Mardi 10 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GRIPPE - Pourquoi se faire vacciner ?

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/11/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 14:55

Le docteur Anne Weber, Médecin généraliste français à l'American International Medical Center de Milan nous parle de ce fléau qui chaque hiver touche plusieurs millions de personnes (en Italie, comme en France). Pourtant il existe un vaccin ouvert à tous. Explications et traitements, alors pourquoi ne pas vous faire vacciner vous aussi contre la grippe ?

photo.site.OMS

La maladie
La grippe est une pathologie due à un virus (influenzavirus A, B ou C) qui provoque des infections aiguës des voies aériennes. Elle se transmet par les sécrétions dans l'air d'une personne infectée, comme la toux ou la parole. La gravité de la grippe est variable: selon l'âge et l'état du patient, elle peut passer inaperçue, provoquer des simples rhinites ou pharyngites, des pneumonies, des détresses respiratoires.

Les traitements médicamenteux
Les traitements consistent surtout à traiter les symptômes (fièvre, courbatures, toux, maux de tête, fatigue?) avec du paracétamol en première intention, éventuellement un anti-inflammatoires, de la vitamine C ou des traitements homéopathiques. L'aspirine est déconseillée pour les enfants et les adolescents (risque de syndrome de Reye). Sans surinfection confirmée, les antibiotiques ne servent strictement à rien. Les études sur les antiviraux (Tamiflu® ou Relenza®) ont confirmé leur efficacité en diminuant la gravité des symptômes de la grippe. Ils seront prescrits par un médecin si nécessaire.

Explications sur le virus
Les virus sont susceptibles de muter chaque année : ils déjouent ainsi sans cesse les défenses immunitaires.
La grippe saisonnière circule entre octobre et mars dans l'hémisphère nord. Elle est caractérisée par des variantes très contagieuses, mais qui ne sont pas hautement pathogènes, c'est-à-dire face auxquelles une grande partie de la population est immunisée ou s'immunise facilement. Elle s'oppose aux pandémies grippales, qui ne surviennent que quelques fois par siècle. La première du XXIe siècle est la grippe A (H1N1) de 2009-2010.
Le virus A(H1N1) n'a, pour l'instant, pas muté, mais il peut encore évoluer dans l'année au niveau mondial. Il provoque actuellement moins de formes graves que les autres virus saisonniers, mais touche une population plus jeune.

La vaccination contre la grippe
Le vaccin contre la grippe saisonnière est élaboré chaque année, à partir des recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour nous protéger contre les virus qui circuleront dans la saison suivante.
Le vaccin contre la grippe saisonnière 2011-2012 est trivalent et s'adresse à deux souches de virus influenza A [A(H1N1) et A(H3N2)] et une souche de virus influenza B.
Après vaccination, l'organisme a besoin de 2 semaines pour former les anticorps nécessaires.

Les recommandations pour la vaccination
La vaccination est fortement conseillée pour les personnes à risque :
? les personnes âgées de 65 ans et plus
? les enfants et adultes souffrant de certaines pathologies chroniques comme pulmonaires (asthme ou d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive), cardiaques (troubles du rythme, pathologie coronarienne), diabétiques, sujet présentant une immunodépression (cancer, pathologie hématologique, maladie inflammatoire, maladie auto-immune) ou recevant un traitement immunosuppresseur.
? les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre de grossesse : La vulnérabilité est accrue pendant la grossesse et la période de post-partum. De plus, les anticorps sont transférés au bébé et protègent les nourrissons de moins de 6 mois, qui ne peuvent encore bénéficier du vaccin.
? les personnes présentant une obésité
? l'entourage immédiat des personnes fragilisées afin de les protéger: la famille ou les professionnels de santé
? les professions en contact avec les animaux qui peuvent être une source d'infection de virus non humains.
? les patients hospitalisés sur une longue durée.

Le schéma vaccinal
? Vaccins administrés par voie intra musculaire :
* 2 doses à un mois d'intervalle en primo-vaccination, 1 dose en rappel annuel si déjà vacciné auparavant






? vaccin administrable uniquement par voie intradermique : A partir de 60 ans : 1 dose.

En conclusion
Les mesures d'hygiène habituelles, lavage des mains et hygiène respiratoire, aident à prévenir la transmission. La vaccination est la mesure la plus efficace contre la transmission du virus dans la population et reste le meilleur moyen de protection contre les complications de la grippe pour le patient. Il est recommandé de l'effectuer avant la circulation active des virus grippaux. Mais même si l'épidémie a commencé, il est encore temps de se faire vacciner.

Propos recueillis par MhBonnette (www.lepetitjournal.com/milan) mercredi 2 novembre 2011

Dr Anne Weber
, Médecin généraliste français à l'American International Medical Center de Milan
- 11 via Mercalli - 20122 Milan - tél 0258319808 - visite à domicile tél 366 5242521 - Email : dr.aweber@libero.it

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

SOCIÉTÉ

Jérôme Fourquet s'alarme de la déconstruction de la société

Jérôme Fourquet -directeur de département à l'IFOP- présente une analyse de la société française au premier anniversaire de la crise des gilets jaunes, dans son dernier livre "L'Archipel français".

Sur le même sujet