Vendredi 21 janvier 2022
TEST: 2288

La thyroïde - Quels examens pour la thyroïde ?

Par CHI - Complete Healthcare International Clinique | Publié le 18/12/2017 à 14:00 | Mis à jour le 23/01/2018 à 15:25
thyroïde CHI health Singapour santé expat Complete healthcar International

Les maladies de la thyroïde sont extrêmement fréquentes, et un dépistage précoce est très important. Le dépistage chez les femmes dysfonctionnement de la thyroïde est un moyen efficace pour prévenir des conséquences engendrées par cette pathologie qui reste à l'origine de plusieurs complications, dont la stérilité, les malformations congénitales et les complications cardiaques, ou le cancer.

Les conseils du Dr Charu Narayanan, docteur à la clinique médicale Complete Healthcare International (CHI)

 

Qui est concerné par le dépistage de la thyroïde et à quelle fréquence, et quelles sont les personnes les plus à risque ?

CHI Health Complete healthcar International Dr Charu Narayanan
Dr Charu Narayanan - CHI Health

Dr Charu Narayanan - Le dépistage de la thyroïde est proposé dans le cadre de la plupart des examens de santé. Tous les âges sont concernés. Généralement les femmes en sont la cible, et les chances de développer cette maladie grandissent avec l’âge.

Parmi les facteurs ou les personnes les plus à risque de développer des problèmes de thyroïde, on peut distinguer :

- les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de maladies du système immunitaire. Les maladies thyroïdiennes auto-immunes telles que la thyroïdite de Hashimoto impliquent la production d'anticorps agissant contre la glande thyroïde. D'autres maladies avec une cause similaire comme le diabète de type 1 (apparition précoce habituellement), la maladie cœliaque, le diabète et la polyarthrite rhumatoïde peuvent entrainer un dysfonctionnement de cette glande chez les patients ou les membres de leur famille.

- le 1er trimestre de grossesse. Un lien a pu être établi entre une fin précoce de grossesse et un dérèglement lié à la fonction thyroïdienne. Un dépistage est donc recommandé à chaque début de grossesse. Par ailleurs, certaines femmes peuvent développer une inflammation de la glande thyroïde (thyroïdite) peu de temps après l'accouchement.

- certains médicaments utilisés dans le cas du traitement de maladies mentales et cardiaques peuvent affecter la thyroïde.

- les enfants démontrant une croissance insuffisante doivent être examinés, car il se peut que ce soit lié à un mal fonctionnement thyroïdien. Les bébés sont systématiquement dépistés à la naissance dans la plupart des unités néonatales.

 

 

Quels sont les symptômes liés à la thyroïde qui peuvent alerter sur le besoin d'un dépistage ?

Les désagréments liés à la thyroïde sont généralement subtils et se manifestent progressivement. Ils peuvent facilement être négligés.

Fatigue, prise de poids inexpliquée, léthargie, ralentissement mental, dépression, cheveux secs, perte de cheveux, peau sèche, gonflement autour du visage, constipation ou sensation de froid, ... sont les signes d'un mauvais fonctionnement de cette glande. De même, une accélération soudaine du rythme cardiaque, de l'anxiété, des tremblements ou une perte de poids sont des signaux qu’il ne faut pas négliger. Aussi, un gonflement du cou avec difficulté à avaler ou des masses évidentes sur le cou peuvent être d'autres alertes.

Si vous avez grandi, comme beaucoup de gens, dans des zones déficientes en iode, un nutriment extrêmement important pour produire suffisamment d'hormones thyroïdiennes, cela peut contribuer à une thyroïde sous-fonctionnant.

 

Comment procède-t-on au test ? Est-ce douloureux ?

Il s’agit un simple test sanguin impliquant une douleur minime. Dans certains cas, une échographie du cou (un test non invasif) peut être conseillée.

 

Quel type d'information le médecin reçoit-il après le test de dépistage de la thyroïde ?

Dans la mesure où certaines plaintes décrites ci-dessus peuvent être dues à d'autres facteurs, les tests permettent de vérifier si la glande thyroïde est responsable du problème. Les tests sanguins peuvent montrer des niveaux élevés d'anticorps à la thyroïde. L'interprétation peut être délicate si certaines valeurs sont juste à la limite des normes recommandées. Dans ce cas le médecin pourra décider, en accord avec le patient, de répéter le test quelques mois plus tard pour voir ce qu’il en est ou alors prescrire des médicaments et observer les effets.

Les résultats pourront aussi révéler la présence d’'autres maladies ayant un impact sur la thyroïde et la ralentir avec le temps. Par exemple, la glande pituitaire située dans le cerveau a pour mission de surveiller la thyroïde et dans certains cas, elle peut être responsable du dysfonctionnent.

 

Les problèmes de thyroïde sont-ils causés par un mode de vie ? Que peut-on faire à ce sujet ?

Le stress chronique peut jouer un rôle dans le dysfonctionnement de la thyroïde, tout comme le régime alimentaire et le mode de vie.

D'autres causes comme certaines infections virales, des carences nutritionnelles telles que l'iode et le sélénium peuvent affecter votre tyroïde. Les personnes susceptibles d'avoir suivi une radiothérapie peuvent également être prédisposées.

 

Quels traitements sont disponibles et quelle peut-être leur durée ?

Si les résultats montrent clairement la nécessité d’un traitement, la prise de compléments d’hormone thyroïdienne devrait faire effet rapidement. Selon le dosage, leur effet peut être vu six à huit semaines après le début du traitement, et leur dosage sera adapte par la suite en fonction de chaque patient.

Une approche plus holistique peut-être envisagée avec des effets bénéfiques comme la réduction du stress, l’amélioration du mode de vie, le régime alimentaire, ainsi que le dépistage et le traitement des carences en nutriments.

Les traitements plus approfondis seront pris en considération si toutefois le traitement prescrit initialement ne parvient pas à attendre un fonctionnement thyroïdien idéal, ou si la présence de nodules thyroïdiens survienne. 

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir