Italie: le taux de chômage repart à la baisse depuis octobre

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 05/12/2022 à 10:58 | Mis à jour le 05/12/2022 à 12:40
Photo : Unsplash (Wilhelm Gunkel)
Place Milanavec des personnes qui marchent

Après trois mois de stagnation, le taux de chômage italien a reculé en octobre, à 7,8%. Et le taux d’emploi général de la population active a atteint son plus haut niveau depuis 1977.

 

Le marché du travail italien est en croissance. En un mois, le taux d'emploi général de la population active en Italie a gagné 0,2 point en octobre, à 60,5%. Il s’agit de son niveau le plus haut depuis 1977. Le taux d’inactivité est descendu à 34,3% alors que le taux de chômage a quant à lui reculé à 7,8% (de 0,1 point) après trois mois de stagnation, a annoncé jeudi l'Institut national des statistiques (Istat). Le nombre de personnes à la recherche d'un travail a diminué de 0,4% en octobre par rapport au mois précédent, soit 8.000 demandeurs d'emploi en moins.

Des chiffres positifs dus à une croissance du nombre de contrats à durée indéterminée de 0,8%, alors que les rapports à durée déterminée ont diminué de 0,6% et les travailleurs indépendants de 0,3%.

En Italie, un taux de chômage nettement plus élevé que celui la zone euro

Si le taux de chômage des jeunes de15-24 ans reste très élevé, il a toutefois amorcé une baisse de 0,2 point en octobre par rapport au mois précédent, et se situe à 23,9%.
Le taux de chômage des femmes a également baissé de 0,1 point à 9,2%, mais il reste bien plus élevé que celui des hommes, lui aussi en recul de 0,1 point à 6,8%.
Malgré la sensible amélioration générale du marché de l’emploi en octobre, le taux de chômage en Italie reste nettement supérieur à celui de la zone euro, qui figure à son plus bas niveau à 6,6%.

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale