Décès de Jean-Louis David : le coiffeur qui avait conquis New York

Par Rachel Brunet | Publié le 04/04/2019 à 20:10 | Mis à jour le 04/04/2019 à 23:16
Photo : Jean-Louis David
Jean-Louis David

Il s’est éteint le 3 avril, Jean-Louis David avait 85 ans. Premier à franchiser ses salons de coiffure, il est aussi l’inventeur du « dégradé ».

Qui n’a jamais poussé la porte d’un salon de coiffure Jean-Louis David ? Lui, avait poussé la porte des Etats-Unis, dans les années 80, quand, sous l’impulsion et le carnet d’adresses d’Annik Klein, il avait ouvert son premier salon de coiffure à New York. Les autres ont suivi et les franchises sont arrivées.

 

Jean-Louis David et le dégradé

Les années 80 ont été la décennie de gloire de celui qui a réinventé la femme. Blond californien, dégradé et coupe sauvage sont la signature de ce coiffeur, monté à Paris, au début des années 50. Il prend rapidement ses quartiers chez Garland. Le salon de l’avenue Matignon est alors le rendez-vous des vedettes. Jean-Louis David coiffe alors Michèle Morgan ou Mylène Demongeot. Puis, c’est Kim Novak qui lui confie ses boucles blondes, l’actrice hollywoodienne est sa première rencontre avec cette Amérique qu’il finira par conquérir.

 

Jean-Louis David, l’homme d’affaires

Le célèbre coiffeur commence à surfer sur son carnet d’adresses qui sera une des recettes de son succès, en plus de son talent, tant de créateur que d’homme d’affaires. En 1976, le groupe Jean-Louis David est créé. Il s'étendra par la suite aux produits capillaires, pour les professionnels et la grande distribution, en partenariat avec L'Oréal. Il revend son groupe en 2002.

Si aujourd’hui, la marque Jean-Louis David compte plus d’un millier de salons de part le monde, aux États-Unis, c’est bien à New York que l’aventure de celui qui se définissait comme un « artisan » avait commencé.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est l'ancienne directrice des éditions New York et Miami
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale