Un navire royal découvert au large de l’Angleterre, trois siècles après son naufrage

Par Colin Porhel | Publié le 28/06/2022 à 12:12 | Mis à jour le 28/06/2022 à 14:57
Photo : Noaa - Unsplash
L'épave de Gloucester a été retrouvée au Royaume-Uni

Révélée il y a quinze ans à proximité des côtes anglaises, l’épave du Gloucester a été formellement identifiée par des chercheurs britanniques. Le navire avait coulé en 1682, avec à son bord James Stuart, duc d’York et futur roi d’Angleterre.

 

« La plus importante découverte maritime historique » depuis celle du Mary Rose en 1982. Claire Jowitt, professeure à la University of East Anglia, ne cachait pas son enthousiasme, le 9 juin dernier, après la confirmation que la carcasse du bateau retrouvé en 2007 constituait bien les restes du HMS Gloucester. Parmi les objets remontés à la surface, des vêtements, des chaussures et…des dizaines de bouteilles de vin !

 

Depuis son naufrage au large des côtes britanniques le 6 mai 1682, le navire de guerre gisait dans les fonds marins. Les frères Julian et Lincoln Barnwell, accompagnés de leur ami James Little, avaient finalement retrouvé son épave trois siècles plus tard, sans que les experts ne puissent formellement l’identifier. « C'était notre quatrième saison à la recherche du Gloucester », explique Lincoln Barnwell dans la revue de l’université. « Nous commencions à croire que nous n'allions pas réussir à mettre la main dessus. Nous avions tellement plongé sans rien trouver ». Mais les longues heures passées à explorer les fonds marins ont fini par porter leurs fruits. « En descendant au fond de la mer, la première chose que j'ai vue, c'était de gros canons posés sur du sable blanc. Un moment impressionnant et vraiment magnifique », ajoute-t-il.

 

Johan Danckerts
Le naufrage du HMS Gloucester, peint par Johan Danckerts

 

Un futur roi d’Angleterre impliqué dans le naufrage

La découverte de l’épave est d’autant plus émouvante qu’elle appartient au navire ayant transporté James Stuart, duc d’York et futur roi d’Angleterre. À l’époque, ce dernier doit rejoindre sa femme, alors enceinte de leur premier enfant, à Edimbourg, avant de retourner à Londres pour la naissance du bébé. Pourtant, rien ne se passe comme prévu.

 

Le 6 mai, à 5h30 du matin, alors que le navire se dirige vers la capitale écossaise, une violente dispute éclate entre James Stuart et le pilote. Les deux hommes ne sont pas d’accord sur la trajectoire à adopter pour atteindre la côte sans encombre. L’option retenue n'est finalement pas la bonne, et le bateau ne résiste pas aux bancs de sable du Norfolk, connus pour leur dangerosité. En une heure, l’embarcation coule, emportant avec elle plus des centaines de passagers présents à bord. Selon les historiens, le Duc, toujours remonté contre le pilote, n’aurait quitté le navire qu’à la dernière minute. Par respect du protocole monarchique, qui interdit aux naufragés de s’enfuir avant les membres de la famille royale, les humeurs du futur roi coûtent la vie à des dizaines de personnes.

 

« Une découverte qui va changer la compréhension de l’Histoire »

À son retour en Angleterre, James Stuart fait endosser l’entière responsabilité du naufrage au pilote, qui est condamné à la prison à perpétuité. De son côté, le Duc s’en sort sans aucune sanction judiciaire, mais l’épisode nuit à sa réputation. Avant même son accession au trône, certains alliés se détournent de celui qu’on nommera plus tard Jacques Ier.

 

L'événement révèle « une tragédie aux proportions considérables en termes de pertes de vies, tant privilégiées qu'ordinaires », affirme Claire Jowitt. « Cette découverte promet de changer fondamentalement la compréhension de l'histoire sociale, maritime et politique du XVIIème siècle (…). L'histoire du dernier voyage du Gloucester et l'impact de ses conséquences doivent être racontés à nouveau, en prenant en compte son importance culturelle et politique, ainsi que son héritage », poursuit la spécialiste de l’Histoire maritime.

 

Un souhait qui sera bientôt exaucé, selon l’Université d'East Anglia. Fruit d’un partenariat entre les frères Barnwell, le Norfolk Museums Service et de la faculté, une exposition est prévue pour le printemps 2023, au Norwich Castle Museum & Art Gallery. Elle présentera au public les découvertes de l’épave et commentera les recherches historiques, scientifiques et archéologiques toujours en cours.

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

pa.com@free.fr mer 29/06/2022 - 13:17

Selon Wikipedia ce serait Jacques II roi d'Angleterre.

Répondre

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale