États-Unis : Bien choisir son assurance santé en amont d'une grossesse

Par L’Assurance santé aux USA présentée par EuropUSA | Publié le 28/03/2022 à 21:14 | Mis à jour le 28/03/2022 à 21:22
Grossesse aux États-Unis

La grossesse est une période d'excitation pour les futurs parents, mais aussi d'anticipation. Aux États-Unis, la santé coûte cher et la grossesse, l'accouchement et les soins post-partum ne font pas figure d'exception. Il est indispensable de prendre bien en amont une très bonne couverture voire la meilleure couverture santé avec la prise en charge maximale en cas de complications de grossesse. Et ainsi économiser plusieurs milliers de dollars.

 

 

Le prix exorbitant de la grossesse aux États-Unis

Près de 3,9 millions de femmes accouchent chaque année aux États-Unis – et accoucher au pays de l'oncle Sam coûte très cher. Même pour celles qui ont la chance de connaître des grossesses se déroulant dans les meilleures conditions, de lourdes dépenses pour les soins prénataux, le travail, l'accouchement ainsi que les soins post-partum peuvent faire bondir. Pire encore, 12 % des femmes en âge de procréer n'ont pas d'assurance pour amortir le coup de cet heureux événement. Aux États-Unis, le prix d'un accouchement sans assurance adaptée dépend en grande partie de l'État dans lequel vit la future maman, du coût de la vie et du type d'accouchement — vaginal ou césarienne — qui sera pratiqué. Le coût moyen d'un accouchement sans complications varie de près de $5,000 à $11,000 pour un accouchement vaginal, selon les données de FAIR Health. Tarif qui dépasse facilement les $30,000 si on y inclus les soins avant et après la grossesse, tels que les examens et les tests. Un autre phénomène est aussi à prendre en compte, les femmes sont de plus en plus susceptibles de subir une césarienne, qui est plus coûteuse. Aujourd'hui, les femmes enceintes subissent 500 fois plus souvent une césarienne que les femmes ayant accouché dans les années 1970, et les naissances par césarienne coûtent de $7,500 à $14,500. Les bilans de santé, les tests et les complications ne feront qu'ajouter à ces chiffres. De quoi avoir le vertige !

Bien que les montants différent d'un État à l'autre, le fait de ne pas avoir une bonne couverture — voire pas de couverture du tout — peut entraîner un quasi-doublement des dépenses personnelles lors de la grossesse. Les hôpitaux facturent généralement beaucoup plus aux patients non-assurés qu'à ceux couverts par les régimes privés et publics américains. C'est en Alabama que l'accouchement coûte le moins cher, environ $4,884 pour un accouchement vaginal avec assurance américaine et $9,013 sans assurance. En Alaska, à l'autre bout des États-Unis, les femmes paient environ $10,681 pour accoucher d'un bébé avec couverture et $19,775 sans assurance. D'où l'importance, pour les expatriées, d'être asurées au mieux, et si possible avec une assurance internationale.

 

Bien choisir son assurance en vue d'une grossesse

La première question est déjà de savoir quand choisir la meilleure couverture santé, en amont d'une future grossesse.

« Dans toutes les assurances en santé internationales, il y a un délai d'attente qui va de 10 mois à 24 mois, selon l'assurance que vous choisissez. Parfois, la maternité n'est pas incluse dans les garanties. Il est indispensable de bien vérifier cet aspect. Dans nos contrats, nous avons un délai d'attente de 10 mois. Il faut donc souscrire une assurance avant d'être enceinte, » explique Katherine Graffin, fondatrice de EuropUSA. Depuis plus de 20 ans, EuropUSA accompagne des milliers de personnes dans leur expatriation aux Etats-Unis, grâce à des assurances de qualité, des garanties solides et des partenaires importants sur le sol américain. Et Katherine Griffin de rajouter, « nous prenons en charge les soins liés à la grossesse, à l'accouchement ainsi que les soins de suivi d'accouchement à des niveaux de garanties variés selon le contrat choisi dans les hôpitaux américains. Nos assurés sur nos assurances expatriés ont accès à plus de 5,700 hôpitaux du réseau américain et bénéficient ainsi d'un accès facilité pour leurs soins médicaux, d'un paiement direct et de tarifs négociés. »

Mais alors quelle couverture faut-il privilégier en amont de sa grossesse ? « Sur la majorité de nos contrats, vous avez une prise en charge de la grossesse et sur nos contrats les plus complets en termes de garanties, vous pouvez rajouter des garanties additionnelles vous permettant de limiter le reste à charge. Nous sommes aussi en capacité de négocier avec les établissements américains des tarifs de couverture d'une grossesse et d'un accouchement pour diminuer au maximum le coût financier d'une grossesse et d'un accouchement. En cas de complications, nous prenons également en charge à 100 % des frais réels, » détaille Katherine Graffin.

Certaines femmes expatriées s'interrogent. Vaut-il mieux accoucher aux États-Unis ou en France ? « La réponse est personnelle et ne peut pas être universelle. Chaque personne et chaque famille rencontrent des situations personnelles différentes. Si on raisonne en terme de coût financier afin de le minimiser, il est clair que cela sera plus avantageux d'accoucher en France sous réserve de pouvoir être prise en charge en France ce qui n'est pas toujours le cas si vous ne bénéficiez pas d'une assurance internationale ou de la sécurité sociale française. Une assurance américaine ne vous couvrira pas pour un accouchement en France. Si on raisonne en terme de suivi médical, la France comme les Etats-Unis ont des taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus bas du monde avec dans les deux pays d'excellents médecins et d'excellentes infrastructures médicales. Il n'y a donc pas de différence à ce niveau. Il y a ensuite des aspects liés à la vie personnelle de chacun, à sa vie familiale et à ses objectifs de développement qui font pencher la balance pour un pays plutôt que pour un autre » conclut Katherine Graffin.

 

Pour en savoir davantage sur EuropUSA et choisir votre assurance santé

 

Assurance santé usa

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale