Dimanche 16 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ronds-points à New York : Circulez, il n’y a rien à voir !

Par Rachel Scharly | Publié le 30/11/2018 à 12:00 | Mis à jour le 03/12/2018 à 09:15
Photo : Columbus Circle par Rachel Scharly
Columbus Circle à New York

 

À l’heure où les rond-ponts sont devenus le théâtre de l’actualité Française, Le Petit Journal de New York a décidé de se tourner vers l’un des rares ronds-points de la ville : Columbus Circle. Il faut dire que New York a été construite selon un système de quadrillage, qui laisse peu de place à ce type d’aménagement circulaire. Autant dire que de ce côté-ci de l’Atlantique, les «Gilets jaunes » seraient en reste, et sur différents points, à défaut d’être ronds.

 

New York   présente un plan dit « hippodamien » , terme hérité du nom de l’architecte grec Hippodamos, considéré comme l'un des pères de l'urbanisme. Ce dernier prônait, en son temps, un aménagement rationnel des rues des villes, selon un quadrillage régulier, avec des croisements à angle droit, formant ainsi des îlots en damier. New York a retenu ce type de plan pour la simplification qu’elle permettait, tant dans la construction de la ville, que dans les déplacements. Un des avantages de New York, est qu’en effet, on peut difficilement s’y perdre. 

 

Mais malgré ce quadrillage, on trouve quelques rares ronds-points à New York. Situé au niveau de la 8èmeAvenue, de Broadway, de Central Park South et Central Park West, « The Circle », comme il était désigné à son origine, est parfois considéré comme le centre de New York. Il faudra attendre l’installation de la statue de Christophe Colomb, en 1893, pour que ce fameux rond-point prenne son nom actuel. Et finalement, si cette statue réalisée par Gaetano Russo, avait été installée à Bowling Green, comme cela été initialement prévu, Columbus Circle s’appellerait toujours The Circle.

 

Imaginé à la base, afin de fluidifier la circulation, The Circle a souvent été remis en cause depuis qu’il a été repensé, en 1905. C’est l’homme d’affaire Williams Phelps Eno, spécialiste des innovations routières et de la gestion du traffic qui avait pris en charge cette lourde mission.  Une des premières transformations du fameux rond-point fut de mettre en place, un seul sens de circulation au lieu du double sens, qui causait nombre d’accidents chaque jour. Mais avec huit points d’entrée et de sortie, Columbus Circle a longtemps été l’objet de critique. Le New York Times écrivait en 1934 que la seule chose qui soit calme et sereine à Columbus Circle était la statue.

 

Après des décennies de tests, d’imagination et de prises de décisions afin de fluidifier et de sécuriser ce rond-point, il faudra attendre 1987 et 20 millions de dollars d’investissement, pour que les aménagements nécessaires, et autres innovations permettant la fluidité, ou presque ( oui, il est 6 pm et vous êtes coincé en taxi sur Columbus Circle ), de ce rond-point, voient le jour. La place centrale, telle que nous la connaissons aujourd’hui, à quant à elle, été achevée en 2005.

 

Maintenant, il nous reste à attendre le 19 janvier et la Women’s March  pour que Columbus Circle soit envahie de piétons. Et à défaut de gilets jaunes, nous porterons des bonnets de roses.

 

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Sociologue Urbaine et photographe, elle est expatriée à New York depuis 2012, où elle analyse l'espace urbain Nord-américain. Elle est la Correspondante New York du site lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir