Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Coronavirus : mesures barrières et conseils de nutrition

Par Paul Pierroux-Taranto | Publié le 18/03/2020 à 11:33 | Mis à jour le 03/04/2020 à 19:16
we love vitamines_0

Nous le savons, pour préserver notre santé et celle de notre entourage, il existe des mesures barrières, des gestes simples qu’il est de la responsabilité de chacun d’adopter :

 

- Se laver les mains souvent

Une alimentation riche en vitamines stimule l’immunité

 

La vitamine C que l’on rencontre principalement dans les fruits et légumes tels que le kiwi, l’orange, l'ananas et les brocolis, est indispensable au maintien du système immunitaire. Cette vitamine, en plus de renforcer notre immunité, a des propriétés antioxydantes, contribue à prévenir l’anémie, et a un rôle bénéfique dans la prévention des maladies cardiaques.   

La vitamine E, antioxydant puissant, est présente dans l’huile d’olive, les amandes, les graines de tournesol et les noisettes.  

La vitamine B12 est présente dans les viandes et poissons mais absente dans les végétaux. Les personnes suivant un régime végétarien strict doivent penser à se supplémenter en vitamine B12. 

La vitamine D, immunostimulante, dont une grande partie de la population est déficitaire, trouve sa meilleure source dans la lumière naturelle. Dans un contexte de confinement, il est utile d’avoir recours à des compléments que l’on peut acheter en pharmacie. Des aliments tels que le maquereau, le saumon, les sardines, les œufs et l’huile de foie de morue sont aussi riches en vitamine D.

Le zinc, oligo-élément essentiel à la fonction immunitaire, est présent naturellement dans les poissons, les fruits de mer et les céréales complètes.

 

Les facteurs à éviter

 

Il faut bien avoir à l’esprit que certains aliments diminuent l’immunité et doivent donc être évités : les régimes gras et sucrés hypercaloriques de type “fast food” sont à proscrire d’autant plus que le confinement s’accompagne d’un manque d’exercice, d’un risque de grignotage et d’une prise potentielle de poids.

Il faut aussi éviter les facteurs environnementaux qui altèrent les fonctions immunitaires : le tabagisme, l’alcoolisme et la sédentarité (pensons dans la mesure du possible à faire des exercices physiques à la maison).

 

Le stress fait baisser l’immunité

 

Il est essentiel d’apprendre à gérer son stress. C’est en effet une composante qui diminue nos défenses immunitaires comme des études scientifiques sur de large cohortes de participants l’ont démontré. 

A cette fin, la méditation, la sophrologie, la cohérence cardiaque, la relaxation sont des outils appréciables et à la portée de chacun. On peut décider de méditer ou de faire des exercices de relaxation par exemple deux fois par jour. 

 

Remerciements à Anne-Marie Roussel, PharmD, PhD, Professeure Émérite de Biochimie Métabolique et Nutritionnelle de l’UFR de Pharmacie/Université Grenoble Alpes pour sa contribution à l’article. 

 

Source : https://www.gouvernement.fr/

Paul Pierroux-Taranto

Paul Pierroux-Taranto

C'est enthousiaste et motivé que ce jeune Français, Valencien de coeur et d'origine, qui a travaillé dans le domaine de l'écriture et de la communication à Paris, rejoint lepetitjournal.com/valence en tant que rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir