Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2288

TI Yan Pâtisserie : le concentré de plaisirs sucrés de notre France

Par Dominique Langlois | Publié le 20/09/2021 à 18:30 | Mis à jour le 21/09/2021 à 15:12
tiyan-patisserie singapour

En ce 21ème jour de mai de la 21ème semaine de la 21ème année du 21ème siècle naquit une petite et non moins charmante pâtisserie française nichée à Royal Square at Novena, nommée Ti Yan Pâtisserie. Le nom signifie « Expérience » en chinois et « Chez Jean » en breton, renvoyant à la double origine de ses fondateurs, Kean & Guillaume DASTOT, chinoise d’origine pour l’une et Bretons d’adoption pour les deux, sachant que l’un des prénoms de Guillaume est Jean, en souvenir de son grand-père maternel. Vous y trouverez outre un accueil chaleureux, des pâtisseries traditionnelles françaises, préparées sur place avec nos bons produits laitiers français. Même la vanille provient de Nouvelle-Calédonie. En manque de macarons, de cannelés bordelais, de madeleines, de financiers, de crèmes brûlées ? Chez Ti Yan, vous trouverez votre bonheur, du classique au saisonnier, d’empreinte française parfois revisitée avec un design ou une saveur locale.

 

Quelle est leur formation ? Quel est leur parcours ?

Kean a aidé ses parents qui tenaient un restaurant dans les Hauts-de-France (le Nord) durant ses années au lycée et à la fac de droit (Valenciennes) lui permettant de bien connaître les rouages de la chaîne de production en cuisine mais aussi du service clients en salle. Elle dispose d’une expérience riche et variée dans divers secteurs, du milieu scolaire au milieu de la fonction publique, en passant par l’enseignement à distance.

Dans sa vie privée, Kean est maman de deux adolescents. Face au challenge de leur faire apprendre le chinois avec des méthodes vieillissantes et ennuyeuses, elle développe en parallèle une méthode d’apprentissage du chinois pour rendre enfin cet enseignement plus accessible. La méthode nommée  Beijing Cursus est utilisée en enseignement à distance par de nombreuses familles désireuses de donner de bonnes bases dans la langue et la culture de l’Empire du milieu.

Guillaume a rencontré sa future épouse au restaurant familial alors qu’il faisait de son côté des études d’ingénieur. De l’aéronautique au secteur naval, il a travaillé tant sur des radars que sur des bateaux militaires dans des grands groupes français. Son expérience professionnelle s’enrichit avec les débuts d’internet, entrepreneur dans l ‘âme il crée des sociétés de conseils et développement. Par la suite, il rejoindra le même groupe d’enseignement à distance que son épouse. Parallèlement, il co-fonde, avec son épouse, Beijing Cursus, en développant le site web, les outils et parcours pédagogiques en ligne.

 

patisserie francaise a singapour shooting photo

 

Comment est née Ti Yan Pâtisserie ?

Le projet de pâtisserie découle de l’envie de rendre accessible la cuisine et la pâtisserie française aux Singapouriens. De leur expérience professionnelle est d’abord née Ti Yan Academy, plateforme de cours de cuisine et pâtisserie française en ligne. Un intense travail de tournage avec les Chefs cuisiniers / pâtissiers français mais aussi singapouriens maîtrisant les recettes françaises se met alors en place ainsi que le développement du site Web et du parcours académique online.

 Ti Yan Academy a commencé par proposer, en décembre 2020, des macarons, cannelés et caramel au beurre salé en vente en ligne afin de permettre notamment aux apprenants de comparer leurs réalisations maison avec le visuel et le goût attendus. De ce début prometteur en particulier grâce aux macarons en forme de 8 appelés « Macaron8 » (lire « macaron-ette pour le chiffre 8, eight en anglais), appréciés tant par les locaux que par les Français, le projet Ti Yan Pâtisserie est né.

 

mooncake ti yan

 

Ti Yan Academy et Ti Yan Pâtisserie sont donc une invitation à avoir une « expérience » enrichissante, gourmande et complète dans l’univers culinaire français puisque sur les boîtes de certains produits se trouvent des QR codes qui renvoient à la recette online avec vidéo explicative pour que vous puissiez tenter de les reproduire.

 

Que peut-on trouver dans la vitrine de la pâtisserie du Royal Square Mall ?

Les produits phares sont les macarons dont un unique, le « Ti Yan ». C’est un macaron qui représente leur logo, une roue de la bonne fortune avec des 8 reliés les uns aux autres, au fin goût de mandarine et de chocolat noir. Logo qui est, par ailleurs, un clin d’œil à leur chère Bretagne puisque l’on y retrouve le visuel du Triskel, le fameux symbole breton / celte.

Vous y trouverez aussi les cannelés bordelais, crèmes brûlées, madeleines parfumées à la vanille, madeleines au chocolat, financiers aux zestes frais d’orange avec sans chocolat, brioches… et crêpes sucrées / salées (crêpes forestière ou végétarienne au menu tous les jours, avec ou sans soupe de potiron) et le fameux caramel au beurre salé en pot à tartiner.

Si vous êtes trop loin ou dans l’impossibilité de vous déplacer (pour cause de SHN), vous pouvez commander vos douceurs pour une livraison à la maison, au bureau ou à l’hôtel. Les produits évoluent aussi en fonction des saisons et des événements. Ainsi, après les macarons bonne fortune (en forme de 8), vous pourrez actuellement y trouver des Mooncakes spéciaux « French touch » car ils sont garnis de crème frangipane, à l’instar de notre Galette des rois, et d’un cœur de pomme fondante au caramel au beurre salé. Une création qui signe à merveille la mixité franco-chinoise du couple.

 

logo ti yan

 

Une belle adresse à découvrir, des recettes à essayer, un couple à connaitre. Ne passez pas à Novena sans passer les voir et déguster leurs pâtisseries voire prendre un thé ou un café à leur comptoir. Beaucoup d’entre nous ont craqué pour leur café signature, un café subtilement parfumé de leur caramel maison.

Dominique Langlois, Petit Journal Singapour

Dominique Langlois

Orthophoniste de formation, aimant la langue française, la gastronomie et l’œnologie, Dominique se fait un plaisir de partager ses découvertes, ses rencontres et ses coups de cœur.
0 Commentaire (s) Réagir