Dimanche 21 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

France / États-Unis, histoire du football féminin

Par Rachel Scharly | Publié le 27/06/2019 à 20:07 | Mis à jour le 02/07/2019 à 14:40
Photo : L’équipe de France de foot féminin en 1979
Foot féminin

Ce vendredi 28 juin, l’équipe de France et l’équipe des États-Unis s’affrontent en quart de finale du Mondial féminin de football. Si aux États-Unis, le football féminin semble moins souffrir de sexisme, il n’en n’est pas de même dans l’Hexagone, où les joueuses ont souvent été moquées, dans un relent de machisme bien français. 

 

Le football féminin interdit sous Vichy

Le premier match de football féminin en France date de 1917. Comme sur d’autres sujets, les femmes ont dû se battre pour avoir le droit de fouler le terrain. Dans un contexte de Grande guerre, les femmes prennent la place des hommes partis au front. S’ils sont remplacés à l’usine, dans les hôpitaux et dans les champs, les femmes s’émancipent parallèlement dans leur vie privée, sport y compris. Le 18 janvier 1918, la Fédération des sociétés féminines sportives de France (FSFSF) est fondée. Elle organise le championnat de France de football féminin à partir de 1919. Le premier match de cette compétition se déroule le 23 mars 1919 au stade Brancion, à Paris, entre Fémina Sport et En Avant, un autre club parisien. 

La Seconde guerre mondiale marque un tournant pour les femmes « amatrices » de ballon rond. Le football féminin est tout simplement interdit en France par le régime de Vichy. Motif ? Il est jugé nocif. Entendre nocif pour la société française qu’une femme joue au foot. Il faut attendre 1970 pour que le football féminin soit reconnu dans l’Hexagone. Mais voilà, pour des esprits encore gonflés de valeurs patriarcales, pour ne pas dire machistes, il est difficilement acceptable qu’un sport masculin soit pratiqué par des femmes.

 

Michel Denisot et son interview sexiste

Il n’est pas encore une star du petit écran mais un jeune journaliste à l’ORTF. Michel Denizot part, en 1970 à la rencontre des joueuses de l’équipe féminine de Ruelle, près d'Angoulême. Le futur journaliste sportif, futur animateur de Canal + et futur président du PSG, découvre alors une discipline reconnue seulement depuis quelques semaines par la fédération française de football (FFF). 

Lors de ce reportage, à aucun moment il ne parlera de pénaltis, de coups francs ou de dribbles, ses questions ne portant que sur la féminité des joueuses et la comptabilité entre le fait d’être une femme et de pratiquer un sport dit d’homme. Cette goujaterie perdure depuis des décennies. 

En effet, les footballeuses ne sont pas vues comme des sportives de haut niveau, qui pratiquent un sport avec passion et technique, comme leurs homologues hommes, mais comme des corps féminins avec tous les fantasmes qui s’y raccrochent et appellations douteuses qui s’y attachent. Garçons manqués et lesbiennes, en tête. L'ancienne footballeuse professionnelle Mélissa Plaza en a aussi fait les frais. Deux ans après avoir raccroché les crampons, elle continue à lutter contre le sexisme et les inégalités dans le sport. Elle est d’ailleurs l’auteure de l’ouvrage « Pas pour les filles ».

125.000 licenciées de foot en France

Aujourd'hui, on compte plus de 125 000 femmes ou jeunes filles pratiquant le football en France. L'équipe de France est l'une des meilleures au monde, l'Olympique Lyonnais truste les titres européens et la Coupe du Monde se déroule en France. Un sacré pas a été franchi même si inégalités et préjugés persistent.

 

Du côté des USA

Le football féminin aux États-Unis ne s’est pas imposé de la même manière que le football masculin. C’est à partir des années 1970 qu’il se développe vraiment, même si la première ligue de football féminin est créée dans le Missouri deux décennies plus tôt.

En 1972, grâce à une loi américaine sur la parité dans l’éducation et dans l’accès aux disciplines sportives, le football féminin connaît un essor, une meilleure organisation et une meilleure accessibilité. Il faut toutefois attendre le début des années 2000 pour que ce sport devienne vraiment populaire. En 1983 est créée la première équipe nationale de football féminin. Elle dispute son premier match en 1985. 

À ce jour, elle est la meilleure équipe au monde. Mais pour combien d’heures encore ? En attendant, Allez les Bleues !

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les plus belles plages de France

L’Hexagone regorge de véritables trésors, parfois ignorés ou inconnus de ses habitants. Nous vous proposons une compilation des plus belles plages de France.

Sur le même sujet