Fanny Pradier : « mon objectif est de sublimer les gens »

Par Rachel Brunet | Publié le 10/03/2020 à 10:00 | Mis à jour le 10/03/2020 à 16:41
Photo : Fanny Pradier ©️Portrait Madame
Sublimer son apparence

En 2019, Le Petit Journal New York a décidé de rendre hommage aux femmes francophones de New York en lançant le « Mois de la Femme ». Parce qu’un an plus tard, les femmes sont toujours sous-représentées dans les médias, nous poursuivons notre projet tant éditorial que sociétal en publiant, chaque jour de mars 2020, le portrait d’une femme francophone de la ville. Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Fanny Pradier. Spécialiste de l’événementiel, la jeune femme est aussi spécialiste en image et fondatrice de S_ignature by F.P.

 

De parisienne à new-yorkaise

Élégante, raffinée, pleine de peps, Fanny Pradier, toujours en action, est une jeune femme illuminée par son sourire. Il faut dire qu’elle aime les gens, qu’elle aime le mouvement. Tout va très vite dans la vie de la jeune femme qui est la responsable des événements au Consulat général de France à New York, où elle enchaîne les projets. Derrière chaque événement organisé par le Consulat, se cache Fanny Pradier et son équipe. Mais la jeune femme a une autre passion : l’image. Et c’est bien cette passion qui l’a conduite à fonder S_ignature by F.P. Sa petite entreprise avec laquelle elle accompagne femmes et hommes à travailler sur leur image et (re)conquérir une véritable confiance en eux.

L’histoire de la trentenaire débute à Paris, dans le quartier du Trocadéro. Elle est une enfant très timide, anxieuse et réservée. Mais la petite fille qu’elle était savait qu’elle passerait outre sa timidité maladive. C’était sa conviction, et elle avait raison ! Fanny est le genre de personne à se lancer des défis, tout le temps. Son essence, au sens propre comme au sens figuré, les projets. « J’ai pris le taureau par les cornes et je me suis inscrite en école de communication » explique Fanny Pradier. Ecole de communication suivie d’une école de commerce, la jeune fille fait ses études en alternance « ce qui m’a beaucoup aidée à m’extérioriser ».

Elle aime les gens, elle aime parler, communiquer, elle adore le contact et très vite, elle passe outre sa timidité, son anxiété. Elle se transforme en jeune femme épanouie, à l’aise dans ses escarpins, en harmonie avec son image. Depuis 10 ans, elle travaille, ou plutôt s’éclate, dans l’événementiel. Elle occupe tour à tour des postes dans différents secteurs d’activité, l’éducation, la tech, la mode, la diplomatie. « J’ai un spectre très large du métier de l’événementiel » précise la pétillante Fanny.

Il y a 6 ans, alors qu’elle est directrice de la communication à Sup de Pub Paris, Fanny a l’opportunité de venir vivre outre-Atlantique. « J’adorais mon poste mais j’ai fait le choix de partir ».

Elle atterrit à New York où elle entend bien poursuivre son chemin avec énergie, mais aussi humilité et gratitude. Sa signature, sans nul doute. « Je viens d’une famille modeste, j’ai peu voyagé quand j’étais jeune et je suis arrivée ici avec un anglais scolaire ». Qu’importe, elle reprend tout à zéro. Les défis ? Elle adore ça ! « Je crois que j’ai fait tous les cours d’anglais de la ville » dit-elle amusée. Mais pas que ! Elle enchaîne les workshops pour comprendre le business, la culture. Elle accumule les actions de bénévolat. Elle sert la soupe populaire, aide dans une association qui recueille des chatons. « Je suis attachée à beaucoup de choses, dont l’humain et les animaux ». 

Professionnellement, elle reprend tout à la base et redevient stagiaire. Elle sait que les responsabilités arriveront en temps et en heure. Fanny est une femme pressée mais elle est aussi patiente. « L’exploration fait grandir et mûrir » explique-t-elle. Avant de rajouter « New York a révélé la femme que j’avais en moi ». Elle avance dans sa nouvelle ville, lentement mais sûrement.

Conseil en image

Fanny Pradier ©️Portrait Madame

 

L’image revue par Fanny Pradier

Quelques semaines avant son trentième anniversaire, elle envoie tout valser, mari, appartement, et même son poste. Deux semaines plus tard, elle trouve son « home sweet home » à elle, deux mois plus tard, elle entre en fonction au Consulat. Sa vie a pris un nouveau tournant. Indépendante, obstinée, elle a le sentiment de devenir plus forte « le sentiment d’être invincible ».

Parallèlement à son métier, Fanny, toujours curieuse de tout, entreprend du développement personnel : autre révélation pour cette passionnée de mode. S’en suit une formation à la Parson, sur les tissus. Elle enchaîne ensuite avec une formation en consulting de l’image : une vraie révélation. « Mon projet, c’est ça ! » Elle a trouvé, elle s’est trouvée. Parallèlement à son poste, et avec l’aide de son mentor, Fanny Pradier se lance et crée S_ignature by F.P. une société de consulting où elle accompagne femmes et hommes à travailler sur leur image. « Mon objectif est de sublimer les gens » détaille avec entrain, Fanny. « L’image définit la signature de la personne ». Surtout dans une ville comme New York ! L’image est la première chose que l’on voir et la dernière chose que l’on retient d’une personne.

Avec les hommes, Fanny travaille plus sur la sélection de vêtements et d’accessoires qui doivent composer leurs garde-robes. Que ce soit pour le business ou les activités parallèles. Avec les femmes, le spectre de Fanny Pradier peut être plus large. « Pour une femme, l’image est plus difficile à trouver » explique-t-elle. Comment s’affirmer, comment avoir confiance en soi ? Comment s’habiller selon ses responsabilités, comment se vêtir dans un environnement professionnel très masculin ? « La taille de la jupe ou de la robe, la profondeur du décolleté, le pantalon trop près du corps sont autant de problématiques auxquelles les femmes sont confrontées ». Autre question sur laquelle Fanny Pradier intervient : savoir détacher son image personnelle de son image professionnelle. Bref, le champ d’intervention de Fanny est large puisqu’il s’adapte et vient en renfort à toutes les problématiques d’image tant pour les femmes que pour les hommes, et quel que soit leur âge, d’ailleurs.

Personnalité, métier, silhouette, goûts, couleurs, Fanny Pradier passe tout au crible pour comprendre ses clients et les accompagner à donner la meilleure image d’elles, d’eux-mêmes, à se révéler, en se sentir bien.

Pour cela, S_ignature by F.P. propose différents services quasiment à la carte. Séance pour comprendre les besoins de ses clients, mais aussi séance de consulting spécial garde-robe, session capsule durant laquelle Fanny Pradier fait une sélection d’une dizaine de vêtements et accessoires coordonnables les uns avec les autres  : capsule business, capsule casual, mais aussi capsule date,  l’idée est d’offrir un service qui fait gagner du temps aux clients matin et soir avant de s’habiller, mais séance qui, de part une sélection adaptée permettra à ces hommes et femmes d’avoir confiance en eux, en toutes circonstances.

Les services de Fanny Pradier peuvent aussi faire l’objet d’un cadeau « il y a peu, une Française est venue fêter ses 30 ans à New York avec ses copines. Je les ai accompagnées pour quatre heures de shopping et de conseils ». Accorder des vêtements, des couleurs, des accessoires...  « Your image tells a story, be proud to dress as you are » résume le slogan de S_ignature by F.P.

« New York est la ville idéale pour ce projet, c’est la ville du monde, c’est la ville de l’image » détaille Fanny Pradier. Consciente de l’urgence environnementale mais aussi consciente que l’univers du textile est l’un des plus polluants, Fanny Pradier a une autre corde à son arc : la green attitude. Ses services aident justement à acheter moins de vêtements mais à apprendre à mieux les coordonner, afin de pouvoir accorder au mieux ses vêtements, et avoir l’impression de posséder plus de tenues. Mais avec toujours la même ambition : avoir confiance en soi et en son image.

Fanny Pradier, une femme toujours en mouvement, toujours rapide, ce n’est pas pour rien que sa famille l’appelle  « la warrior » et que son mentor l’appelle « la fusée »...

 

Merci, chère Fanny, de faire partie des 31 femmes francophones de New York mises en avant par notre édition dans le cadre du « Mois de la Femme ».

 

Pour en découvrir davantage sur les services de S_ignature by F.P.

 

Pour découvrir en images

 

Conseil en image

Fanny Pradier ©️ Portrait Madame

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale