Mardi 11 mai 2021

Filantrop : marque française éco-responsable née en Espagne

Par Francis Mateo | Publié le 27/04/2021 à 17:42 | Mis à jour le 28/04/2021 à 11:52
Photo : Le Français Emmanuel Moreau créateur de la gamme de pulls, T-shirts et polos "éco-responsables" à marque Filantrop / DR
Emmanuel Moreau, fondateur de Filantrop

En pleine pandémie, le Français Emmanuel Moreau a lancé depuis Madrid une ligne de vêtements qui s'affiche comme "éco-responsable, de qualité, et au juste prix". Pari réussi, puisque Filantrop a déjà trouvé sa clientèle. La marque entame aujourd'hui son développement commercial. 

Les grandes aventures entrepreneuriales commencent parfois par des événements anodins. C'est en renouvelant son fond d'armoire qu'Emmanuel Moreau en est venu à créer la marque de vêtements Filantrop. Habitué à porter des pulls, T-Shirts et polos, ce Français installé à Madrid s'est aperçu qu'il ne trouvait pas de produit correspondant totalement à ses attentes, c'est à dire des vêtements qui soient à la fois éco-responsables, de qualité, et au juste prix. C'est donc en faisant du shopping que naît l'idée de Filantrop, une marque ayant pour ambition de satisfaire ces trois critères. 


Français de Madrid, il lance son business en pleine pandémie

Mais que veut dire "éco-responsable" ? "Cela signifie d'abord que nous utilisons notamment du coton bio pour une fabrication de proximité, puisque la production est réalisée au Portugal, en utilisant dans la mesure du possible les teintures organiques", répond Emmanuel Moreau. "Dans le même esprit, le packaging est exempt de tout élément inutile, comme le carton ou les étiquettes qui finiraient à la poubelle ; mais c'est surtout la qualité qui fait la différence, puisque ce sont des vêtements que l'on peut laver plus de quatre-vingt fois et qui resteront comme au premier jour". C'est également dans cette logique éco-responsable que le créateur de Filantrop a choisi de collaborer avec des associations environnementales et solidaires telles que (R)Forest Project et Cienciaterapia, pour participer au financement de leurs initiatives. Une façon aussi de réduire l'empreinte carbone de l'entreprise à travers le projet de reforestation.

 

emmanuel moreau filantrop


Ouvrir des points de vente à Madrid et ailleurs en Espagne

Lancée l'an dernier en pleine période de pandémie, sans pratiquement aucune campagne marketing, la marque essentiellement distribuée en ligne a profité d'un "bouche à oreille" à travers les réseaux sociaux qui a agréablement surpris Emmanuel Moreau : "De nombreux influenceurs ont communiqué sur Filantrop, à travers notamment Instagram". Preuve que la marque a su trouver sa clientèle malgré le contexte difficile. Le créateur d'entreprise y voit une convergence avec de nouveaux modes de consommation, dont témoigne la volonté de "green washing" des grandes sociétés du secteur textile : "Le business model des petites marques profite de cette tendance, puisqu'elles sont souvent par nature « éco-responsable », même si cet avantage ne compense pas évidemment leurs difficultés de financement". 

Emmanuel Moreau estime par ailleurs qu’il y a une demande sensible envers des produits de qualité, quitte à payer plus cher : "Pourquoi acheter un T-shirt à 15 € que vous jetterez dans six mois plutôt que de payer 40 € pour un vêtement que vous porterez encore dans deux ans ? Les consommateurs achètent moins, mais ils achètent mieux, et je pense que cette tendance va rester". Une évolution qui coïncide avec le rejet d'une certaine uniformité de l'offre, où les clients vont chercher davantage de singularité. C'est en quelque sorte le retour du "small is beautifull". Même si Filantrop entend bien grandir : outre les ventes en ligne, la marque est présente actuellement dans quatre points de vente à Madrid, avec deux nouvelles implantations prévues à Malaga et Valencia. 


 

Nous vous recommandons

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Vienne Appercu
POLEMIQUE

La lutte contre les fémicides en Autriche devient une priorité

Les fémicides ont atteint un niveau préoccupant en Autriche sans pour autant déclencher la prise de conscience nécessaire. Une réaction forte est attendue lors de la table ronde de mercredi.

Sur le même sujet