Mardi 17 septembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA CATALOGNE POUR LES NULS – Les calçots, pas de panique

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 28/01/2019 à 08:00 | Mis à jour le 28/01/2019 à 19:25
Photo : CC Alberto-g-rovi
calcots

La Catalogne est probablement l'une des régions les plus atypiques du pays. Cette passerelle entre la France et l'Espagne est un monde à part entière, avec sa langue, ses expressions, ses folklores, ses coutumes et ses fêtes aux cours desquelles les habitants s'efforcent de démontrer ô combien leur culture est différente et les caractérise. Tempérament des Catalans, cuisine "amb tomaquet", football et autres sardanes, suivez le guide pour vous immerger dans la culture catalane et en apprécier tous les aspects.

 

L'Espagne est connue et reconnue pour sa gastronomie méditerranéenne, riche et goûteuse. Des milliers de touristes viennent chaque année se délecter des paellas valenciennes, tapas et autres spécialités qui font la célébrité du pays à l'étranger. Cependant, chaque région espagnole abrite sa propre culture culinaire. En Catalogne, les spécialités régionales ne manquent pas et sont souvent attribuées à une saison ou une période particulière. Aujourd'hui, nous nous intéressons aux calçots, une spécialité que les locaux mangent d'une manière bien singulière.

 

Le calçot : quel est donc cet étrange aliment ?


Les Catalans ont l'habitude de consommer des calçots dès le milieu de l'hiver et jusqu'à l'arrivée du printemps. Il s'agit d'une variété d'oignons généralement cultivés dans le centre de la Catalogne et à Tarragone, qui sont longs et fins, à la différence des habituels oignons ronds utilisés en cuisine. Visuellement, leur forme allongée et leurs couleurs vertes et blanches les font ressembler à des poireaux. Comme l'ensemble des variétés d'oignons, le calçot est riche en vitamines et minéraux. De plus, il est reconnu pour ses qualités diurétiques et digestives.

 

La calçotada, un moment convivial


La calçotada est le mot utilisé pour désigner la cuisson et la dégustation de ces étranges aliments. Si vous êtes convié à une calçotada pour la première fois, vous risquez d'être surpris ! Le principe est de faire griller les "calçots" à la braise (le feu est généralement alimenté avec des sarments de vigne). A l'image de la culture catalane, la dégustation des calçots se fait sans chichis et sans artifices : les aliments vous seront servis sur du papier journal. Ensuite, les participants de la calçotada installent les calçots grillés à table, retroussent leurs manches et commencent à ingurgiter les aliments en passant leurs doigts le long du calçot noirci pour en extraire la partie blanche, puis, tête à l'envers, ils font glisser le calçot dans leur gosier après l'avoir bien trempé dans la sauce romesco . Tout un spectacle... La plupart du temps, les calçots sont accompagnés de saucisses grillées à la braise.

 

La salvitxada


Le secret du succès de ces petits oignons qui rendent fous les catalans réside dans sa mystérieuse sauce. En effet, une calçotada sans son indispensable sauce orangée se résumerait à sucer de jeunes oignons carbonisés. Peu alléchant. La salsa calçots, également appelée salvitxada, est originaire de la province de Tarragone, lieu de culture historique des calçots. Il s'agit d'une sauce similaire à celle nommée romesco. Elle est élaborée à partir de tomate, d'amandes et de noisettes grillées, d'ail et de poivron, et évidemment, d'huile d'olive.

 

L'art de la dégustation du calçot


Lorsqu'ils sont cuits à point, la partie extérieure des calçots se carbonise, et il faut alors l'enlever pour pouvoir extraire la partie blanche, tendre et comestible. Voilà pourquoi la manière de déguster l'aliment peut paraitre peu ragoutante à certains, pendant que d'autres se délectent de pouvoir manger avec les doigts. Pour bien réussir sa première calçotada, il faut connaitre quelques règles de bases. Suivez le guide :

       1. Pour déguster une calçotada, mieux vaut prévoir des vêtements qu'il vous est égal de tâcher. La dégustation du calçot est soumise à de nombreux risques...

       2. Si vous faites votre calçotada vous-même, sachez qu'il ne faut surtout pas couper la racine du calçot avant de le griller. Il doit être posé entier sur la braise, car la base du légume servira à quitter la partie brûlée.

       3. Une fois les calçots grillés, retroussez vos manches.

       4. Avec une main, saisissez la partie centrale du calçot d'un côté (la partie blanche à l'intérieur).

       5. De l'autre côté avec l'autre main, saisissez à l'opposé la base du calçot, où se situent les racines.

       6. A partir de cette double prise, tirez les feuilles extérieures (carbonisées) avec la main du côté de la base du calçot (côté racines).

       7. Apparait alors la partie blanche et tendre du calçot. Il ne vous reste plus qu'à le tremper dans le romesco.

       8. Renversez votre tête à l'envers, ouvrez la bouche et enfournez le calçot dans votre bouche. Il y fondra instantanément.

 

Perrine LAFFON

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Pascal PILET jeu 31/01/2019 - 15:16

Pour déguster les calçots comme il se doit, rien ne vaut un bon Penedes, blanc ou rosé secs, et servis bien frais. A consommer naturellement avec modération ! Eviter les vins trop doux, car le calçot est par lui même délicatement sucré, et un vin un peu sec, tranche heureusement avec cette douceur. Et puis quand on est invité à une calçotada, ne pas hésiter à arriver à l'avance. Réunis autour du barbecue ou de la grille géante posée à même le sol, les conversations vont bon train. Le moment de convivialité commence dès le premier fagot emballé dans le papier journal, que l'on pose sur la braise. Prévoir toutefois de prendre son temps, la cuisson est lente !

Répondre
Sur le même sujet