Le bilan de santé annuel de la femme

Par CHI - Complete Healthcare International Clinique | Publié le 03/05/2017 à 12:03 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
Photo : Le bilan de santé annuel de la femme
Le bilan de santé annuel de la femme

En partenariat avec lepetitjournal.com de Singapour, Complete Healthcare International vous informe, et vous fait part de son expertise dans cette nouvelle rubrique SANTE. Chaque année, le bilan de santé de la femme consiste en différents examens en fonction de son âge, de ses facteurs de risque personnels et de ses antécédents familiaux. Ces examens peuvent détecter de façon précoce et donc plus facilement guérissable, des maladies graves, d’éviter des complications, de sauver votre vie et probablement aussi, de l’argent. En voici la liste.

Complete healthcare international

La mesure de la tension artérielle : rapide et simple faite par l’infirmière ou le médecin.

Elle doit être surveillée régulièrement si vous avez des facteurs de risque comme le surpoids ou l’obésité, le tabac, un membre de la famille présentant de l’hypertension. Une détection et un traitement précoce permettent d’éviter un infarctus potentiellement fatal ou un AVC.

Les analyses de sang

 Si vous avez plus de 40 ans, le dosage du cholestérol et du sucre, à jeun, est recommandé. Ces dosages sont conseillés plus tôt en cas de:
- obésité
- HTA
- Tabac, consommation excessive d’alcool
- Et si vous avez dans votre parenté au premier degré, une personne qui a un taux de cholestérol élevé, un diabète de type 2 ou un infarctus, ou une attaque à un âge précoce (avant 65 ans pour les femmes et avant 55 ans pour les hommes).

Les bénéfices ici d’un diagnostic précoce sont les mêmes que pour la mesure de la tension. 

L’enregistrement de l’activité électrique du cœur, ou ECG, ne prend que quelques minutes à faire.

Il est recommandé si vous avez eu des symptômes probablement en relation avec le cœur comme une douleur thoracique ou des palpitations, surtout lors de l’avancée en âge. Il est réalisé en routine systématique en cas de facteurs de risque cardiaque comme ceux mentionnés ci-dessus pour l’hypertension. Si une anomalie y est détectée ou si un symptôme cardiaque est présentement suspecté, une mise en relation rapide avec un cardiologue sera faite par votre médecin pour des tests plus poussés comme une épreuve d‘effort. 

Le frottis à la recherche de lésions précancéreuses ou cancéreuses du col utérin.

Il doit être fait régulièrement entre 25 et 64 ans. Les recommandations varient mais l’intervalle entre 2 frottis doit être entre 1 et 3ans, selon le résultat du dernier, ainsi que si vous êtes porteur du papillomavirus qui est lié avec le cancer du col. A Singapour, le programme de dépistage de ce cancer est subventionné pour les citoyens singapouriens et les résidents permanents.

Complete healthcare international

Le dépistage du cancer du sein à un stade précoce :

Jusqu’à l’âge de 40 ans un examen clinique annuel est systématique.

Entre 40 et 50ans, s’il y a des facteurs de risque (personnels et/ou familiaux) la stratégie est identique à celle des femmes de plus de 50 ans c.à.d. examen clinique et mammographie plus ou moins suivie d’une échographie à faire tous les 2 ans. Si vous avez plus d’un membre au premier degré de la famille atteint d’un cancer du sein ou ovarien, venez en parler avec votre médecin car les examens de dépistage commenceront probablement encore plus tôt.

Ostéodensitométrie

Ce test est utilisé pour détecter l’ostéoporose, une épidémie silencieuse mais tueuse due aux vilaines fractures touchant la colonne vertébrale, les hanches et le poignet après un traumatisme mineur. Détectée précocement, la perte osseuse peut être ralentie avec un traitement. Aux USA et en Asie, le dépistage de routine est recommandé à toutes les femmes de plus de 65 ans. Cependant elle doit être faite plus tôt si vous avez des facteurs de risques comme une alimentation peu variée, une maigreur, une ménopause précoce (avant 45 ans) des antécédent de fractures de fatigue, le tabac, des règles irrégulières, un traitement aux corticoïdes prolongé ou un membre de la famille ayant de l’ostéoporose. Un calcul simple : si votre âge moins votre poids est supérieur à 20, vous êtes probablement à risque. Une simple radio, appelée ici DXA, analyse hanche et colonne pour faire le diagnostic.

Le dépistage du cancer du colon

C’est le plus fréquent à Singapour. Une détection précoce peut sauver une vie. Un examen de selles à la recherche de traces (occultes) de sang appelé Hemoccult peut être fait par le généraliste annuellement. La coloscopie (visualisation de l’intérieur de l’intestin) sous anesthésie est faite par un spécialiste pour détecter et traiter des masses précancéreuses. Son dépistage doit commencer à 50 ans ou avant en cas de facteurs de risques comme des antécédents familiaux, des modifications de caractéristique des selles depuis plus de 6 semaines ou du sang visible dans les selles. Le rythme de surveillance dépend de nombreux facteurs et doit être discuté avec votre médecin.

Le glaucome est une augmentation de la pression dans l’œil qui peut conduire à la cécité. Sa mesure est effectuée par un ophtalmologiste, d’autant plus fréquemment qu’un membre direct de la famille est touché.

La surveillance des cancers de la peau.

L’auto surveillance de chaque nævus est indispensable, consultez vite votre médecin si vous remarquez un changement de taille, de couleur ou si ça saigne ou démange. C’est important si vous avez eu une exposition importante au soleil ou une histoire familiale de cancer de la peau.

 

Il est important de consacrer du temps à la prévention, c’est un investissement sur l’avenir !

 

Complete Healthcare international (www.lepetitjournal.com/singapour), Jeudi 13 avril 2017

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale