Vendredi 30 octobre 2020

Espagne : où trouver l’acheteur idéal pour votre bien immobilier ?

Par J'Achète en Espagne | Publié le 14/09/2020 à 11:38 | Mis à jour le 15/09/2020 à 10:36
Photo : photo J'achète en Espagne
Immobilier Espagne

Nous avons listé pour vous les principales manières d’attirer l’attention sur votre bien à vendre en Espagne.

Lors de la mise en vente d’un bien immobilier en Espagne, on ne sait pas forcément par où commencer à chercher pour trouver l’acheteur idéal. Se séparer de sa propriété peut être difficile, et les acquéreurs potentiels peuvent se trouver n’importe où.

 

1. Les agences immobilières

 

Faire appel à un agent immobilier reste l’option la plus simple pour la mise en vente de votre logement.

jáchete en espagne valence lepetitjournalvalence
photo : https://www.jacheteenespagne.com/es/conocenos/

 

Pour des tarifs raisonnables, les services proposés par une agence vous permettent de vendre en toute sérénité votre maison ou appartement en Espagne. En plus de l’aide apportée dans le processus de vente (estimation, diagnostic, photos, visites, aides juridiques..), l’agence reste experte sur le marché immobilier local et a la capacité de diffuser votre offre sur divers canaux qui réunissent déjà un bon nombre de potentiels acheteurs. Une agence immobilière, comme J’achète en Espagne, vous accompagne dans la vente de votre bien en offrant un service clés en main et un soin particulier, comme à l’ensemble de ses clients (acheteurs comme vendeurs), en vous assurant une vente la plus rapide possible et au meilleur prix. Les prises de contacts sont également de meilleure qualité, puisque l’agence sélectionne uniquement des acheteurs potentiels sérieux.

Aussi, vous avez deux possibilités : d’une part, contacter plusieurs agences pour multiplier ou au moins diversifier votre audience, et d’autre part, ne choisir qu’une seule agence pour qu’elle affiche votre bien en exclusivité. Vous vous assurez ainsi une mise en avant toute particulière, et dans la majeure partie des cas, de meilleurs délais pour vendre votre propriété.

 

2. Le bouche-à-oreille

 

Gratuit, et même gagnant puisque cette méthode offre l’avantage d’éviter de payer des frais d’agence et des intermédiaires, le bouche-à-oreille est une façon de vendre sa propriété qui fonctionne. Il faut néanmoins avoir du temps devant soi et un réseau solide de base pour que l’information puisse être diffusée au plus grand nombre.

Il reste tout de même difficile de trouver un acquéreur rapidement, et les informations sur votre bien peuvent être déformées au fil du temps. Sans support réel pour votre annonce de vente, certains entendront la rumeur mais seront peut-être frustrés de ne pas pouvoir trouver facilement vos coordonnées parce que la cousine de votre coiffeuse ne se souviendra plus d’où elle tient l’info.

" Il faut donc donner une information courte, claire, et espérer que votre entourage soit un bon relai. "

 

3. Les sites web

 

Si comme quelques vendeurs français, vous êtes plus à l’aise sur terrain connu, sachez que certains ont trouvé des astuces pour mettre leur maison en Espagne à vendre sur Leboncoin.fr en espérant toucher leurs compatriotes. Vous aurez tout de même plus de visibilité en passant par son équivalent espagnol, Vibbo, ou d’autres sites d’annonces gratuites tels que Milanuncios ou Es.clasificados. Mais sachez que votre annonce sera facilement noyée derrière celles de professionnels prêts à payer pour rester sur les pages principales, et vous risquez de recevoir beaucoup de demandes d’informations de la part de curieux qui ne venaient pas chercher de l’immobilier de base.

Il existe par contre des sites d’annonces spécialisés dans le domaine de l’immobilier, de réels portails qui offrent la possibilité aux particuliers de publier leur annonce et aux professionnels de partager les leurs.

Par exemple, l’international Green-Acres proposant des maisons secondaires à acheter en Europe ; ou les espagnols Idealista et Fotocasa, qui fournissent des articles de blog et des statistiques en plus des annonces de vente ou location. Ces derniers vous permettent de mettre gratuitement ou à moindre coût votre proposition en ligne.

Massivement visités, ces sites sont le premier réflexe des futurs acheteurs. Mais la concurrence est rude face aux agences immobilières : il faut que votre annonce sorte du lot pour retenir l’attention sur vous et donner envie aux internautes d’en savoir plus.

 

4. Les réseaux sociaux

 

Une version améliorée du bouche-à-oreille et une annonce publiée gratuitement.

 

lepetitjournalvalence valence

 

Les petites annonces sont monnaie courante sur les réseaux sociaux, notamment sur le géant Facebook qui ne cesse de développer des fonctionnalités et dispose d’une MarketPlace plus visitée que le site eBay (selon une étude de Forbes). Une aubaine dans le domaine immobilier, puisque chacun peut proposer son bien à la location ou à la vente gratuitement, en ajoutant une dizaine de photos, et en récupérant les coordonnées des intéressés via un formulaire de contact.

Vous pouvez également vous diriger vers les groupes d’expatriés dans la région espagnole où vous souhaitez vendre, et publier sur les pages ou groupes publics d’achat/vente réunissant pro et particuliers par secteur géographique.

Si les réactions et likes peuvent vous rassurer, sachez néanmoins que les ventes se font encore rarement par ce biais, car la majorité des futurs acheteurs n’effectue pas leurs recherches sur Facebook. Vous serez par contre contacté par une ou plusieurs agences immobilières à coup sûr, qui vous proposeront de passer par elle(s) pour obtenir plus de visibilité.

Plus original encore, vous pouvez vous lancer sur Instagram, la plateforme n°1 dans le monde de partage de photos et courtes vidéos, pour trouver votre acheteur.

Tendance et en constante évolution, Instagram est de plus en plus utilisé par les professionnels pour mettre en avant leur portefeuille immobilier et toucher un nouveau public, notamment avec des photos et vidéos de grande qualité.

En publiant sur votre propre compte (en mode public) ou carrément en créant un compte unique pour votre bien, Instagram vous permet de faire des visites en live et d’ajouter des hashtags pour situer et décrire votre maison ou appartement à vendre. Avec un milliard d’utilisateurs mensuels, les possibilités d’être vu sont certes amplifiées, mais il faut garder en tête que 71 % d’entre eux ont moins de 35 ans. Il faudra donc définir à l’avance quel type d’acheteur votre bien va le plus intéresser.

 

5. Le panneau immobilier

 

Direct et efficace, c’est encore un moyen peu onéreux de prévenir le voisinage et les passants que votre propriété est en vente. En effet, vous pouvez vous lancer dans un panneau “fait maison”, ou vous procurer un beau panneau en akilux pour moins d’une trentaine d’euros sur internet ou en magasin de bricolage.

 

lepetitjournalvalence

 

Il y a le classique “SE VENDE” avec un numéro de téléphone, mais vous pouvez également opter pour un modèle plus détaillé en incluant une des caractéristiques principales du bien, son prix et son nombre de m², ou encore une adresse mail.

Vous n’êtes pas à l’abri d’attirer l’attention d’un amateur du quartier ou de votre voisin d’en face qui serait ravi de mettre un panneau vendu sur votre balcon.

Vous voilà maintenant au fait des diverses façons d’attirer l’attention de potentiels acheteurs sur votre propriété à vendre. Pour ne pas perdre trop de temps, nous vous conseillons de mettre en œuvre plusieurs de ces moyens à la fois, ou de passer directement par une agence qualifiée qui mettra en place tous ces dispositifs pour vous très efficacement.

 

 

Lisa Custodio - J’achète en Espagne -


https://www.jacheteenespagne.com/contact/ 


   

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.