Vendredi 23 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BIKE SURFING - En roues libres : pédaler gratuitement à Berlin, c’est possible !

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 05/06/2014 à 23:00 | Mis à jour le 06/06/2014 à 00:54

Ah, profiter pleinement des douces caresses du vent du Nord, visiter un quartier depuis la perspective de notre guidon, ou tout simplement narguer notre collègue qui nécessite le double du temps en Ubahn pour atteindre son lieu de travail?Oui, la capitale allemande est décidément une des villes européennes où il fait bon vivre à vélo (avez-vous déjà vu une ville française dont les pistes cyclables ? quand il y en a ? sont déneigées ?). Cependant les prix affichés (de 8 à 12?/jour en location, à partir de 80-100? l'achat d'occasion) ont parfois de quoi restreindre nos ardeurs. Bike Surf Berlin, une toute jeune initiative qui fêtera son premier printemps en ce mois de juin 2013 nous offre cette liberté.

Du Couchsurfing au Bikesurfing : partager plutôt que payer
Bike Surfing. Cette appellation sera sûrement familière aux usagers du site www.couchsurfing.org dont le principe originel de non-profit a germé dans la tête et les jambes de Graham Pope et Pau Simo, deux résidents Berlinois, pour finalement éclore en ce système de « location » de vélo gratuit, où l'esprit de "confiance et de communauté" est plus important qu'une monnaie d'échange ("[we] were interested in creating a bike sharing system that was not based on money but on karma, trust and community "). L'idée n'est donc pas de concurrencer les fameux « Bike for Rent » ou les nombreuses boutiques de vélo qui jalonnent la ville, mais bien de développer une alternative viable pour laquelle les fonds récoltés ne sont destinés qu'à son bon fonctionnement : "Nous ne gagnons pas d'argent et ceci est un de nos principes fondamentaux", explique Graham (« No money is earned and this is one of the central philosophies of the project »).

Et concrètement, sans porte-monnaie, comment ça marche (roule !) ?
Pour le futur cycliste, rien de plus simple : il suffit de remplir la demande disponible sur le site actuel de l'organisation http://www.bikesurf.org/. Après examen de cette dernière (se faire connaître par un profil Couchsurfing ou Bewelcome est une bonne idée), un e-mail est envoyé informant du lieu de récupération ainsi que le code du cadenas de l'engin. L'utilisation est limitée à sept jours consécutifs afin de permettre à chacun de tenter l'expérience: l'organisation dépendant des dons et talents de chacun de ses utilisateurs, ne met à présent en circulation qu'une dizaine d'engins.

Qui sème au printemps?
À court et long terme, le jeune BSB qui compte maintenant onze membres actifs aimerait ainsi renforcer sa propre organisation : trouver un lieu de stockage qui permettrait d'augmenter le nombre de bicycles à disposition, organiser des événements ainsi que des journées de remise en état,?mais également répandre ses graines dans d'autres coins du monde pour y voir de nouvelles branches y pousser : un site (www.bikesurf.org) permettant d'ajouter pour chaque nouveau lieu un nouveau réseau est en cours de développement. Une idée à méditer donc, même si elle paraîtra à certains irréalisable dans nos contrées Outre-Rhin : se représenter sa possibilité est finalement le premier coup de pédale vers sa concrétisation.
Bref, n'attendez pas que les bourgeons fleurissent : tous à vos guidons ! Sans oublier les moufles en ce début de Printemps fort rafraîchissant?

Explication en vidéo 

How does BikeSurf work? from Sam Muirhead on Vimeo.

Agnès André (lepetitjournal.com/Berlin) vendredi 6 juin 2014

Savoir plus:

http://www.bikesurf.org/

Quelques chiffres de BSB :
Date de naissance : 05/2012
Premier Bikesurfer : 15/06/12012
Nombres de personnes ayant utilisé le système : 167
Nombres de membres : 11
Nombres de vélos mis pour l'instant en circulation: 10
Durée maximale de l'emprunt : 7 jours
Coût : 0? !

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Francfort Appercu
#MAVIEDEXPAT

Expatriés en Allemagne : des hauts et des bas ? Ils témoignent

Français expatriés en Allemagne, ils se sont prêtés au jeu de la courbe de l’expatriation, entre l’euphorie du départ et le choc des cultures, ils nous ont fait part de leurs expériences et ressenti.

Expat Mag

Melbourne Appercu
FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.

Sur le même sujet