De plus en plus de "fausses" assurances loyers impayés en Espagne premium

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 19/10/2022 à 17:09 | Mis à jour le 20/10/2022 à 06:23
Photo : CC
panneau de location en espagne

Ces assurances qui couvrent contre le non-paiement des loyers ou le vandalisme sont le prix de la tranquillité. Mais attention, il y a 60.000 fausses assurances en circulation. Conseils pour les repérer

 

Louer un bien immobilier peut malheureusement s'apparenter à une loterie et pour éviter les mauvaises surprises, les propriétaires ont de plus en plus recours aux assurances garantie loyers impayés. Leur coût représente environ 4% du montant du loyer, une dépense qui peut s'avérer très utile. Quoique....

 

Un propriétaire sur cinq a une fausse assurance loyers impayés

En effet, 19% des propriétaires ont en réalité une "fausse" assurance loyers impayés: Autrement dit, ils croient avoir une vraie couverture qui les protège en cas de non-paiement ou de vandalisme, mais en réalité ils ont souscrit une fausse assurance qui n'a pas d'entité officielle derrière (reconnue par la Direction générale des assurances et des fonds de pension).

Compte tenu de la situation économique actuelle et de l'augmentation des squatteurs -les "okupas"-, le nombre d'"assurance loyers impayés" qui ne sont pas de véritables assurances a augmenté de 21% en deux ans. Il y en aurait actuellement 60.000 en Espagne.

 

Conseils pour détecter les fausses assurances loyers impayés

L'Observatoire espagnol de l'assurance loyer (OESA) propose une série de conseils pour repérer une fausse assurance garantie loyers impayés:

Un prix en ligne avec le marché

Le prix de l'assurance contre le non-paiement du loyer doit se situer dans des marges correctes. Il faut compter entre 3 et 5% du loyer annuel pour une couverture locative de 12 mois. Soit environ 20 euros par mois pour un loyer de 700 euros. Le pourcentage dépendra bien sûr de si l'on choisit l'assurance basique ou la plus complète (sans franchise, par exemple).

 

Ainsi, en plus de la garantie du paiement du loyer, il est important que l'assurance couvre la défense juridique professionnelle afin de pouvoir engager une action en justice pour récupérer le bien; l'indemnisation des actes de vandalisme sur le bâtiment et son contenu (tels que les dommages causés aux meubles, vêtements, bijoux, vaisselle, produits électroniques ou appareils électriques); la couverture des factures impayées par le locataire telles qu'électricité, eau ou gaz; un service de nettoyage de la propriété en cas d'expulsion et un serrurier pour le changement de serrure.

Choisir un courtier d'assurance spécialisé

Vérifiez que le produit est commercialisé par un courtier d'assurance spécialisé dans le non-paiement des loyers. Ces courtiers spécialisés sont les seuls à pouvoir comparer les devis de différentes compagnies d'assurance et à conseiller la police la plus appropriée dans chaque cas. 

 

Recherchez les références du courtier d'assurance spécialisé sur son site web et ses réseaux sociaux. Il faut en particulier vérifier avec quelles compagnies d'assurance ils travaillent. Pour rappel, les plus spécialisées dans ce type d'assurance sont ARAG, DAS Seguros, Mutua de Propietarios, Allianz Assistance et Caser Seguros. Autre détail: vérifiez que le courtier dispose d'un comparateur ou d'un simulateur de prix de contrat.

Une véritable étude de viabilité du locataire

Pour approuver l'assurance, le courtier d'assurance spécialisé effectuera une étude de viabilité du locataire, ce qui est très important, car de nombreux cas de faux documents ou de locataires louant plusieurs biens et les sous-louant ensuite sont détectés. Il faut disposer des différentes pièces justificatives qui garantissent une souscription correcte.

 

En ce sens, la première chose à faire est d'obtenir le consentement des locataires lorsqu'ils fournissent leurs coordonnées, leur numéro de carte d'identité et leur bulletin de salaire afin que l'assurance puisse réaliser une étude de solvabilité. Une fois que le contrat a été signé, il faut demander la confirmation de l'opération en demandant la police d'assurance. 

Vérifier auprès de la Direction générale des assurances

Enfin, il faut rappeler que l'assurance contre le non-paiement des loyers est un produit commercialisé exclusivement par des compagnies d'assurance, réglementé et avalisé par la Direction générale des assurances et des fonds de pension (Dirección General de Seguros y Fondos de Pensiones), qui est responsable de ces assureurs en cas de problème.

 

 

Sur le même sujet
Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale