Mercredi 2 décembre 2020

Les lauréats polonais du Prix Nobel

Par Emma Monbrun | Publié le 22/10/2020 à 19:40 | Mis à jour le 22/10/2020 à 19:45
nobel

La Pologne présente un certain nombre de lauréats du prix Nobel dans différents domaines. "Purs" Polonais ou Polonais de naissance, ils ont apporté, grâce à leurs recherches et leurs actions une contribution dans la construction de la paix mondiale.

 

Prix Nobel de littérature

Henryk Sienkiewicz (1846-1916): Il est considéré comme l'écrivain polonais le plus remarquable de la seconde moitié du XIXe siècle. Nombre de ses romans sont des références dans les écoles polonaises. Sienkiewicz obtint le prix Nobel en 1905 pour son épopée romaine, Quo Vadis.

 

Władysław Reymont (1867-1925): Son oeuvre Chłopi (Les Paysans) brosse le portrait du folklore polonais en critiquant les conséquences du capitalisme. En 1924, il reçut le prix Nobel de littérature. Reymont a été fortement popularisé dans la Pologne communiste en raison de son style d'écriture et du symbolisme de ses écrits.

 

Isaac Bashevis Singer (1902-1991): Isaac Bashevis Singer transporte ses lecteurs à travers l'identité juive. La tradition et le folklore littéraire polonais figurent dans presque tous ses textes. Il reçut finalement le prix Nobel de littérature en 1978.

 

Czesław Miłosz (1911-2004): Czeslaw était diplomate, conférencier, et poète. En 1940, il aide les juifs de Varsovie à échapper aux nazis, ce qui lui vaudra le titre de "Juste parmi les Nations". Il s'exile en France en 1951 puis aux Etats-Unis en 1961. Il reçut le prix Nobel de littérature en 1980.

 

Wisława Szymborska (1923-2012): Son humour et son esprit frais, sa narration lyrique et son ambiguïté définissent ses chefs-d'œuvres tels que Nic dwa razy (Jamais deux fois). Elle reçut le prix Nobel de littérature en 1996.

 

Olga Tokarczuk (1962): Olga Tokarczuk est une auteure Polonaise connue pour ses romans ironiques et complexes reflétant ses engagements. Elle reçut le prix Nobel de littérature 2018 (décerné en 2019) « pour un imaginaire narratif qui (...) représente le franchissement des frontières comme une forme de vie ».

 

Prix Nobel de physique

Georges Charpak (1924-2010): Physicien né à Dąbrowica (aujourd’hui Dubrovnikytsia en Ukraine), il déménagea à Paris à l’âge de sept ans. Charpak servi dans la résistance et fut déporté vers le camp de concentration de Dachau en 1944. En 1968, il développa la chambre proportionnelle multi-fils, ce qui lui a valu l’obtention du prix Nobel de physique de 1992.

 

Prix Nobel de physiologie ou médecine

Tadeusz Reichstein (1897-1996): Né à Włocławek, il passa sa vie en Suisse. En 1933, Reichstein réussit à synthétiser la vitamine C. Il travaillera sur les hormones du cortex surrénalien, aboutissant, pour “faire simple”, à l'isolement de la cortisone. Il en sera récompensé par le prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1950.

 

Andrzej Schally (1926): Né à Wilno (aujourd’hui Vilnius en Lituanie), il s’échappa en 1939 avec le président polonais Mościcki en Roumanie. Il reçut le prix Nobel de 1977 pour la découverte du phénomène de sécrétion d'hormones dans l'hypothalamus du cerveau. En 2004, il devient officier de la Légion d'honneur française.

 

Prix Nobel de chimie

Marie Curie (1867-1934): Marie Skłodowska est née à Varsovie. Elle s'installa à Paris et y rencontra Pierre Curie, avec qui elle reçut conjointement le prix Nobel de Physique en 1903. Elle devint la première personne à recevoir deux prix Nobel, « en reconnaissance de ses services à l'avancement de la chimie par la découverte des éléments radium et polonium, par l'isolement du radium ». Sa fille, Irène, reçut le prix Nobel de chimie en 1935 avec son mari, Frédéric Joliot.

 

Roald Hoffmann (1937): Né à Złoczów, Pologne (aujourd'hui Zolotchiv en Ukraine), après la guerre, il déménagea aux États-Unis et obtint son doctorat à l'Université de Harvard en 1962. Roald Hoffmann reçut le prix Nobel de chimie de 1981 pour ses propres explorations sur la nature des réactions chimiques.

 

Prix Nobel de la Paix

Lech Wałęsa (1943): Il est le fondateur de Solidarność et Président de la République polonaise de 1990 à 1995. Il reçut le prix Nobel de la Paix en 1983 pour avoir contribué à l'établissement de la démocratie parlementaire en Pologne et dans sa lutte pour la liberté et les droits de l'Homme. Les autorités polonaises le retenant, c'est sa femme qui se déplaça pour recevoir le prix.

 

Józef Rotblat (1908-2005): Joseph Rotblat, physicien Varsovien, reçut le prix Nobel de la paix en 1995. Prenant position contre les armes nucléaires pour lesquelles il avait d’abord contribué, il a accompli un travail énorme en faveur de la paix et du désarmement à travers le mouvement Pugwash, avec lequel il a partagé le prix.

 

Menahem Begin: (1913-1992): Il est né à Brest-Litovsk (maintenant Brest en Biélorussie). Premier ministre d’Israël, il partagea le prix Nobel de la Paix de 1978 avec le Président égyptien pour le traité de paix conclu entre leur deux pays.

 

Shimon Peres (1923-2016): Né à Wiszniew en Pologne (Vishnyeva, en Biélorussie aujourd’hui), Peres se chargea de sécuriser l'équipement militaire d'Israël en 1948. En 1993, il fut chargé des négociations entre Israël et la Palestine, et en 1994, il partagea le prix Nobel de la Paix avec son Premier ministre et le dirigeant palestinien.

 

Même si leur nationalité est allemande, l’université de Wrocław fût l’université de six lauréats du prix Nobel: Friedrich Bergius, Max Born, Hans Georg Dehmelt, Paul Ehrlich, Theodor Mommsen et Otto Stern.

 

Nous vous recommandons

IMG_3948

Emma Monbrun

Étudiante puis expatriée à Wrocław, Pologne, je suis professeur FLE depuis 3 ans. Passionnée d'Histoire, des langues et des relations franco-polonaises, maintenant rédactrice pour lepetitjournal.com à Varsovie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

CINÉ

Les films français préférés des Polonais

En se basant sur les chiffres de UniFrance et sur des articles polonais, nous vous présentons la liste des films français de ces 30 dernières années les plus appréciés en Pologne.