Fusion PSA et FCA approuvée : les ambitions du colosse franco-italien

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 04/01/2021 à 22:11 | Mis à jour le 05/01/2021 à 10:39
Photo : La fusion de PSA et FCA donnera naissance à Stellantis
fusion PSA FCA

PSA et FCA ont scellé leur projet de mariage ce lundi. L’union de Fiat et Peugeot donnera naissance à un colosse, baptisé Stellantis, quatrième groupe automobile mondial.

La coopération franco-italienne scelle un nouveau mariage. Les actionnaires de Peugeot et Fiat ont ratifié ce lundi à la quasi-unanimité (respectivement 99,8% et 99,1%) lors de deux assemblées générales extraordinaires, le projet d’union du groupe français PSA et de l’italo-américain Fiat-Chrysler. La fusion des deux pionniers de l’automobile familiaux (le franc-comtois Peugeot et le piémontais Fiat) donnera vie à un nouveau géant de l'automobile mondial, baptisé Stellantis. L’entité devient le quatrième groupe automobile mondial en termes de véhicules vendus (8 millions en 2019) derrière l'allemand Volkswagen, le japonais Toyota et l’alliance Renault-Nissan-MMC, et ambitionne de devenir le troisième constructeur mondial en termes de chiffre d’affaires (180 milliards d’euros cumulés en 2019).

14 marques emblématiques

Le coût du rapprochement est estimé à 4 milliards. Et grâce à la mise en commun des ressources de recherche et de développement ou encore de plateformes techniques, les synergies entre les deux groupes devraient permettre d’économiser jusqu’à 5 milliards d’euros par an.
Ces synergies devraient notamment permettre d’investir massivement dans l’électrification des différentes gammes, là où FCA est en retard par rapport à PSA.

Avec 400.000 salariés, Stellantis abritera au sein du même garage 14 marques emblématiques qui circulent depuis plus de 75 ans, 120 ans pour certaines.  Citons par exemple Citroën, Maserati, Fiat, DS, Opel, Peugeot, Alfa Romeo, Chrysler et Jeep. La nouvelle entité sera détenue de manière égale par les deux constructeurs. John Elkann, petit-fils de Giovanni Agnelli, fondateur de Fiat, endossera la présidence, alors que Carlos Tavares, président du directoire de PSA en sera le directeur général.
« Nous jouerons un rôle de premier plan au cours de la prochaine décennie en redéfinissant la mobilité comme nos pères fondateurs l’ont fait avec beaucoup d’énergie », s’est réjoui John Elkann, avant d’ajouter que « pendant les dix dernières années, nous avons quintuplé la valeur du groupe Fiat ».

Tant le ministre italien du Développement économique Stefano Patuanelli que le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, ont accueilli "très favorablement" la fusion de FCA et Peugeot. Dans un communiqué, ils affirment que le nouveau groupe renforcera le leadership industriel européen dans le secteur automobile. Les deux gouvernements entendent en outre porter de l’attention à la contribution de Stellantis sur les emplois industriels en Italie et en France.

L’union, envisagée depuis 2018, avait obtenu le feu vert de la Commission européenne fin décembre. PSA et FCA prévoient désormais de perfectionner la fusion le 16 janvier 2021. Alors que les deux groupes sont aujourd’hui fortement implantés eu Europe et aux Amériques, le géantStellantis devra relever le défi de renforcer sa présence en Chine, premier marché mondial avec environ 25 millions d’immatriculations.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale