Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HISTOIRE - Salammbô de Gustave Flaubert

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 05/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 05/03/2019 à 07:05
gustave flaubert

Salammbô est un roman historique de Gustave Flaubert, paru en 1862, qui a pour sujet la guerre qui opposa la ville de Carthage aux mercenaires, au IIIe siècle av. J.C.

Ces mercenaires, employés par Carthage pendant la première Guerre punique,  se révoltèrent, furieux de ne pas avoir reçu la solde convenue.

romanSalammbô vient après Madame Bovary. Après avoir gagné le procès contre cette dernière, il exprime son désir de s'extirper littérairement du monde contemporain, et de travailler à un roman dont l'action se situe trois siècles avant Jésus-Christ. D'avril à juin 1858, il séjourne à Tunis pour s'imprégner du cadre de son histoire. L'intrigue est une fiction, mais il se nourrit des textes de Polybe, Appien, Pline, Xénophon, Plutarque, et Hippocrate pour peindre le monde antique et la couleur locale, et décrire un univers exotique sensuel et violent.

Le nom de Salammbô, fille d'Hamilcar, a été inspiré à Flaubert par l'un des noms de la déesse Astarté : Salambo (grécisation du phénicien Shalambaal « image de Baal »)

Dès sa parution en 1862, le roman connaît le succès, porté par les encouragements de Victor Hugo, Jules Michelet et Hector Berlioz et malgré les critiques de Sainte-Beuve.

Le roman comporte 15 chapitres

1. Le Festin : Les mercenaires fêtent à Carthage la fin de la guerre dans les jardins d'Hamilcar, leur général. Échauffés par son absence et par le souvenir des injustices, ils ravagent sa propriété ; Salammbô, sa fille, descend alors du palais pour les calmer. Mathô et Narr'havas, tous deux chefs dans le camp des mercenaires, en tombent amoureux. Spendius, un esclave libéré lors du saccage, se met au service de Mathô et lui conseille de prendre Carthage afin d'obtenir Salammbô.
2. À Sicca : Carthage persuade les mercenaires de quitter la ville en attendant leur solde. Ils marchent jusqu'à Sicca. Le Suffète Hannon vient leur annoncer un délai dans le paiement de leur récompense, mais Spendius profite de la nouvelle de l'assassinat de 300 mercenaires restés en ville pour monter les soldats barbares contre Carthage.
3. Salammbô : Salammbô prie Tanit, déesse de la lune, et est instruite par Schahabarim, son grand prêtre.
4. Sous les murs de Carthage : Les Barbares reviennent faire le siège de la ville. Mâtho et Spendius y pénètrent la nuit par l'aqueduc.
5. Tanit : Ils volent le « zaïmph », voile sacré de la déesse Tanit, dans le temple. Mâtho est découvert alors qu'il entre par effraction dans la chambre de Salammbô. On la suspecte alors d'avoir fauté avec le Barbare. Mâtho s'enfuit sans difficulté, immunisé par le port du zaïmph.

6. Hannon : Un groupe de Barbares commandés par Spendius et Autharite vont faire le siège d'Utique et d'Hippo-Zaryte pour bloquer les approvisionnements de Carthage. Hannon et son armée surprennent Spendius et reprennent Utique, mais sont mis en déroute par le retour de Mâtho.

7. Hamilcar Barca : Hamilcar, héros de la guerre contre Rome en Sicile, revient à Carthage. On le blâme pour la défaite, il se défend devant le Conseil et défend la cause des mercenaires qu'il a commandés jadis. Mais quand il voit les dégâts causés à sa propriété lors du festin, il accepte la proposition des Anciens de faire la guerre contre les Mercenaires.roman

8. La bataille du Macar : Hamilcar bat Spendius au pont de Macar, près d'Utique.
9. En campagne : les troupes d'Hamilcar sont encerclées par les mercenaires, elles construisent un fort pour se défendre.
10. Le serpent : Carthage est affamée par le siège et démotivée par la perte du zaïmph. Schahabarim persuade Salammbô d'aller le reprendre à Mathô, en usant de tous ses charmes s'il le faut.
11. Sous la tente : Elle atteint sa tente sans se faire remarquer, d'un geste de main elle réclame le zaîmph, Mâtho reste subjugué par sa beauté et s'humilie devant elle et s'endort dans ses bras. Elle s'enfuit avec le zaïmph, alors que les troupes d'Hamilcar attaquent le campement. En la retrouvant, son père offre sa main à Narr'Havas, chef des numides qui a fini par trahir le camp barbare, à condition qu'il l'aide à obtenir la victoire.
12. L'aqueduc : Les Carthaginois, poursuivis par les Mercenaires, parviennent à rentrer à Carthage. Spendius coupe l'approvisionnent en eau de la ville, en perçant l'aqueduc.
13. Moloch : En désespoir de cause, les Carthaginois assoiffés offrent leurs enfants en sacrifice à Moloch. Hamilcar déguise l'enfant d'un esclave et l'envoie mourir à la place de son fils Hannibal. Le soir même, un orage éclate et remplit les citernes d'eau.
14. Le défilé de la Hache : Hamilcar fait tomber une partie des mercenaires dans le piège du défilé de la Hache. Ils y restent bloqués et meurent de faim peu à peu et se livrent au cannibalisme. Les généraux prisonniers dans chaque camp (dont Hannon et Spendius) sont crucifiés. Certains barbares arrivent à sortir mais sont écrasés par une charge d'éléphants. Hamilcar force les derniers mercenaires survivants à s'entretuer pour amuser ses troupes. Les Carthaginois et la dernière armée barbare s'affrontent lors d'une ultime bataille rangée. Mâtho, seul survivant, est capturé.
15. Mâtho : La victoire est célébrée à Carthage, c'est le jour des noces de Salammbô et Narr'Havas. Mâtho est offert en torture à la foule. Il succombe au crépuscule, le c?ur arraché par un prêtre, devant Salammbô et celle-ci succombe au poison versé dans sa coupe alors que son mariage est célébré. C'est là, sa punition pour avoir touché le voile sacré de Tanit.

Une oeuvre inspiratrice : Son oeuvre inspirera de nombreuses oeuvres plastiques, musicales et cinématographiques, telles qu'un tableau de Gaston Bussière en 1907, "Salammbô chez Mâtho" de Théodore Rivière en 1895, (petit groupe de sculptures en bronze, ivoire, or et turquoises), une lithographie d'Alfons Mucha en 1896, le film de Pierre Marodon en 1925, l'opéra du français Ernest Reyer, sur un livret de Camille du Locle, en 1890 ... et bien d'autres encore

Hommage exceptionnel 
Le 9 août 1980, au Musée des beaux-arts du Canada, l'artiste québécois Rober Racine a lu en public, seul et sans arrêt, le roman Salammbô de Gustave Flaubert pour une durée de 14 heures sur un escalier construit d'après les données propres du roman (nombre de chapitres = nombre de marches, nombre de mots, de phrases, de paragraphes?), à l'occasion du centenaire de la mort de l'écrivain.

Salammbô toujours d'actualité
Philippe Druillet a librement adapté le roman en bande dessinée, dans laquelle son personnage fétiche « Lone Sloane » s'incarne en Mâtho. Cette série qui relève autant de l'histoire antique que de la science-fiction, est initialement parue dans Métal hurlant puis dans Pilote à partir de 1980. Les aventures ont été réunies par les éditions Dargaud en trois albums : Salammbô, Carthage et Mâtho, conjointement signés Gustave Flaubert et Philippe Druillet.

En 2003, Cryo Interactive réalise un jeu vidéo Salammbô, adapté à la fois du roman et de la bande dessinée de Philippe Druillet ; ce dernier participe au développement du jeu et en conçoit les graphismes.

Lire Salammbo en ligne :
Mediterranées.net

inlibroveritas.net

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Tunis ?

HISTOIRE

ESCAPADES - L'amphithéâtre d'El Jem

El Jem est située au cœur de la région du Sahel. Son amphithéâtre impressionnant est le joyau de la riche cité antique de Thysdrus, et le plus grand de l'Empire romain, après ceux de Rome et

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la