Mardi 11 août 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Un cursus post-bac international pour "défier constamment ses acquis"

Par ESCP Business School | Publié le 18/06/2020 à 17:52 | Mis à jour le 18/06/2020 à 17:52
ESCP Business School bachelor
escp busniess
Jad, étudiant au Bachelor in Management (BSc) d’ESCP Business School

Pour beaucoup de jeunes Français de l’étranger ayant pris goût à l’expatriation, les études supérieures sont souvent l’occasion de poursuivre cette expérience multiculturelle, et de donner le ton à une carrière internationale. Des étudiants et alumni du Bachelor in Management (BSc) d’ESCP Business School nous racontent comment le choix d’un parcours aussi international et pluridisciplinaire a impacté à la fois leur carrière et leur vie.
 

Une expérience enrichissante qui fait grandir

Après sa scolarité au lycée français de Beyrouth, Jad décide de quitter le Liban pour intégrer le Bachelor in Management (BSc), d’ESCP Business School. L’une des raisons de son choix : l’aspect multiculturel du programme, qui propose une immersion complète, en 3 ans, dans 3 pays différents, sur les campus d’ESCP en Europe : à Berlin, Londres, Madrid, Paris ou Turin. 

« Cette expérience multiculturelle offre une ouverture d’esprit sur le monde qui nous entoure, nous permet de défier constamment nos acquis et ainsi acquérir un nouveau regard sur les autres et soi-même. C’est un vrai épanouissement personnel qui nous fait grandir et nous donne la chance de prendre le meilleur de chaque culture tout en comprenant davantage la nôtre. », explique Jad, actuellement étudiant en deuxième année du Bachelor in Management (Bsc), sur le campus de Turin.

 

Une nécessité dans le monde du travail actuel
 

Pour le jeune homme, le choix d’un parcours tourné vers le monde s’alignait parfaitement avec les exigences du monde du travail d’aujourd’hui.

« L’expérience qu’offre ESCP est à mon sens la meilleure préparation possible pour un travail futur, et ce, quel que soit le secteur. Prendre le pli de toujours sortir de sa zone de confort, de travailler avec des gens de divers horizons et d’apprendre des techniques et des compétences interculturelles et multiculturelles est sans conteste une nécessité pour quiconque souhaitant réussir aisément dans sa vie active à venir. »

 

escp
Noa, alumna du Bachelor in Management (BSc)

Pour Noa, alumnia du Bachelor in Management (BSc), ce parcours international et ses expatriations académiques sur les campus de Londres, Paris et Berlin, l’ont clairement aidée à se distinguer sur le marché du travail :« Le parcours permet de développer une capacité d’adaptation à différents environnements, puisque nous voyageons chaque année dans un pays différent. Cela est très apprécié par les employeurs, notamment dans le consulting, car une grande partie du travail consiste à voyager sur les sites des clients dans le monde entier. On bénéficie aussi, à ESCP, de beaucoup d’expériences de terrain, grâce aux nombreux stages obligatoires. », explique la jeune femme, qui travaille actuellement dans la Finance à Londres. Durant les trois ans du Bachelor in Management (BSc), les étudiants réalisent en effet 24 semaines de stages en entreprise, dans le pays de leur choix. 

 

Au fil du parcours, chaque élève est ainsi amené à développer des soft skillset à construire un profil compétitif très valorisé sur le marché de l’emploi à l’échelle internationale. 

 

C’est le constat qu’a pu faire Antoine. Un mois à peine après la fin de son cursus à ESCP Business School, le jeune homme a trouvé un stage de fin d’études dans une start-up française, où il travaille encore aujourd’hui. Pour cet alumnus, le Bachelor in Management (BSc) et sa multiculturalité a donné le ton à sa carrière :

 

« Le fait d'avoir habité dans 3 pays différents m'a beaucoup apporté pour ma carrière. (...) Mon travail est de trouver des moyens pour mon entreprise de se développer à l'étranger. C'est donc bien évidemment mon parcours international qui a plu. Je parle 3 langues couramment et 2 autres pas trop mal, ceci a aussi certainement été un gros point fort pour ma candidature. »

 

Durant les trois années du Bachelor in Management (BSc) d’ESCP Business School, tous les cours sont enseignés en anglais, et ce, quel que soit le campus. Les élèves peuvent également suivre des cours d’allemand, d’espagnol et de français. A l’issue du parcours, tous les élèves francophones sont donc, au minimum, totalement trilingues. 

 

Faire le choix d’un parcours pluridisciplinaire pour affiner ses choix de carrière

Outre sa dimension résolument internationale, ce Bachelor se distingue aussi par son programme pluridisciplinaire, qui offre un croisement de disciplines variées, intégrant les sciences humaines à l’apprentissage du management. Pour Jad, ce « programme riche et général »était une véritable valeur ajoutée, qui a fait toute la différence dans son choix d’orientation après le lycée.
 

« Ne sachant pas vraiment ce que je voulais faire après mes études, ce Bachelor in Management fut une réelle chance, car il offre des cours aussi intéressants que variés, allant de la psychologie au marketing, passant par le droit, les relations internationales et l’entreprenariat ; sans oublier bien entendu les différents cours de langues qui me donnent ainsi la possibilité d’ajouter deux nouvelles langues aux trois que je parlais déjà. »

 

Pour Noa, le fait de choisir un parcours généraliste était aussi une décision bien réfléchie, qui s’est avérée très bénéfique :« Je voulais m'inscrire à un programme qui me permettrait de découvrir un large éventail de sujets et de pouvoir ensuite adapter mes choix de carrière. Cela m'a permis de développer mon sens des affaires, ainsi qu’un ensemble de compétences dans un domaine particulier : la finance. »

 

Ce parcours généraliste permet aux élèves d’aborder le monde des affaires dans un contexte global, et de réaliser une première approche du management interculturel au travers de multiples points de vue. 

 

« Pour moi qui suis très curieux de nature, cette pluridisciplinarité me permet de découvrir des domaines que je n’aurais peut-être jamais eu l’occasion d’aborder autrement. Par ailleurs, cette approche académique riche ouvre un grand nombre de portes et permet à quiconque de retomber sur ses pattes et d’avoir de nouvelles opportunités à tout moment. », ajoute Jad.

 

L’autre point fort d’un parcours aussi pluridisciplinaire que le Bachelor in Management (BSc) d’ESCP Business School est aussi de permettre aux étudiants de prendre le temps de développer leur projet professionnel à leur rythme, en continuant à explorer différents domaines pédagogiques, et sans avoir à figer leur choix d’orientation dès la sortie du lycée.

 

« Ce parcours disciplinaire me permet d’avoir plus de temps pour réfléchir et découvrir ce qui m’intéresse réellement et ce que je me verrai faire plus tard. De plus, je peux savoir quel domaine ne m’intéresse pas du tout, et au contraire, lesquels pourraient m’intéresser. », explique Jad, déterminé à construire une carrière à l’international, qu’il considère comme « une vraie chance permettant de toujours aller de l’avant et de ne jamais se reposer sur ses lauriers et ses acquis. »

 

Vous êtes intéressé.e par le Bachelor in Management (BSc) d’ESCP Business School ? Pour plus d’informations, téléchargez la brochure.

ESCP Business School

ESCP Business School

Fondée en 1819, ESCP Business School a fait le choix d’enseigner un leadership responsable, ouvert sur le monde et basé sur le multiculturalisme européen. Nos campus sont des tremplins qui permettent aux étudiants d’appréhender cette approche européenne..
0 Commentaire (s)Réagir

Expat & Politique

Istanbul Appercu
DIPLOMATIE

Départ de Bertrand Buchwalter : "En Turquie on ne s’ennuie jamais !"

Bertrand Buchwalter était Consul général de France à Istanbul depuis septembre 2016. Dans cette interview, il revient sur ses quatre dernières années passées à Istanbul, sur la relation franco-turq...

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

Covid-19 : Un été loin de mes proches

Avec la fermeture des frontières et les différents confinements, de nombreux Français se retrouvent aujourd’hui dans l’incapacité de retrouver leurs proches qu’ils soient en France ou ailleurs.

Le Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...