Jeudi 19 septembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

3 mythes fondateurs de la Catalogne

Par Arthur Diaz | Publié le 25/06/2019 à 17:29 | Mis à jour le 25/06/2019 à 17:32
Photo : Creative Commons
mythes catalogne

Contestés, vérifiés, falsifiés ou même tenus pour vrai, les mythes fondateurs catalans sont forts dans l’esprit de la région. Même avec une véracité discutable, ils forgent l’identité d’une communauté qui affirme sa propre culture dans un pays aux multiples facettes. 


La Vierge noire 

La vierge noire, la Moreneta ou encore Notre Dame de Montserrat est une Vierge patronne de Catalogne. Cette Vierge noire aurait été découverte par des enfants qui gardaient leurs troupeaux. Ils furent guidés par une lumière et un chœur céleste jusqu’à la grotte abritant la statue. Une fois les parents, le curé puis l’évêque avertis, ils décidèrent de déplacer la statue pour lui donner une demeure plus digne. Cependant, il leur fût impossible de la bouger à cause de son poids. La légende raconte que la vierge elle-même aurait décidé de rester au Montserrat.  

Il est dit que la statue aurait été découverte autour du VIIIe siècle, alors qu’en vérité, elle fût sculptée à la fin du XIIe ou début du XIIIe siècle selon des expertises réalisées en 2001. Élément clé de la fondation de la Catalogne, la Vierge noire est proclamée sainte patronne de la Catalogne par le pape Léon XIII en 1881. Son teint noir serait apparu avec le temps. Devenue une caractéristique de cette vierge, elle n’a jamais été nettoyée. 

Le monastère bénédictin de Montserrat a vu le jour vers 1025, fondé par l’abbé Oliba, issu de la famille de Guifré le Velu, lui-même considéré comme un des pères fondateurs de la Catalogne. Ce monastère est lié à l’émergence de la Catalogne en tant que royaume, puis en tant que région et comme Communauté autonome. La force de son caractère religieux et les mythes qui l’entourent ont permis l’identification du Montserrat à la Catalogne, avec à leur tête la Vierge noire. 


Otger Cataló

Otger Cataló aurait été le seul survivant d’une attaque des Maures au VIIIe siècle. Son chien au collier d’or l'aurait ramené dans une grotte après que ce dernier fût grièvement blessé. Une fois sur pied, il convoqua 9 chevaliers catalans pour défendre les terres des Maures. Il est dit que les neuf chevaliers et Otger Cataló auraient déposé leurs épées devant l’autel de la Vierge noire en jurant de rendre aux chrétiens les terres de Catalogne. Le chiffre 9 va se retrouver dans la construction de la Catalogne de l’époque : neuf comtés puis neuf communautés religieuses. 


Guifré le Velu : la création du drapeau catalan

Au IXe siècle, le roi des Francs, donne à Guifré le Velu les comtés d’Urgell et de Cerdagne. Il lui demande de l’aide dans sa lutte contre les Normands. Alors que Guifré était atteint en combat par une flèche, le Roi rejoignit Guifré le Velu, il trempa quatre doigts dans la blessure et traça quatre barres rouges de son sang sur son bouclier d’or, donnant ainsi naissance au drapeau catalan: la Senyera. Cette légende apparaît pour la première fois au XVe siècle. Pour beaucoup d’historiens aujourd’hui, il s’agit d’une falsification. Dès le XIVe siècle, une multitude de récits mythiques émergent modelant l’Histoire, et traitent le plus souvent des deux plus grands symboles catalans : la Vierge noire de Montserrat et la Senyera. 
 

arthur diaz

Arthur Diaz

Jeune journaliste partagé entre la France, le Canada et l’Espagne. Arthur est passionné par la politique. Motivé et polyvalent, il a déjà travaillé pour la télévision québécoise.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Hidalgo jeu 27/06/2019 - 17:57

La Catalogne n'a jamais été ni un royaume, ni un état, mais un compté appartenant au Royaume d'Aragon, d'où son surnom de "Ciudad Condal", premier royaume d'Espagne et dont elle a emprunté le drapeau mais à l'envers.

Répondre
Commentaire avatar

catanonymous ven 05/07/2019 - 11:38

Bonjour , @ Hidalgo => Merci de lire les extraits ci dessous, votre inculture et votre ignorance de la culture Catalane sont le reflet de vos propos, vous réduisez la Catalogne autant géographiquement que culturellement (1). La Senyera est un blason (drapeau) originel de la Catalogne et n'a rien à voir avec celui de l'Espagne. Le blason Catalan est devenu celui d'Aragon et le 1ier royaume d’Espagne avait pour armoiries les armes De Ferdinand D'Aragon et D'Isabelle de Castille sur fond blanc aucuns rapports avec vos propos. La Catalogne était à la base un ensemble de comtés " (2)type parlementaires" à la tête des quels se trouvait le comté de Barcelone et sans Catalans il n' y aurait pas eu de couronne d'Aragon ni de futur royaume d'Espagne. " (1)...En 1137, le comte de Barcelone épouse l'héritière du royaume d'Aragon. À ce moment naît la couronne d'Aragon qui développe un mode d'administration original, très décentralisé pour répondre aux fortes différences tant politiques qu'économiques et linguistiques des deux parties de la couronne, le royaume d'Aragon et la principauté de Catalogne" ..."À l'extinction de la dynastie catalane d'Aragon en 1410, l'élection du Castillan Ferdinand Ier le Juste en 1412 est suivie par les règnes de ses fils Alphonse V et Jean II. En 1462, une rébellion se produit contre Jean II d'Aragon. À cette occasion, le Roussillon et la Cerdagne sont donnés en gage au roi de France Louis XI qui les occupe militairement. Sous le règne du fils de Jean II, Ferdinand II d'Aragon dit le Catholique, eut lieu l'union dynastique avec la Castille en 1472. Après l'invasion du royaume de Navarre en 1512, les monarchies furent formellement réunies en une seule monarchie d'Espagne en 1516. Chaque royaume de la monarchie conservait ses institutions politiques et maintenait ses propres parlements, lois, administration et monnaies séparées." (2) En 1283, la principauté de Catalogne a célébré l'officialisation d'un Cort General (le parlement) régulier, qui a approuvé les constitutions catalanes et, en 1359, a créé la Députation du General (ou Generalitat), consolidant ainsi le système de gouvernement de la monarchie pactiste ou contractuelle, qui caractérise la Catalogne jusqu'à l'établissement de l'absolutisme au xviiie siècle. Par ailleurs, les comtes et les Corts ont lancé la compilation, à partir du xiie siècle, de l'ensemble des us et coutumes qui forment les Usages de Barcelone, base du droit catalan.) SEM i SEREM / SEMPRE ENDAVANT MAI MORIREM

Répondre

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet