Samedi 25 septembre 2021
TEST: 2286

Au Brésil, les vélos profitent du confinement pour s’échapper

Par Cécile Sornette | Publié le 26/03/2021 à 10:39 | Mis à jour le 26/03/2021 à 11:46
Photo : Fabricio Macedo (Pixabay)
Sao Paulo Brésil vélos

Alors que plusieurs secteurs subissent de lourdes pertes depuis un an, l'isolement encourage les brésiliens au cyclisme, et le marché du vélo explose. Suivez nos pistes à São Paulo.

La demande a commencé à augmenter en 2020, au cours des premiers mois d'isolement. Aujourd’hui, la tendance reste haute, plaçant le marché du vélo comme un secteur bénéficiant des changements de comportement en période anormale.

Ainsi, que ce soit pour une promenade en famille, comme moyen de transport ou en tant qu’exercice physique, l'utilisation du vélo au Brésil connaît un véritable boom pendant la pandémie.

Ce nouvel intérêt pour le cyclisme peut en partie s’expliquer par la fermeture des lieux habituels de sports, tels que les salles de musculation, les piscines, ou encore les terrains de football.

Chiffre d'affaires en hausse de 54%

Par ailleurs, la tendance est à éviter les lieux confinés et donc les transports publics. Ce changement du quotidien pousse à réinventer son moyen de locomotion lorsque c’est possible.

Enfin, suite aux périodes de confinement, et avec le développement des nouveaux modes de travail à domicile, les promenades et pauses en extérieur sont devenues salvatrices pour beaucoup.

Ainsi, et à contre-courant de l’économie dans son ensemble, la chaîne de production et de vente de vélos a clôturé l’année 2020 avec une augmentation de son chiffre d’affaires de 54,4% par rapport au résultat de l'année précédente (Etude Itaú-Unibanco).

Le Brésil est le quatrième producteur mondial de vélos, mais avec l'augmentation de la demande, le gouvernement a élargi les installations pour les importateurs. En février, la Camex (Chambre du commerce extérieur) du ministère de l'Économie a publié une résolution au Journal officiel de l'Union qui détermine la réduction du tarif d'importation des vélos. En 2020, le pays a reculé de 30,8% des importations de vélos - 52.000 unités importées, contre 75.000 en 2019. La plupart venaient d'Asie, la Chine représentant le plus gros volume, suivie de Taïwan et du Vietnam.
L'année dernière, selon la Folha de São Paulo, le Brésil a exporté principalement des bicyclettes vers le Paraguay, l'Uruguay et la Bolivie.

A l’image du pays, São Paulo voit la pratique du vélo se démocratiser depuis plusieurs années. La ville offre aujourd’hui de nombreuses pistes cyclables. Vous pouvez découvrir un aperçu des différents circuits et stations accessibles via cette carte.

Vélo Sao Paulo Brésil
Voies centrales réservées aux vélos le dimanche, sur la Paulista - (G. Thieriot)

Quelques bons plans vélo à São Paulo (hors phase d’urgence)

- Du vélo à plusieurs, les bicicletadas

Plusieurs groupes de cyclistes (ou "Bicicletadas") ont été créés afin de permettre aux amateurs de vélo de pédaler ensemble. Ces événements sont organisés le dernier vendredi de chaque mois à la Praça do Ciclista afin de parcourir São Paulo à plusieurs. Le parcours est défini sur place par les personnes présentes et il n'y a ni animateurs ni organisateurs. L'objectif est de célébrer la culture du vélo, tout en revendiquant plus d'espace pour ce moyen de transport. Voici quelques exemples de groupes :
> Bikeanjo, pour ceux encore hésitants sur leur vélo et souhaitant apprendre ou gagner en confiance
> Pedalinas, groupe exclusivement féminin
> Mão na Roda, atelier communautaire pour apprendre à restaurer votre vieux vélo vous-même et vous remettre en selle
> Las Magrelas et o Gangorra : mélange de bar, de magasin de vélos et d'espace de discussion collaboratif, les deux projets occupent le même espace dans une maison de Vila Madalena. En plus de l'entretien des vélos, l'endroit propose des bières spéciales et des plats végétariens. Il existe également un calendrier d'activités artistiques telles que des expositions d'art, des projections de films et des débats sur la mobilité urbaine et la qualité de vie à São Paulo.

- Encore plus de circuits les dimanches

Il existe des pistes cyclables de loisir, uniquement ouvertes les dimanches et jours fériés. Ces circuits traversent plusieurs routes passantes (telles que l’Avenida Paulista, ou la route surélevée Elevado João Goulart / “Minhocão”), temporairement fermées aux voitures, afin de laisser les paulistanos marcher et pédaler, en profitant de la rue.

Découvrez ici quelques-uns de ces circuits.

Petit lexique des différents types de pistes à São Paulo :

Les routes de la ville sont divisées en quatre définitions différentes:

- Ciclofaixas : voies réservées aux cyclistes. Habituellement signalées par la peinture au sol sans séparation physique des autres véhicules.
- Ciclovias : voies exclusives avec une certaine séparation physique des autres véhicules (blocs de béton, garde-corps, entre autres). Cela peut être sur les trottoirs, ou sur la route où circulent les véhicules motorisés.
- Ciclorotas : voies où les vélos et les automobiles voyagent ensemble, mais la priorité est (en théorie) au cycliste.
- Ciclofaixas de Lazer (pistes cyclables de loisir) : voies temporaires qui ne fonctionnent qu'à des heures et des jours spécifiques, tels que les dimanches et les jours fériés.

Vélo Brésil Sao Paulo
Une bicicletada dans le centre de São Paulo (hors phase rouge ou d'urgence) - Milton Jung (Flickr)

 

Cécile Sornette

Cécile Sornette

Diplômée d'un master en communication et stratégie digitale. Expatriée à São Paulo et rédactrice pour lepetitjournal.com do Brasil. Aime voyager, manger des coxinhas et écouter du Djavan.
0 Commentaire (s) Réagir