Samedi 17 avril 2021

Que faire pendant les vacances de Février ? Trois parcs à découvrir

Par Roxane Garoscio | Publié le 19/02/2021 à 07:00 | Mis à jour le 19/02/2021 à 07:00
parc Rome

Le mois de février romain, entre températures fraîches et doux rayons de soleil, nous donne l’agréable impression que le printemps et les beaux jours arrivent à grands pas. La Cité Éternelle, calme et quasi déserte de touristes, encourage ses habitants à redécouvrir ses merveilles et petits coins de nature. Une invitation revigorante à se déconnecter du chaos quotidien et, quoi de mieux que les jardins pour en profiter.

 

Un bijou panoramique : il Giardino degli Aranci

À la fois romantique et dépaysant, le parc Savello, plus connu sous le nom du jardin des orangers, est l’une des terrasses les plus populaires de la ville. Situé sur la Colline de l’Aventin, il offre aux spectateurs une vue d’exception sur la ville. Initialement, il faisait partie de l’ancienne citadelle de la famille des Savelli, construite entre 1285 et 1287. Autrefois lieu clos et appartenant à l’Ordre des Dominicains, ce n’est qu’en 1932 que le jardin ouvre ses portes au public. Sa structure telle que nous la connaissons aujourd’hui, a été conçue par l’architecte et paysagiste Raffaele de Vico. Par ailleurs, des vestiges de l’ancienne forteresse sont encore visibles de nos jours, en effet l’un des murs bordant le jardin est celui du château Savelli. Le choix d’y planter de nombreux orangers n’est pas anodin et fait référence à la légende de Saint Dominique, fondateur de l’ordre, qui aurait planté le premier oranger dans le potager à la suite d’un périple en Espagne.

À ne pas manquer : le célèbre trou de la serrure se trouvant entre le Giardino degli Aranci et la villa del Priorato di Malta.  

À quelques pas de Circo Massimo, le parc Savello est ouvert au public de 8h à 18h durant la période d’octobre à février et de 7h à 20h de mars à septembre.

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

 

Villa Borghèse : lieu de détente et de culture

Considérée comme le « Parco dei Musei », la Villa Borghèse est une merveille de par sa concentration de musées et d’institutions culturelles qui y sont présents, entres autres l’Académie de France à Rome, la Villa Médicis. C’est au cœur de la ville et sur près de 80 hectares que s’étend cet immense parc, qui n’est pourtant que le quatrième plus grand parc de la capitale. Conçues par les architectes italiens Flaminio Ponzio et Giovanni Vasanzio, et créées grâce aux plans du cardinal Scipione Borghese, la villa dès 1605 est convertie en divers jardins et devient l’un des berceaux culturels de la ville. Elle se métamorphose de simples vignobles à de splendides jardins ornés de nombreuses fontaines, monuments et statues. Ce n’est qu’au XXème siècle qu’elle devient un lieu public et transformé en véritable musée notamment avec la création de la Galerie Borghèse, un musée où des chefs d’œuvres de la peinture italienne sont exposés comme Raphaël, Caravage ou encore Bernini.

À ne pas rater : les jardins secrets de la villa, lieu reconstitué grâce aux archives et composé de nombreuses fleurs qui, à l’époque baroque étaient admirées et considérées comme des œuvres d’art.

Près de neuf entrées dispersées vous permettent d’accéder au parc qui est toujours ouvert.

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

 

La gargantuesque Villa Doria Pamphilj

Située dans le quartier du Gianicolense, la villa Doria Pamphili est le second plus grand parc de Rome, sa superficie s’étend sur près de 180 hectares. Ses origines remontent au XVIIème siècle, construite par la famille Pamphilj elle est partagée en trois zones : le palais et les jardins, la pinède et le terrain agricole. Ce n’est qu’en 1972 que l’accès au parc devient ouvert au public. De nombreux artistes, touchés par la beauté des lieux, ont peint la villa et ses jardins, c’est notamment le cas du français Alexandre-Gabriel Decamps lors de son voyage à Rome au XIXème siècle. L’un des trésors de ce parc est le Casino del Bel Respiro, élaboré par le sculpteur Alessandro Algardi afin de rendre hommage à l’éclat de la famille. C’est dans ce bâtiment que le prince Camillo Pamphilj a exposé sa collection privée de statues anciennes. D’autre part, la beauté des locaux donne l’impression de ne plus se trouver à Rome, mais bien en pleine campagne.

À ne pas perdre : le jardin secret du Casino del Bel Respiro, un jardin typiquement français où les haies sont coupées de manière à former des motifs élégants, dont la fleur de lys qui était le blason de la famille.

La Villa Doria Pamphilj est ouverte au public de 7h du matin jusqu’à 20h.

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

jardins Rome

 

Nous vous recommandons

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Diplômée d'un Master en Littérature Comparée, apprentie journaliste et reportrice, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les astuces pour trouver un billet de train pas cher

Il est bien évidemment difficile de se projeter pour voyager, les règles à ce sujet changeant constamment. Cependant, qu’il s’agisse d’un retour à la maison pour voir la famille ou d’un projet de…