Édition internationale
  • 0
  • 0

Cinq expositions d’art à voir à Milan en mai

vue expo Massimo De Carlovue expo Massimo De Carlo
“Room Service”, Elmgreen & Dragset e John Armleder. Foto Roberto Marossi. Courtesy Galleria Massimo De Carlo
Écrit par Marie-Astrid Roy
Publié le 3 mai 2023, mis à jour le 3 mai 2023

Des installations, illusions d’optique, peintures et impressionnantes photos, à découvrir dans des lieux emblématiques de Milan (bibliothèque historique, galerie incontournable, maison-musée…). Une occasion également de reparcourir ces espaces, qui constituent l’identité de la ville.

 

salle de classe
Leandro Erlich Classroom (2017)


“Leandro Erlich. Oltre la soglia” | Palazzo Reale

La magie de Leandro Erlich entre au Palazzo Reale. Nuages en cage, êtres volants, pluie intérieure : c'est un monde d'illusions optiques et sensorielles avec lequel Leandro Erlich révèle la tromperie de la réalité, un monde fantastique qui est exposé au Palazzo Reale de Milan jusqu'au 4 octobre 2023. L'exposition réunit pour la première fois 19 œuvres du fameux artiste argentin. Des œuvres devenues icônes comme Bâtiment, l'immeuble en trompe-l'œil créée en 2004 pour la Nuit Blanche à Paris et ici adaptée à la cour du Palais Royal. Staircase (2005) est un classique de la recherche d'Erlich : l'installation reproduit un escalier vu de haut et incliné vers un côté, créant ainsi une sensation de vertige et de désorientation chez le visiteur. Dans Classroom (2017), le visiteur voit sa propre image projetée dans une salle de classe abandonnée et fait lui-même partie de l'installation. El Avio'n (2011) et Night Fly (2015) reproduisent la vue de la surface terrestre depuis les hublots d'un avion imaginaire. Les sculptures vidéo Ascensor (1995) et Lifted Lift (2019) sont des ascenseurs qui ne montent ni ne descendent, tandis que Traffic Jam nous faisant réfléchir au changement climatique.
Jusqu’au 4 octobre 2023

 

galeire d'art à milan
“Room Service”, Elmgreen & Dragset e John Armleder. Foto Roberto Marossi. Courtesy Galleria Massimo De Carlo

Room Service (Elmgreen & Dragset et John Armleder) | Galerie Massimo De Carlo

L’important galeriste Massimo De Carlo accueille depuis le mois de mars Room Service, une exposition en collaboration entre le duo scandinave Elmgreen & Dragset et l'artiste suisse John Armleder. Tous les trois ont réimaginé l’historique Casa Corbelinni-Wasserman (incontournable à voir dans le quartier de Città Studi), avec des interventions spéciales, créant un univers onirique qui invite le spectateur à former de nouvelles associations.
Les œuvres d'art interagissent avec les intérieurs existants et suscitant une atmosphère mystérieuse, presque psychédélique parfois. Avec l'utilisation d'objets du quotidien et un comportement hyperréaliste, abstrait et en même temps géométrique et minimale, les artistes défient le lieu commun de l'environnement bourgeois de la Casa Corbellini-Wasserman. Par le placement des œuvres - artefacts, sculptures, peintures et dessins - les artistes éclairent les différents environnements, créant une expérience immersive dans laquelle chaque pièce raconte sa propre histoire.
Jusqu’au 13 mai – Via Lombardia 17


Milan célèbre Manzoni | De la bibliothèque Braidense à la Casa Manzoni

150 ans se sont écoulés depuis la mort d'Alessandro Manzoni et Milan, sa ville, lui rend hommage avec un calendrier d'événements impliquant les institutions culturelles les plus importantes, de la Bibliothèque nationale Braidense au Duomo en passant par la Casa  Manzoni. La maison, aujourd'hui musée, où l'écrivain vécut avec sa famille de 1813 jusqu'à sa mort le 22 mai 1873, sera le cœur battant des festivités qui se dérouleront tout au long de l'année. La Casa Manzoni sera notamment ouverte en entrée gratuite le 22 mai jusqu'à 22h Du 4 mai au 8 juillet l'exposition « Manzoni 1873-2023. L'horrible fléau de la peste entre vivre et écrire » à la Bibliothèque nationale de Braidense, retrace la figure de l'écrivain de manière originale, à travers deux moments principaux de son écriture marqués par la tragédie de la peste : Les Fiancés et Histoire de la colonne infâme. Le Castello Sforzesco consacrera en outre une exposition au Milan de Manzoni, avec une sélection de photographies du XIXe siècle issues des Archives photographiques qui illustrent les lieux où Manzoni a vécu, où il est allé et s'est promené.
Jusqu’à fin 2023

 

tableau du peintre renato birolli
Renato Birolli, Il caos (n. 2), 1937, olio su tela, Milano, Casa Museo Boschi Di Stefano / © Comune di Milano


Renato Birolli. Du crayon au pinceau | Maison Musée Boschi Di Stefano

Une exposition, un regard sur un artiste aux multiples facettes et en même temps l'occasion de (re)découvrir l'un des joyaux cachés de Milan, la maison-musée Boschi Di Stefano. Jusqu’au 11 juin, les œuvres du peintre véronais Renato Birolli (1905-1959) sont exposées dans les espaces de l'école de céramique du bâtiment historique de la via Giorgio Jan 15 (à quelques pas du Corso Buenos Aires). « Du crayon au pinceau » représente un parcours artistique à travers plus de soixante œuvres, dans un dialogue entre recherche graphique et expérimentation picturale : du crayon au pinceau, du papier à la toile.
L'artiste est l'un des protagonistes de la collection Boschi Di Stefano, qui jouit de la présence de certains de ses tableaux les plus célèbres, tels que Eldorado (1935), L’età felice (1936) et Eden (1937).

L'exposition est ainsi l'occasion d'apprécier l'extraordinaire collection donnée à la Municipalité de Milan par les époux Antonio et Marieda Boschi Di Stefano. Si certaines œuvres sont en effet toujours visibles dans la Maison Musée, d'autres restent en réserve par manque d'espace, et sont ressorties périodiquement par les conservateurs, lors de rétrospectives spéciales.
Jusqu’au 11 juin 2023 – Via Giorgio Jan 15

 

photo en noir et blanc amazonie

Sebastião Salgado. Amazônia | Fabbrica del Vapore

Une immersion totale dans l'univers amazonien à travers les photographies impressionnantes de Sebastião Salgado, qui a voyagé pendant six ans en photographiant la forêt, les rivières, les montagnes et les gens qui y vivent.
 
Plus de 200 œuvres exposées dialoguent avec les sons concrets de l'environnement, qui composent le paysage sonore créé par Jean-Michel Jarre. En attirant l'attention sur la beauté incomparable de cette région et la fragilité de son écosystème, Salgado nous invite à réfléchir sur la situation écologique et la relation que les hommes entretiennent avec elle aujourd'hui.
Du 12 mai au 19 novembre – via Procaccini 4

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions