Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2283

Le train à vapeur, entre modernité et tradition

Par Noé MALAPRIS | Publié le 27/09/2021 à 12:30 | Mis à jour le 27/09/2021 à 12:30
Photo : La fameuse locomotive FS-625. Crédit : www.photorail.it
La fameuse locomotive FS-625

Alors que dans de nombreux pays d’Europe, les trains à hydrogène émettant de la vapeur d’eau commencent à être mis en service, des trains à vapeur du début du XXe siècle continuent de faire le bonheur des Italiens.

Ces trains étaient un symbole éclatant de modernité, à une époque où la mobilité était bien moins évidente que de nos jours. Ils permettaient à des gens de sortir de leur région et découvrir le pays, sans quoi ils ne l’auraient sûrement jamais fait. C’est donc un moyen d’unification nationale que le train à vapeur issu de la 2nde révolution industrielle : il permettait les échanges interrégionaux, de la même manière que la conscription en France a été un élément d’unification sous la IIIe République. La locomotive FS-625 est quant à elle un fleuron de l’industrie et du savoir-faire ferroviaires italiens.

 

Une conservation dans quel but… et de quelle manière ?

Les objets de mémoire font l’objet d’une attention accrue depuis quelques décennies maintenant. Le patrimoine culturel d’une nation, qu’il soit matériel (bâtiments, tableaux, etc.) ou immatériel (mythes, savoir-faire, …), est mis en avant et il y a une réelle volonté de conservation de ce dernier, afin de le transmettre aux générations suivantes et de faire perdurer l’héritage national. Il se trouve que les trains à vapeur du début du XXe siècle font partie du patrimoine matériel italien, et sont une fierté pour le pays. C’est pourquoi certains italiens passionnés de trains essayent de promouvoir ce patrimoine, et de l’entretenir.

 

Locomotive à vapeur italienne 640
Photo : locomotive à vapeur italienne 640, datant de 1973

 

Dès lors, se sont créées différentes associations, dont l’objectif est de faire rouler ces trains anciens et d’entretenir cette tradition du train à vapeur. Elles se mobilisent notamment afin de créer circuits touristiques, à l'image de la Fondation Ferrovie dello Stato propose notamment des itinéraires dans des régions comme la Sicile, la Sardaigne ou encore la Toscane. Elles œuvrent également pour faire revivre des lignes désuètes et, restaurer et conserver le matériel non-roulant pour l'exposer au public. Au-delà du voyage en train qui constitue en lui-même un véritable intérêt, les villes desservies sont tout aussi intéressantes à découvrir, aussi bien pour leur histoire que leur culture. La gastronomie n’est bien-sûr jamais loin. Il est par exemple possible de faire des tours gourmands.

 

Le tourisme ferroviaire italien permet donc d’allier culture et loisir, histoire et plaisir, en parcourant la Péninsule du nord au sud, d’est en ouest, à travers des régions qui tentent de conserver leur authenticité. Le retour en grâce du train à vapeur les y aide.

Nous vous recommandons
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir