Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Monet, retour sur la Riviera italienne

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 02/05/2019 à 00:05 | Mis à jour le 02/05/2019 à 15:19
Photo : Le château Doria à Dolceacqua accueille jusqu'au 31 juillet, l'oeuvre de Monet, réalisée in situ il y a 138 ans.
dolceacqua monet ligurie

135 ans après le séjour de Claude Monet sur la Riviera, trois tableaux du peintre français reviennent là où ils furent réalisés, à Bordighera et Dolceacqua. Un évènement unique qui témoigne du parcours artistique du père des impressionnistes, projeté par Aldo Herlaut, Français vivant dans la région.

« En 1884, Monet est venu sur la Riviera et il a découvert la lumière », explique Aldo Herlaut, commissaire de l’exposition Monet, retour sur la Riviera. Le peintre du nord ne connaissait alors pas le sud. Il découvre la méditerranée par son voyage à Bordighera en Ligurie, où il s’est rendu avec Renoir. Il reste 79 jours dans ce « pays féérique », comme il le décrivait dans ses nombreuses lettres. Une période durant laquelle il produit près de 40 toiles.

Parmi elles, trois œuvres reviennent là où elles furent réalisées : « Le Château de Dolceacqua » et « Vallée de Sasso, effet de soleil », grâce au prêt du musée Marmottan Monet, « Monte Carlo vu de Roquebrune » qui provient de la collection privée du Prince Albert II de Monaco.

« C’est une réelle émotion de refaire venir ces œuvres in situ », exprime Aldo Herlaut, cet homme de culture français qui vit à Dolceacqua depuis sa retraite, l’un des villages où Monet a posé son chevalet. L’ancien diplomate a auparavant fait sa carrière à l’étranger en tant qu’attaché culturel, directeur de plusieurs centres culturels et secrétaire général de l’Institut Français à Paris.

 

monet italie riviera italie
Vallée de Sasso, effet de soleil, 1884 - Paris, musée Marmottan Monet. Legs de Michel Monet, 1966 © Musée Marmottan Monet, Paris  Bridgeman Images

 

Un voyage initiatique

« Monet a saisi de cette région les aspects les plus fascinants et aimés des impressionnistes : la végétation, la mer et la lumière », détaille Aldo Herlaut. Un réel voyage initiatique pour l’artiste, un homme à la recherche de lui-même à travers son art. Et c’est dans sa région qu’il put finalement peindre en plein air, un exercice qu’il porta au sommet.

Les œuvres sont à découvrir sur deux sites : la Villa Regina Margherita à Bordighera, ancienne résidence de la reine qui se voit rouverte au public pour l’occasion, et le Château Doria à Dolceacqua. Le château en ruine, exposé aux quatre vents, a dû être adapté aux conditions muséales pour accueillir une telle œuvre prêtée par le musée Marmottan. « C’était un parcours du combattant ! », raconte le commissaire de l’exposition.

Dans ces deux lieux, un parcours d’exposition multimédia illustre l’expérience du père des impressionnistes lors de son séjour sur la Riviera. Un parcours enrichi notamment grâce au patrimoine épistolaire de première main constitué par les lettres qu’il écrivait aux membres de sa famille. A voir également, la collection de peintres ayant vécu à Bordighera entre les années 1880-1890 ainsi qu’une exposition de photographies d’époque, offrant un voyage extraordinaire en Ligurie. Une manière de rappeler l’importance qu’a acquis la Riviera des fleurs, Bordighera et son territoire, dans la dernière partie du 20ème siècle.

 

Informations pratiques :
Du 30 avril au 31 juillet 2019
Villa Regina Margherita à Bordighera – via Romana, 34
Château Doria à Dolce Acqua – via Castello
Réservation : monet@sistemamuseo.it
www.monetinriviera.it

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Milan

EDUCATION

Classement des universités : l’Italie progresse, 3ème pays européen

Pour la cinquième année, le Politecnico de Milan se confirme comme la meilleure université italienne, entrant dans le Top 150 mondial. Au total, 34 figurent dans le World University Rankings.