Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2271

Première gorgée de Moulins d'Ascq à Madrid (et autres petits plaisirs)

Par Vincent GARNIER | Publié le 09/03/2021 à 16:38 | Mis à jour le 09/03/2021 à 16:51
Photo : DR
biorigin

L'aventure a commencé en plein confinement, au printemps 2020, avec la création de Biorigin, mais ses débuts remontent à 1999 et sont situés à Lille, lieu et date de la création de la marque Moulins d'Ascq -à moins que l'histoire ne démarre à Séville, dans les années 80, avec la venue d'Arnaud Decoster en Espagne et ses premières expériences professionnelles dans le pays. Pour l'auteur de ces lignes, tout commence en tous les cas et comme il se doit autour d'une bière, dans les jardins de l'Institut français de Madrid, au cours d'une matinée ensoleillée du mois de février dernier.

 


Difficile de goûter les breuvages importés en Espagne par le Lillois Arnaud Decoster sans une pensée pour Philippe Delerm, et son hommage littéraire à la première gorgée de bière (et autres plaisirs minuscules). Avant de monter Biorigin et de s'associer avec Sophie Rigaud pour la distribution en Espagne "de boissons bios à saveur unique", Arnaud Decoster a quant à lui pendant de nombreuses années cultivé, au sud des Pyrénées, ces petits plaisirs quotidiens qui font la saveur de la vie. La faute peut être au caractère festif et chaleureux de sa terre d'origine et de son pays d'accueil, ou au sens du partage qu'il affecte tant et qui justifie nombre de ses choix présents et passés. Comme si la trajectoire de ce Ch'ti de Madrid s'articulerait autour des 5 sens, Arnaud Decoster a débuté sa carrière professionnelle à Séville dans les cosmétiques, l'a poursuivie au sein d'une filiale de Procter & Gamble dédiée au pets food ("C'est là que j'ai vraiment appris à bosser" estime-t-il), a fait étape à Paris dans le tissu d'ameublement haut de gamme, avant de redescendre en Espagne fonder Promoplus, une agence de marketing promotionnel travaillant sur des outils innovants, associant décibels et structures gonflables, puis de créer en 2014 Sensology, entreprise spécialisée sur le marketing... olfactif ! Un parcours peu ordinaire qui représente plus de 25 ans dans le pays de Cervantès et promet désormais de belles découvertes gustatives.

 

On arrive au bon moment

Tandis que l'Espagne est le premier producteur bio d'Europe, avec 8,9% de ses terres agricoles destinées à ce type de production, le marché intérieur n'a connu en la matière ses premiers frémissements il n'y a de cela que quelques années, bien après la France par exemple. Aujourd'hui, la part de marché du bio en Espagne représente seulement 1,6% de l'ensemble de l'alimentaire et doit en grande partie son dynamisme aux moins de 35 ans, ces millenials dont on parle tant, et qui font preuve d'une plus grande conscience envers les habitudes de consommations saines et respectueuses de l'environnement. Les choses bougent doucement, certes, mais elles changent bel et bien. Surtout, tout indique que le bio a dans le pays de beaux jours devant lui et que les acteurs qui se sont positionnés à temps, devraient connaître à l'avenir un véritable boom de leurs ventes. "On arrive au bon moment", estime Arnaud Decoster, qui avance une croissance de 16% du marché bio en Espagne en 2020, par rapport à 2019. Et en l'occurrence, la pandémie y est pour une bonne part : "les gens ont changé leurs habitudes de consommations et souhaitent acheter des produits plus respectueux de l'environnement", défend le Lillois. 

 

Les micro-producteurs de bières bio en Espagne : 50 en 2010, 500 aujourd'hui

C'est en tous cas au printemps dernier, en plein confinement, à la demande de ses enfants d'abord, puis de ses amis, de ses voisins et de tout un chacun ayant goûté aux plaisirs de la première gorgée de Moulins d'Ascq, qu'il a fait venir à Madrid ses premières palettes de cette bière artisanale et bio, fabriquée par son neveu. "C'est en observant l'engouement qui existait autour du produit que nous avons pensé qu'il y avait quelque chose à faire", se rappelle-t-il. Pourtant les chiffres ne sont pas forcément éloquents : d'abord parce que la consommation de bière a chuté dans le pays du fait de la pandémie et de la fermeture des bars et restaurants. Ensuite parce que les ventes de bières artisanales, et qui plus est encore, les ventes de bières bios artisanales, y sont particulièrement marginales. "Il n'y a que 22 marques de bières bios en Espagne", détaille Decoster, "et le secteur 'kraft' ne représente que 2% de parts de marché". Pendant tout l'été 2020, cet ex élève du Skema a mené sa petite étude de marché, envoyant notamment des échantillons en dégustation à son entourage, avec un questionnaire pour connaître l'intérêt porté sur le produit : 90% des personnes interrogées se sont dites prêtes à en racheter, au prix proposé. "C'est une bière qu'il faut goûter. En termes de marketing, notre principal investissement, c'est de faire des dégustations", décrypte Arnaud Decoster. 

biorigin
Arnaud Decoster et Sophie Rigaud se sont associés au sein de la marque Biorigin / DR

Ils se sont connus grâce à l'association caritative Manos Amigas, venue en aide aux personnes les plus touchées par la crise du Covid dès le printemps 2020 et qui regroupe un certain nombre de Français de Madrid : avec Sophie Rigaud, qui s'est associée au projet Biorigin en fin d'année, ils développent désormais leur réseau de distribution dans le pays, avec leur site Internet, qui regroupe déjà une centaine de clients, mais aussi et surtout avec les chaines de vente en détail, et leurs franchises plus ou moins implantées selon les régions. Au sein de la communauté française aussi la marque Moulins d'Ascq est désormais disponible dans un certain nombre d'établissements tenus par nos compatriotes, à l'image de La Franchuteria, ou de La Boul' Bistrot, où une dégustation est prévue vendredi 12 mars de 12h30 à 15h (réservation 910 269 153). "Nous nous donnons l'année 2021 pour tester le marché et rentrer dans les chaînes", expliquent Arnaud et Sophie. "Une fois que nous aurons la logistique bien rodée, nous ferons le travail pour rentrer dans la grande distribution", complètent-ils. Leurs ambitions ne s'arrêtent en tous cas pas à la marque Moulins d'Ascq, même si cette dernière, médaille d'or des World beer awards et intégrante du top 3 des brasseries bio françaises constitue évidemment une belle carte d’entrée. "Notre objectif est de nous diversifier avec d'autres marques, toujours dans le bio, comme les produits de la brasserie normande De Sutter, que nous commercialisons déjà, mais bientôt aussi du cidre ou du champagne". "L'idée s'est de se faire plaisir", complète encore Arnaud Decoster, "de se lancer dans une entreprise qui défende des valeurs et participe aussi au bien-être de la planète". 

https://biorigin.es/

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet