Visites en français à AGWA : conversation avec votre guide

Par Isabelle de Casamajor | Publié le 22/09/2022 à 21:00 | Mis à jour le 26/09/2022 à 06:44
Photo : Visites en français à AGWA : conversation avec votre guide
Art Gallery of WA

 

L’art Gallery of Western Australia offre un programme de visites et de conférences qui sont un excellent moyen d'améliorer votre expérience de l'AGWA. Certaines de ces visites sont faites en français. Nous avons rencontré Eve White qui a conduit ces premières visites en français.

 

Visites guidées en français à AGWA

Bonjour Ève, vous êtes guide volontaire à l’Art gallery of Western Australia, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour Isabelle,

A l’école, ma matière préférée était le français. J'ai commencé à l’étudier à l'âge de 10 ans. J'ai fait une double spécialisation en français à l'UWA et les premières années de ma carrière ont été consacrées à l'enseignement du français.

Ma première visite en France a eu lieu lors d'un voyage autour de l'Europe en van avec nos enfants, une pratique populaire à l'époque. J'ai adoré ça.

Depuis, je suis allée plusieurs fois en France, notamment pour diriger un voyage scolaire, et j'ai eu la chance de voir de nombreuses régions de ce pays.

En prenant ma retraite, l'un de mes objectifs était de devenir guide de galerie d'art. J'ai suivi une formation en 2012, et depuis lors, j'ai trouvé beaucoup de plaisir à faire découvrir aux gens, qu'ils soient locaux ou venus d'ailleurs, la collection d'art de notre état, ainsi que de splendides expositions temporaires.

 

Vous avez conduit le mois dernier une visite guidée en français. Y a-t-il souvent ce type de visite ? A qui s’adressent ces visites ? Quelles sont les personnes qui viennent participer à ces visites ?

Cette année, le Musée a mis en place un programme pilote de visites en plusieurs langues. Il existe déjà un programme en japonais et en russe, et en 2022 nous avons introduit des visites en français, en allemand et en afrikaans, toutes présentées par des guides qualifiés. Cette année, il y a eu deux visites en français, une en juin et une seconde en aout, pour évaluer l'intérêt du public. Comme les réactions ont été bonnes, je suis sûre que le programme sera étendu en 2023. Il y a eu un certain nombre de participants francophones, ainsi que des étudiants et des amoureux du français, avec différents degrés de compétence.

 

A priori on pourrait penser qu’il s’agit simplement d’une différence de langue, mais y a-t-il une différence entre une visite conduite en anglais ou une visite en français ? le choix des œuvres d’art, par exemple.

J'ai constaté qu'en raison de l'incertitude concernant le niveau de compétence des personnes qui s'inscrivent aux visites, il est nécessaire de planifier et de préparer une visite qui soit accessible à la fois aux locuteurs natifs et aux personnes moins compétentes. J'essaie donc de proposer un contenu stimulant pour les locuteurs natifs tout en délivrant la conférence dans un langage relativement simple. Il est très difficile pour un auditeur d'assimiler le contenu ainsi que la langue, c'est pourquoi j'ai tendance à m'appuyer davantage sur le récit et moins sur une analyse artistique sophistiquée.

 

Ces visites demandent elles une préparation particulière ? Ont-elles un lien avec l’art français ?

La galerie a peu d'œuvres d'artistes français actuellement sur les murs, cependant, on peut se référer à des mouvements ou des styles artistiques français lorsqu'on discute d'une œuvre, l'impressionnisme par exemple, ou Cézanne.

Chaque visite est différente car les expositions changent constamment. J'aime présenter une sélection d'œuvres variées.

 

L’art gallery propose un grand nombre de visites guidées tout au long de la semaine, que diriez aux visiteurs qui hésitent à y assister ?

Lorsque je visite des galeries ailleurs dans le monde, j'ai toujours trouvé qu'une visite guidée était très bénéfique, et je suis invariablement repartie beaucoup plus informée et plus sensible aux œuvres que j'ai vues. 

Je sais aussi que nos guides sont fantastiques ! Je pense que certaines personnes ne se sentent pas à l'aise dans une galerie, alors j'essaie de remédier à cela, pour que les visiteurs se sentent bien accueillis et à l'aise.

 

En tant que guide volontaire, qu’elle est votre motivation ? qu’est ce qui fait pour vous un tour réussi ?

Je ne suis pas une artiste, mais j'ai appris et je continue d'apprendre beaucoup de choses sur l'art en étant guide. J'apprends dans les livres et les films (nous avons une vaste bibliothèque), sur internet, dans les aides à l'étude, préparées par mes collègues, dans les conférences, les visites de galeries et les visites guidées par les conservateurs. J'ai la chance d'appartenir à un groupe de personnes aussi engagées, généreuses et compétentes, qui m'inspirent chaque jour.

Chaque visite est différente, et si les participants sont engagés, ce que je peux juger par leur langage corporel, leurs expressions faciales, leurs questions, leurs contributions aux discussions et leurs commentaires après la visite, alors je pense que la visite a été un succès.  Mon objectif est de partager mon amour de l'art avec d'autres personnes et de faire en sorte qu'elles repartent mieux informées et heureuses de leur expérience de la visite de la galerie.

Merci Ève, j’espère que nous vous retrouverons très bientôt pour d’autres visites guidées en français.

Consultez le site de l’Art gallery pour connaitre les dates des prochaines visites en français.

Vistes en français à AGWA: conversation avec votre guide

 

Sur le même sujet
Isabelle de Casamajor

Isabelle de Casamajor

A Perth depuis plus de 15 ans, depuis toujours passionnée de voyages, de photographie, d'art et de culture, l'Australie est pour moi un merveilleux terrain d'exploration. J'aime faire partager les endroits que j'aime et mes coups de coeur.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Perth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale