Jeudi 2 juillet 2020

Un workshop pour trouver son ikigaï conduit par une francophone

Par Rachel Brunet | Publié le 25/02/2020 à 08:15 | Mis à jour le 25/02/2020 à 17:30
Trouver son ikigaï

L’ikigaï est une philosophie de vie japonaise qui consiste à trouver un sens à sa vie, un équilibre, une raison de se lever le matin. Chacun a un ikagaï qui lui appartient mais tout le monde ne le sait pas. Afin d’aider les new-yorkais à le trouver, Isabelle Grenier propose un atelier de deux heures trente autour de ce concept japonais, le 10 mars prochain, à Manhattan.

 

Un meilleur équilibre de vie

Trouver du sens à sa vie… Vaste programme. Certains ont la réponse dès la petite enfance, d’autres ont un déclic sur le tard. Mais il faut avouer qu’avoir une bonne raison de se lever chaque matin est bien plus agréable que de ruminer et de tergiverser sur le sens que l’on souhaite donner à son existence. Ce n’est pas une évidence pour tout le monde. Heureusement, il existe plusieurs moyens pour arriver à mieux se connaître et savoir quelle direction donner à sa vie pour la faire correspondre à ses aspirations. À une seule condition : être prêt à fouiller au plus profond de soi-même.

Ikigaï est un mot qui n’a pas de traduction exacte, il est la réunion de iki « vie » ou « être en vie » et gaï « ce qui vaut la peine et a de la valeur ». Littéralement, on pourrait le traduire par « ce pour quoi la vie mérite d’être vécue ». D’après les Japonais, nous possédons tous un ikigaï, voire plusieurs, même si nous n’en avons pas toujours conscience. Toujours d’après la culture nippone, l’ikigaï change au cours de la vie. Il serait la jonction et l’équilibre entre quatre composantes : ce que j’aime faire, ce dans quoi je suis doué, ce dont le monde a besoin, ce pour quoi je peux être payé.

L’ikigaï est donc un concept particulièrement intéressant pour qui recherche un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, et davantage de sens dans son travail. C’est là qu’entre en scène Isabelle Grenier, fondatrice de AcePoint Consulting. Executive Coach certifiée,  elle intervient tant auprès des personnes en transition professionelle que du côté des entreprises, où elle accompagne les équipes à être plus performantes de manière durable, à renforcer leur collaboration et à mieux communiquer et capitaliser sur leurs forces collectives.

En complément, Isabelle conduit des ateliers de groupes dans lesquels tout un chacun est amené à progresser et à mieux se connaître. En janvier dernier, elle a animé deux ateliers sur la recherche de son ikagaï au sein du réseau des femmes francophones de New York, SHE for S.H.E, dont la fondatrice, Valérie-Anne Demulier a réagi « Isabelle est une super coach et ses ateliers collectifs sont vraiment super. Une vraie révélation. Très enrichissant. ».

Trouver son ikagai

 

 

Un atelier de deux heures trente

C’est pour répondre à des pensées telles que « je ne me sens pas complet(e) » que la recherche de son ikagaï est pertinente. Parfois aspirés par un schéma sociétal ou parental, beaucoup ont fait des études et choisi un métier et une vie qui finalement ne les comblent pas totalement parce que pas en parfaite adéquation avec ce qu’ils sont dans l’absolu. Parfois, un cap passé dans la vie permet aussi de se rendre à cette réalité « je ne suis pas totalement satisfait(e) de ma vie » ou « il me manque quelque chose ». Pour y remédier, Isabelle Grenier accompagne ces personnes à répondre, l’espace d’un atelier, à ces quatre questions qui permettent à chacun de trouver son ikagaï et donc son équilibre de vie. « Question par question, chacun réfléchit à ce qu’il est est. Cet atelier est très utile pour les gens qui souhaitent identifier leur « raison d'être », les gens en transition ou en quête de sens. Les participants repartent avec un plan d'action très concret » explique Isabelle Grenier.

Et de rajouter « c’est un atelier très cadencé mais c’est aussi un moment pour se recentrer sur soi ».

Il faut dire que l’atelier ikagaï a du succès. « J'ai rencontré Isabelle lors d'un atelier ikagaï. Tout d'abord, c'est une personne fabuleuse et très douce. La session m'a aidée à découvrir des choses sur moi que je n'avais pas pu identifier auparavant. Quelques jours après l'atelier, j'ai pu assembler les différents éléments d'un projet de vie que j'essayais de concrétiser depuis des années. Je suis convaincue que c'est ce que j'ai découvert lors de cet atelier qui m'a aidée. Je suis tellement reconnaissante aujourd'hui ! » raconte Séverine Watry, membre du réseau She for S.H.E. Agate G, une autre membre renchérit « c’est un excellent atelier ikagaï facilité par Isabelle Grenier. Il m'a aidé à définir mes objectifs professionnels et personnels pour les prochains mois et années ! »

Cet atelier est un cadeau que l’on s’accorde, une pause de réflexion pour soi, un moyen de se reconnecter avec soi-même. Après tout, la vie n’attend pas...

 

 

Atelier en anglais

Le 10 mars de 18h à 20h30

Inscription et ponctualité obligatoires

236 West 27th St.

10 floor, Room 1003 Manhattan, NY

New-York , NY 10001

Early bird jusqu’au 28 février

 

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir