séville 

Pour les Sévillans, rendez-vous au musée de l’Autonomie, d’où vous pourrez visiter la maison de Blas Infante, créateur du drapeau, du blason et de l’hymne andalou. Au même endroit, le lundi, le chœur philharmonique de Séville viendra interpréter l’hymne régional.

 

À Cordoue

Rendez-vous au musée Archéologique, pour vous essayer à la céramique, au musée des Beaux-Arts ou encore au Palais de los Paez de Castillejo. A la Medina, assistez à un concert mêlant flamenco et musique arabe traditionnelle.

 

Dans la province de Malaga

Marchez sur les traces de Blas Infante et partez à la découverte de Casares, ville d’origine de ce personnage emblématique. A ceux qui voudraient découvrir de belles peintures de paysages andalous, le musée Thyssen de Malaga, comme l’ensemble des musées de Malaga, propose un accès gratuit à l’occasion du jour de l’Andalousie. Retrouvez dans la collection permanente des œuvres d’artistes tels que Julio Romero de Torres ou Gonzalo Bilbao.

 

À Grenade

Aux habitants de Grenade, les musées, les monuments, les archives et les bibliothèques ouvrent leurs portes au public et proposent des visites guidées, parfois théâtralisées, des concerts et des activités variées. A l’Alhambra, site historique à la réputation internationale, venez vous former aux techniques de sculptures nazaries de l’époque.

 

À Cadiz

Mauvaise nouvelle du côté de Cadix, la mairie a décidé d’annuler tout événement en raison de la situation sanitaire. La commémoration se limitera au lever de drapeau sur la façade de l’Ayuntamiento.

 

À Huelva

On ne fait pas les choses à moitié et le Conseil Général a décidé d’organiser un grand gala en l’honneur du jour de l’Andalousie. C’est l’occasion de mettre en avant l’art andalou, grâce à la présence d’artistes et de groupes de la province de Huelva. La vedette de cet événement : le flamenco !

 

À Jaén 

Le musée de Jaén propose, entre autres, un atelier pour partir à la découverte de la préhistoire andalouse.  

 

À Almería 

Enfin, à Almeria, l’Alcazaba et le site archéologique de Los Millares proposent des visites guidées et théâtralisées. Vous pourrez profiter des spectacles de danses traditionnelles andalouses en tenues d’époque !

28F Almería

 

Au Teatro de la Maestranza de Séville, les prix de l’Andalousie remis ce lundi

28F Andalucia

Les distinctions pour cette année 2022, qui seront présentées le 28 février au Teatro de la Maestranza à Séville, sont les suivantes :

Fils préféré de l'Andalousie : Manuel Alejandro.

Fils adoptif d'Andalousie : Alejandro Sanz.

Médaille de l'Andalousie pour les sciences sociales et la littérature : Inocencio Arias.

Médaille andalouse des arts : Belén Cuesta et Juan Antonio Ruiz Espartaco.

Médaille andalouse du sport : José Manuel Ruiz Reyes, Fátima Gálvez et le Real Club de Tennis de Huelva.

Médaille andalouse de la solidarité et de la concorde : María Luisa Guardiola

Médaille andalouse de l'économie et des affaires : Federico Beltrán, Jaencop et Rocío Medina

Médaille andalouse de la recherche, de la science et de la santé : José Manuel Quesada et les universités de Cordoue et de Malaga.

Médaille pour la projection de l'Andalousie : Pilar Vera et la Fondation Cruzcampo.

Médaille du mérite environnemental : Miguel Delibes de Castro et la Fédération andalouse de la chasse.

Sur le même sujet
Maëlle Depond

Maëlle Depond

En formation journalistique à l'Académie de l'ESJ (Lille), j’ai décidé de m’engager à l’international. A Séville depuis septembre 2021, je souhaite en profiter pour vous faire découvrir la vie culturelle sévillane.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'éditon Andalousie.

À lire sur votre édition locale