Samedi 8 août 2020

Et si les sciences formaient les élèves à la citoyenneté ?

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 25/03/2020 à 19:04 | Mis à jour le 25/03/2020 à 22:33
Photo : Des élèves animent des ateliers à la Fête de la Science du LFV, janvier 2020.
Lycée Français de Varsovie

Au cours des dernières années, l’enseignement des sciences dans le programme scolaire français au niveau secondaire (collège et lycée) a subi de nombreuses évolutions. Avec la dernière réforme du Baccalauréat 2021, l’idée est d’organiser tous les enseignements autour d’un large socle de culture commune, humaniste et scientifique, ouvert aux enjeux de l'avenir. L’objectif n’est plus uniquement de former des scientifiques, mais aussi de faire acquérir à tous les élèves une culture scientifique citoyenne. 

Rencontre avec Mme Brunel, enseignante agrégée en Sciences de la vie et de la Terre (SVT) et Mme Bis, enseignante de physique-chimie et de mathématiques au Lycée français de Varsovie, qui nous font partager leur approche des sciences et leur passion pour l’enseignement…

 

lepetitjournal.com : Quelle place revêt l'enseignement des sciences dans le programme scolaire français ?

Mme Bis : L’enseignement des sciences est au cœur du programme scolaire français. C’est l’un des piliers fondamentaux du socle commun de connaissances, de compétences et de culture que doivent développer les collégiens et lycéens, et ce quelque soit leur projet professionnel ou d’études. Au collège et au lycée, les élèves étudient les mathématiques, la technologie et l’informatique, la physique, la chimie, ainsi que les sciences de la vie et de la Terre (SVT). A travers les sciences, les élèves apprennent non seulement à utiliser la démarche scientifique pour comprendre le monde qui les entoure, mais développent aussi une méthodologie de travail et des compétences cognitives et d'attitudes telles que la curiosité, la créativité ou le sens critique.

Mme Brunel : Dès l’entrée au collège, l’enseignement des sciences représente un tiers des heures enseignées. Le système scolaire français mise beaucoup sur la pratique expérimentale et la démarche scientifique pour transmettre le savoir. Au Lycée français de Varsovie, l'enseignement des sciences s’effectue en petits groupes, ce qui favorise les manipulations et les travaux pratiques. En SVT par exemple, les élèves apprennent à manipuler divers outils comme la loupe binoculaire et le microscope. Ils découvrent le matériel de laboratoire avec l'utilisation de la verrerie. Ils modélisent….

 

lepetitjournal.com : Quelles autres compétences les disciplines scientifiques peuvent apporter à des élèves qui se destinent à des études supérieures en sciences humaines et sociales ?

Mme Brunel : Les connaissances acquises au collège et au lycée en sciences permettent à tout élève de devenir un citoyen averti et capable de prendre une position réfléchie et argumentée. En classe, nous abordons de nombreux sujets d’actualité comme la santé, l'environnement, le climat, l'énergie, ou encore le développement durable, qui sont tous des grands défis pour nos sociétés actuelles. Les sciences permettent aussi de développer une certaine appétence pour l'histoire. Toutes les évolutions scientifiques et les grandes découvertes ont été faites en lien avec les évolutions de la société, les évolutions techniques... Les sciences peuvent aussi donner envie de découvrir de grands scientifiques ou leurs œuvres littéraires et artistiques. Qui n'a jamais eu envie de croiser Giuseppe Penone en jouant à cache-cache derrière les arbres en forêt !

Mme Bis : Les disciplines scientifiques ont des liens étroits avec les sciences humaines et sociales. La culture scientifique fait partie intégrante de la conception du monde par l'individu. Pour étudier les sciences humaines et sociales, il est nécessaire de connaître les fondements de la pensée scientifique. Aussi, les disciplines scientifiques nous aident à comprendre un principe fondamental : la véritable raison admet ses propres limites. En effet, nos idées préconçues peuvent à tout moment être mises en défaut par un élément contradictoire. Ce raisonnement, qui est au cœur de la démarche scientifique, est d’autant plus crucial en sciences humaines et sociales.

 

lepetitjournal.com : Comment les parents peuvent-ils développer la curiosité scientifique de leurs enfants en dehors de l'école ?

Mme Brunel : Je conseillerais aux parents de prendre 30 secondes sur le chemin de l’école avec leurs enfants pour s’arrêter, écouter les oiseaux chanter, observer les bourgeons s'ouvrir, repérer les bulbes en train de sortir de terre ou regarder une corneille ouvrir une noix... Cette première étape de l'observation est le point de départ de toute curiosité scientifique. Chaque observation déclenchera sans aucun doute une multitude d’interrogations. Laissez ensuite vos enfants poser les questions aux enseignants et si votre enfant ne trouve pas toutes les réponses, vous pourrez vous, aller chercher les réponses et les guider vers la connaissance scientifique...

Mme Bis : Au quotidien, les parents peuvent éveiller la curiosité de leurs enfants sur le fonctionnement des objets ou des services qui les entourent : que se passe-t-il lorsque je fais fonctionner la machine à café ? Quand je mets une lettre dans la boîte postale ? L'enfant prend ainsi conscience que les phénomènes qu’il observe ne relèvent pas de la magie ni d'une intention virtuelle, et il développe ainsi sa propre curiosité sur le fonctionnement des choses. Les parents ne doivent surtout pas craindre de ne pas savoir répondre. Il est bon que l'enfant entende : « Je ne sais pas, mais on peut chercher ensemble l'explication. »

 

lepetitjournal.com : Constatez-vous un regain d'intérêt pour les sciences parmi les adolescents? Si oui, sur quels thèmes ont-ils le plus plaisir à travailler?

Mme Brunel : Au Lycée français de Varsovie, les adolescents sont très curieux quelque soit le domaine scientifique étudié. La découverte de l'histoire des roches exploitées en Pologne suscite de l’intérêt, tout comme les chromosomes portant nos caractères, ou encore les stratégies développées par le corps humain pour faire face aux virus ! Le plus important est de leur montrer que leur passé, leur quotidien et leur avenir sont liés aux sciences et que les sciences reposent sur des connaissances qui sont en perpétuelle évolution... Rien n'est inscrit définitivement dans les livres. Les découvertes sont quotidiennes et incroyablement intéressantes pour comprendre ce qui nous entoure!

Mme Bis : Les adolescents montrent en général un grand intérêt pour l'astronomie. D'autre part ils adorent manipuler, qu'il s'agisse de réactions chimiques ou de montages électriques. La difficulté est de ne pas perdre de vue la question scientifique à résoudre, en se laissant absorber par le plaisir de manipuler !

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jean jeu 26/03/2020 - 10:21

Merci pour l'article. Une idée pour un prochain article : comparatif des systèmes éducatifs Français Polonais, que ce soit en terme d'organisation, de pratiques, de programme.... merci ;-)

Répondre

Que faire à Varsovie ?

CINÉ

Europa Cinemas : Des cinémas alternatifs en Pologne

Si en tant que cinéphile français, vous regrettez les nombreuses salles d’art et d’essai hexagonales, en Pologne, vous ne serez pas en reste ! Découvrons le réseau des cinémas indépendants polonais...

Vivre à Varsovie

CHRONIQUE

Le folklore de la Pologne des années 90 – Les transports en commun

La photo de cet article est celle des tickets de bus à Varsovie à la fin des années 90… Papier ultra fin et poinçonnage surréaliste… Mais les transports en commun réservaient aussi d’autres surprises…