Vendredi 19 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE - L'éventail : histoire, petits secrets et curiosités

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 13/02/2019 à 09:00 | Mis à jour le 13/02/2019 à 17:04
Photo : CC Alex Pascual Guardia
éventail espagne

S'il y a un objet que l'on associe habituellement à l'Espagne, c'est bien l'éventail. Il fait partie des outils indispensables pour affronter la chaleur estivale, il est aussi un des symboles de la danse flamenco. Des modèles les plus raffinés à ceux des bazars chinois, on oublie que l'éventail a derrière lui une histoire millénaire. 



L'éventail vient de très loin. On ne dispose pas de date exacte mais déjà à la préhistoire il semblerait que les hommes l'utilisaient pour raviver le feu. Bien plus tard, grâce aux textes et aux représentations picturales, on sait que les Egyptiens, les Grecs ou les Romains, se servaient aussi de l'éventail. Mais c'est en Chine que le plus ancien exemplaire connu à ce jour a été retrouvé : il date du VIIe siècle avant JC. Il est composé d'une seule feuille qui ne se plie pas.


L'éventail plié, le modèle plus répandu, serait quant à lui une invention japonaise. Son auteur aurait observé les ailes d'une chauve-souris. Et ce n'est pas qu'une légende puisque le premier nom de ce type d'éventail, "komori", signifie chauve-souris en japonais.

En Europe, l'éventail plié arrive par le Portugal au XVIe siècle au milieu des cargaisons d'épices et de soies. Il devient un instrument de raffinement et de luxe chez les nobles et les bourgeois. Mais surtout il prend toute sa place dans la toilette féminine. Une dame distinguée et coquette se devait de savoir manier l'éventail et son langage.

Les artisans français, italiens et anglais qui dominent la production au XVIIIe siècle en font un objet d'art. Les éventails sont décorés de peintures ou de broderies représentant des sujets mythologiques, bibliques ou des scènes galantes. Les matériaux toujours plus précieux : ivoire, nacre, écaille, pierres précieuses.

 

De la coquetterie au ridicule


Mais les modes changent. La révolution impose en France des vêtements plus légers, plus près du corps, la coquetterie est tournée en ridicule et l'éventail tombe en désuétude. En Espagne la production se développe. Plusieurs artisans français vont notamment s'installer à Valence où se trouve la Real Fábrica de Abanicos. La ville devient un des plus importants centre de production en Europe. L'éventail de pericón, un modèle plus grand, est adopté sur la scène des théâtres et des ballets flamenco.

Les poètes de la Génération de 27, Federico Garcia Lorca, Rafael Alberti, Lui Cernuda s'affichent en éventail et en font un symbole des intellectuels.


Aujourd'hui l'Espagne reste un des grands producteurs d'éventails. Et c'est toujours dans la Communauté de Valence que sont regroupés les artisans et artistes éventaillistes. Mais les éventails que l'on voit se déployer l'été en Espagne sont plutôt "made in China".



Un bon éventail...

Pour Miguel, employé à la Casa de Diego, une des boutiques d'éventails les plus réputées de la capitale située sur la Puerta del Sol, le secret de la qualité réside dans les matériaux utilisés et dans les motifs. "Nous n'utilisons jamais de plastique, mais des matériaux plus nobles comme le bois, le nacre ou de l'ivoire", explique-t-il. Les éventails commercialisés dans sa boutique sont tous peints à la main, gage d'un véritable travail artisanal. Enfin il prête une attention particulière à la bonne fermeture de l'éventail : "Quand on sait comment se ferme un bon éventail, on fait tout de suite la différence".

 

Le saviez-vous ? L'éventail a son langage


- Le passer d'une main à l'autre : "Je sais que tu regardes une autre"

- Le mettre devant le front : "Ne m'oublie pas"

- Se taper la paume de la main avec : "Aime-moi"

- Le fermer rapidement : "Je suis jalouse"

- Mettre un doigt devant le voilage : "Je t'aime encore plus chaque jour"

- Fermé dans la main droite : "Je cherche un fiancé"

- Fermé dans la main gauche : "Je ne suis pas célibataire"

- Le laisser tomber : "Je suis tienne"

- Le faire battre très rapidement : "Je t'aime beaucoup"

- Prendre l'éventail par la partie supérieure : "Tu me laisses indifférente"

- L'éventail dans les cheveux : "Je me rappelle de toi"

- L'éventail sur le cœur : "Je t'aime"

- Le taper avec un autre objet : "Je m'impatiente"

- Se couvrir une partie du visage avec : "Nous sommes surveillés"

- Se couvrir les yeux avec : "Je suis désolée"

- Le voilage sur les lèvres : "Embrasse-moi".



Déborah GROS

Pour en savoir plus : http://www.todoabanicos.com/

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Barcelone Appercu
VIE PRATIQUE

GUIDE VACANCES - Infos pratiques pour voyager en Espagne

Pour éviter les mauvaises surprises qui pourraient gâcher vos vacances, voici quelques informations pratiques importantes à connaitre lorsque l'on voyage sur les routes de la péninsule ibérique.

Sur le même sujet