Lundi 6 décembre 2021
TEST: 3548

Travailler en Inde : le guide complet

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 09/11/2021 à 00:59 | Mis à jour le 09/11/2021 à 14:41
La bourse de Bombay, centre financier de l'Inde

Comment décrocher un emploi en Inde ? Quelles sont les formalités administratives à accomplir pour venir travailler en Inde ? Comment sont les Indiens dans le monde du travail ? lepetitjournal.com vous offre un guide complet de ce qu'il faut savoir pour travailler en Inde. 

 

Le marché de l’emploi en Inde

Jusqu’en 2016, l’Inde était un pays en pleine expansion économique avec une croissance élevée alors que l’Europe était en stagnation (8,2 % en 2016). Mais, à partir de 2017, la croissance indienne a commencé à décélérer et avait diminué de moitié en 2019.

La crise sanitaire de la Covid-19 a fortement affecté l’économie indienne : en mars 2020, le gouvernement annonçait un confinement strict, l’arrêt de toutes les activités non essentielles et des transports de passagers dans le pays et à l’international. Cette période qui a duré presque deux mois a engendré une décroissance de l’économie entre avril et juin 2020 (-24 %, un des taux les plus importants dans le monde pour cette période,).

Depuis juillet 2020, le pays a retrouvé un rythme de croissance et la Banque Centrale indienne (RBI) prévoit une croissance de 9,5 % pour l’année fiscale 2021-2022 (l’année fiscale indienne est d’avril à mars) et de 7,5 % pour l’année fiscale suivante.. 

Cependant, même si dans l’ensemble les offres d’emploi ont connu une baisse de 60 %, l’impact a été très variable suivant les secteurs  : les domaines de l’informatique et des services informatiques ainsi que le secteur bancaire n’a jamais cessé d’embaucher, par contre le secteur du tourisme, hospitalité et transport aérien) et celui de l’immobilier a enregistré une chute vertigineuse de 70 %.

La diminution des offres d’emploi a affecté tous les niveaux hiérarchiques et les grandes villes les plus actives avant la Covid comme Mumbai, Delhi, Bangalore et Chennai ont subi un choc plus important.

Aujourd’hui, le secteur de l’informatique et des services informatiques ainsi que le secteur bancaire sont encore les secteurs qui embauchent le plus. Dans les autres domaines, la tendance est plutôt à l’attente et plus particulièrement dans le secteur du tourisme qui attend beaucoup de la réouverture des visas touristiques prévue le 15 novembre 2021.

 

Des Indiens à une table de conférence

 

Les visas qui permettent de travailler en Inde

D’une manière générale, deux catégories de visa permettent de travailler en Inde :

  • le visa employment, le principal
  • le visa business, plutôt pour les missions

D’autres visas destinés à des secteurs spécifiques permettent aussi de travailler :

  • le project visa : Le visa de projet est accordé aux ressortissants étrangers qui viennent en Inde pour l'exécution de projets dans les secteurs de l'électricité et de l'acier.
  • le journalist visa : pour les journalistes professionnels, les photographes, les producteurs ou réalisateurs de films documentaires (autres que des films commerciaux), les représentants d'une radio et/ou d'une télévision, les écrivains de voyage/photographes de promotion de voyage, etc.
  • le film visa : pour le tournage d'un film long métrage, d’une émission de télé-réalité, ou de séries télévisées commerciales.

Ces visas sont détaillés sur le site du Ministère de l’Intérieur, division des étrangers (Minister of Home Affairs, Foreigners division)

 

Tous les autres visas ne permettent pas de travailler en Inde. La mention “not valid for employment” est apposé sur le visa.

 

Visa indien sur un passeport

 

Le visa employment

Il faut avoir un contrat de travail pour pouvoir faire la demande de visa employment.

Le visa employment est accordé aux personnes titulaires d’un diplôme et qui apporte des compétences non disponibles en Inde. Sauf pour quelques secteurs d’activité (ambassades, professeurs de langue, traducteurs…), un seuil minimum de salaire annuel est impératif pour postuler pour ce visa, il est actuellement de 1 625 000 roupies soit 18 800 euros.

Le visa est émis soit pour une durée allant de 1 an à 5 ans en fonction du type de mission soit pour la durée du contrat de travail, c’est la durée la plus courte qui compte. Le visa est renouvelable sur place

L’enregistrement auprès du Foreigners Regional Registration Officer (FRRO) de la ville de son lieu de travail (le centre d’enregistrement des étrangers) est obligatoire pour les visas de plus de 180 jours.

Le visa est renouvelable sur place à l’issue de l’expiration de sa première période de validité sur une base annuelle et toujours en fonction de la durée du contrat de travail.

 

Le visa business

Le visa business est destiné à tous les étrangers qui viennent en mission pour une durée limitée en Inde. Sa période de validité peut aller jusqu’à 5 ans mais la durée d’un séjour en Inde ne doit pas dépasser 180 jours. 

 

La législation et les règles concernant les visas sont susceptibles de changer, il est fortement recommandé de vérifier sur le site du ministère indien de l'Intérieur.

 

Bureaux à Gurgaon près de Delhi
Un bâtiment de bureaux à Gurgaon, près de Delhi

 

Contrats de travail et salaires en Inde

Comme en France, le contrat de travail peut être à durée limitée ou illimitée (permanent contract).

Attention, au delà d’une durée de résidence en Inde comprise entre 2 et 3 ans (ndlr : durée exacte  comptée en nombre de jours passés sur le territoire indien selon une règle précise fixée dans la loi fiscale), les étrangers sont considérés comme des “Resident Ordinarily Resident (ROR)” par le fisc indien et sont imposés en Inde sur l’ensemble de leurs revenus mondiaux. La plupart des grandes entreprises privées font appel à des fiscalistes pour établir les déclarations de revenus de leurs employés étrangers qui sont en Inde depuis plus de 3 ans.

 

Depuis 2021, les employeurs demandent de plus en plus à leurs futurs employés d’être doublement vaccinés contre la Covid-19.

 

Les salaires sont variables suivant les secteurs d’activité, la taille de la société et le type de poste. Mais, depuis 2021, la tendance serait à la baisse sauf dans le secteur de l’informatique et des services informatiques.

 

Travailler dans un des business centers de la chambre de commerce france inde
Un des business centers d'IFCCI, la chambre de commerce France Inde

 

Les conditions de travail en Inde

Heures travaillées et congés payés

La semaine de travail est de 5 jours dans la plupart des entreprises privées et de 6 jours pour les administrations et les banques.

La journée de travail est d’au minimum 8 heures avec en général 1 heure de pause pour le déjeuner qui n’est pas comprise dans les 8 heures. Les Indiens qui occupent des postes à responsabilité sont pour la plupart de “gros”  travailleurs et il n’est pas rare qu’ils continuent à se connecter à leur messagerie même après être rentrés chez eux.

Les congés payés sont en général de 12 jours, mais les conditions varient selon les entreprises et les secteurs. Dans les entreprises privées du secteur tertiaire, la moyenne des congés payés est plutôt de 24 jours.

 

aller travailler à Delhi en metro

 

 

Couverture médicale, assurance santé, retraite…

Le principe du congé maladie n'existe pas en Inde, les employés qui sont malades et ne peuvent venir travailler consomment des jours sur leur quota de congés payés.

Il n’existe pas de couverture sociale comme en France sauf pour les personnes ayant un salaire très faible. Dans ce cas, elles bénéficient d’un programme du gouvernement national qui leur donne accès aux hôpitaux publics.

La plupart des grandes entreprises privées offrent une couverture santé à leurs employés en souscrivant une assurance santé qui, selon les employeurs, peut couvrir en plus de l’employé, le conjoint et un ou deux enfants. Cela sert d’outil de promotion de l’entreprise pour les recruteurs.

Si l’entreprise n’offre pas de couverture santé satisfaisante, l’employé devra souscrire une assurance santé.

La plupart des grandes entreprises privées offrent aussi une assurance vie et une assurance accident pour leurs employés qui représentent un nombre défini de salaire mensuel/annuel de l’employé.

 

Des femmes travaillant dans un bureau en Inde

 

Syndicats

Les syndicats ne sont présents que dans le secteur industriel et dans l’agriculture. Les syndicats sont peu représentés dans le secteur tertiaire.

 

Environnement de travail

L’Inde est un vaste pays regroupant des régions très diverses aux langues et cultures variées. La diversité linguistique de l’Inde en est le premier exemple : il n’y a pas une langue nationale mais 22 langues officielles selon la Constitution indienne.

Même si le sentiment d’appartenir à la nation indienne est fort, les Indiens sont d’abord issus d’une région et sont attachés aux habitudes et coutumes de celle-ci : langue, fêtes, plats…

Les Indiens sont, en général, accueillants et prompts à aider les nouveaux arrivants. Leur intégration dans l’entreprise se passe bien dans la plupart des cas. 

 

Pour la plupart des Indiens, poser des questions directes sur l’âge de leur interlocuteur ou sur son salaire est tout à fait normal alors que cela l’est beaucoup moins dans la culture française.

 

un quartier de bureaux à Chennai
Chennai @Bruno Guilbert

 

Trouver du travail en Inde

Contrairement à certains pays, en tant qu’étranger (sauf pour les personnes ayant le statut d’OCI (Overseas Citizen of India et les Japonais), on ne peut pas se rendre en Inde sans visa. La recherche d’emploi doit donc s’effectuer en dehors de l’Inde sauf pour les personnes déjà détentrices d’un visa, mais dont le contrat de travail expire bientôt.

 

Les sites pour trouver un emploi

Les principaux sites utilisés par les recruteurs et les entreprises sont :

 

reunion de travail en Inde

 

Les emplois pour les Français en Inde

La plupart des grandes entreprises françaises sont présentes en Inde, et en particulier les sociétés de service informatique comme Cap Gemini, les trois grandes banques françaises (BNP Paribas, Credit Agricole et Société Générale), les producteurs automobiles (Renault, PSA…), les grandes entreprises industrielles...

La Chambre de Commerce et d’Industrie France Inde (IFCCI) a développé un service “Ressources humaines et Recrutement” sur lequel on peut déposer une demande d’emploi et consulter les offres des entreprises membres (françaises et indiennes).

Les lycées français de Mumbai, Delhi et Pondichéry et l’école franco-indienne de Chennai sont une bonne opportunité pour travailler dans le domaine de l’enseignement et de l’éducation ainsi que certaines écoles internationales dans les grandes villes indiennes.

 

Il est également possible d’effectuer un Volontariat International en Entreprise (VIE) en Inde. La condition spécifique à ce pays est d’être diplômé(e) depuis moins d’un an.

 

Travailler à Bangalore
Bangalore

 

Travailler en Inde sans diplôme

C’est pratiquement mission impossible, les entreprises locales recherchent des personnes disposant de compétences non présentes sur le territoire indien et, en particulier, de personnes ayant effectué un master. 

De plus, le visa employment n’est pas attribué pour des postes ne nécessitant pas de diplômes, cela est clairement stipulé dans les directives du ministère de l’Intérieur.

 

Travailler en Inde sans parler anglais

Les deux langues utilisées par le gouvernement national sont l’hindi et l’anglais, la plupart des Etats utilisent en plus une langue locale : marathi dans le Maharashtra, tamoul dans le Tamil Nadu, malayalam dans le Kerala... 

Il est tout à fait possible de travailler en Inde sans parler la langue de l’Etat dans lequel on travaille, mais il n’est quasiment pas envisageable de venir travailler en Inde sans parler l’anglais. 



 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir