Ramadan : Guide de la Corée du Sud pour les musulmans

Par Damien Bouhours | Publié le 01/04/2022 à 11:07 | Mis à jour le 01/04/2022 à 11:20
Un coran en Corée du Sud

Le Ramadan est certainement l’un des mois les plus sacrés pour les musulmans du monde entier. Comment le célèbre-t-on en Corée du Sud ? Où sont les mosquées à Séoul ? Comment peut-on manger halal ? 

 

Le mois sacré du Ramadan débute très bientôt pour les musulmans du monde entier. Cette période de jeûne et de prières est l’un des moments les plus importants de l’année pour les croyants en Corée du Sud, comme ailleurs dans le monde. L’occasion pour lepetitjournal.com de présenter la Corée du Sud à nos lecteurs musulmans.

 

Le Coran en Corée du Sud

 

Les origines du Ramadan

Le mois du Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire, pendant lequel le Coran a été révélé au Prophète Mohammed durant la "Nuit du Destin". Dans le livre sacré, il est indiqué que le jeûne doit être suivi par les musulmans. Quatrième pilier de l’Islam, le Ramadan est dans la religion musulmane un acte obligatoire pour tous les croyants musulmans à partir de la puberté.  Il définit une période durant laquelle il est interdit de manger, de boire, de fumer et d’avoir des rapports sexuels de l’aube au coucher du soleil et cela pour une période d’un mois.

 

Quelles sont les dates du Ramadan 2022 en Corée du Sud ?

La date du premier jour de jeûne est conditionnée par la vue du croissant lunaire lors de la « nuit du doute » qui marque la fin du mois de Chaaban précédent le mois de Ramadan. Cette nuit du doute aura lieu ce vendredi 1er avril et confirmera ou non la date du Ramadan. D’après les dernières études, le Ramadan devrait commencer le samedi 2 avril 2022 pour se terminer le lundi 2 mai 2022 par l'Aïd el-Fitr. La durée du jeûne en Corée du Sud sera d’environ 14h au début du mois et de 15h30 en fin de mois.

 

La population musulmane en Corée du Sud

L’Islam reste une religion minoritaire en Corée du Sud et n’est reconnue qu’officiellement dans le pays depuis 1955. La communauté musulmane est concentrée à Séoul. Environ 0,1% de la population sud-coréenne est musulmane. La communauté musulmane est donc en majorité composée d’expatriés venant notamment d’Indonésie et de Malaisie. On compterait ainsi 150000 musulmans en Corée du Sud. L’organisation musulmane Korea Muslim Federation (KMF) a été fondée en 1967.

 

La mosquée centrale de Séoul
La mosquée centrale de Séoul

 

Les mosquées en Corée du Sud

La première mosquée a ouvert ses portes en 1976 à Séoul, la Seoul Central Masjid (서울 중앙성원), ou Mosquée centrale de Séoul. Elle a été subventionnée par la mission islamique malaisienne mais aussi des fonds étrangers, notamment d’Arabie Saoudite, et le gouvernement coréen. Elle y accueille une école coranique. Elle située dans le quartier d’Itaewon dans l’arrondissement de Yongsan-gu.

 

On compte aujourd’hui 19 mosquées en Corée du Sud, à Busan, Gimhae, Yeoncheon, Jeju, Daegu, Jeonju ou encore Changwon. Elle sont toutes répertoriées sur le site de la Korea Muslim Federation.

 

 

Comment manger halal en Corée du Sud ?

Il peut parfois être compliqué de trouver des restaurants halal quand on vit à l’étranger. A Séoul, il est possible de trouver des supermarchés, boucheries et restaurants halal près de la Mosquée centrale de Séoul. Ces établissements d’Itaewon sont souvent opérés par des musulmans venant d’Asie du Sud ou du Sud-Est et du Moyen-Orient. Si vous allez dans une autre ville sud-coréenne, les restaurants halal seront également concentrés autour des mosquées. Une certification halal a également été lancée par la Korea Muslim Federation. Vous pouvez donc vous renseigner sur les marques qui utilisent cette certification. N'hésitez pas à consulter la vidéo ci-dessus du YouTubeur Pape San sur le Ramadan en Corée du Sud, il y présente quelques supermarchés et restaurants. 

Avez-vous envie de vous expatrier en Corée du Sud ?
Choices
Sur le même sujet
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com