Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Achat immobilier: Où paie-t-on le plus & le moins d'impôts en Espagne?

Par Perrine Laffon | Publié le 01/10/2019 à 18:01 | Mis à jour le 08/10/2019 à 06:49
Photo : Creative Commons
immobilier espagne

L'acquisition d'un bien immobilier est une décision importante pour laquelle il convient d'étudier tous les paramètres. Y compris le coût généré par certains impôts à payer à l'État espagnol pour l'opération d'achat. Le montant de ces taxes varie considérablement d'une région espagnole à l'autre.

 

Vous ne paierez pas le même péage fiscal si vous achetez un bien à Barcelone, à Santander ou à Madrid par exemple. Le site spécialisé en immobilier Idealista a récemment publié une étude permettant de comparer le coût d'un achat immobilier dans plusieurs régions d'Espagne. Le comparatif s'effectue sur la base d'un achat d'un bien de 90 mètres carrés. Dans certains cas, la variation de ces montants peut presque faire regretter son choix de région.


Un projet, plusieurs taxes

Le prix de vente du bien est l'élément central du budget consacré à un projet d'acquisition immobilière. Le prix de vente au mètre carré, variant du simple au double selon les régions et les municipalités, souligne l'importance de la localisation du bien. Les transactions immobilières en Espagne sont soumises au paiement de différents impôts qui viennent gonfler l'enveloppe prévue pour cet achat. Dans le cas de l'achat d'un bien neuf, s'ajoute la taxe sur la valeur ajoutée qui s'élèvent à 10%. Il faut rajouter au prix de vente des frais de notaires, ainsi que des honoraires payés pour l'enregistrement administratif au registre de la Propriété. Le montant de ces taxes est fixé par la loi, et donc uniformisé sur l'ensemble du pays. D'autres impôts sont en revanche variables d'une communauté autonome à l'autre : l'Impôt sur les transaction patrimoniales (ITP) est une taxe représentant 6 à 11% du prix de vente du bien immobilier. L'impôt sur les Actes Juridiques Documentés (AJD) est une taxe administrative qui comprend une partie fixe et une partie variable ente 0,5 et 2% selon les gouvernements régionaux. Ce sont bien ces deux impôts variables qui sont mis en avant pour comparer les coûts d'achat dans l'étude réalisée par Idealista.  

 
Barcelone la plus chère, Almeria la moins chère

C'est à Barcelone qu'il faudra débourser le plus d'impôts pour un achat immobilier. Le montant des taxes s'élève à 11% (ITP + AJD) du prix d'achat. Compte tenu du fait que la capitale catalane possède également des prix d'achats au mètre carré parmi les plus élevés du pays, les impôts à débourser grimperont à 45.400 euros pour l'acquisition d'un bien de 90 mètres carrés, estimé à 411.029 euros. Toujours selon les données d'Idealista, c'est à Palma de Majorque que vous paierez ensuite le plus de taxes pour un achat immobilier. Pourtant, ces impôt vous couteront moitié moins cher qu'à Barcelone (27.300 euros de taxes), puisque le prix moyen au mètre carré y est nettement moins important que dans la capitale catalane. Dans la même logique, le niveau des taxes d'acquisition immobilière à Madrid n'est que de 6%, mais le prix d'achat au mètre carré y est très élevé. Vous y paierez 26.000 euros d'impôts pour l'achat d'un bien immobilier de 90 mètres carrés, le double qu'à Cordoue, Pamplune, Albacete, Burgos ou encore Lleida, où les taxes s'élèvent pourtant à 8, 9 et jusqu'à 11% pour la même opération. Dans le bas du tableau nous retrouvons les provinces d'Almeria, Cuenca, Murcie, Teruel ou encore Alvila, où vous débourserez le moins d'impôts (entre 8.900 et 9.700 euros) pour votre achat immobilier, bien que ces taxes s'élèvent à 9 ou 10% du prix de vente. À Vitoria au Pays-Basque, l’achat d’une maison coûte également moins cher, malgré un prix de vente au mètre carré relativement élevé : on vous y exigera seulement 4% de taxes, soit 9.147 euros en moyenne, pour un total de 237.814 euros pour un bien de 90 mètres carrés.

Retrouvez les impôts par région dans l'étude détaillée du portail Idealista
 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jose mer 02/10/2019 - 14:38

Bonjour, Un pays d'inégalités a cause d'un système de"autonomías" qui mine et détruit un pays de la racine. Je déconseille fortement l'achat d'un bien immobilier en Espagne et attention parce que ce n'est jamais clair et les dérives sont trop importantes. La gentillesse et l'accueil sont là mais les problème s les accompagnent....

Répondre
Commentaire avatar

Hidalgo mer 02/10/2019 - 09:47

Almérie la moins chère, mais cette ville n'existe pas...

Répondre
Commentaire avatar

Avo 7 sam 05/10/2019 - 19:15

Ça coûte cher de promouvoir l'indépendance !!! Et dans le domaine de la culture c'est terrible il n'y a plus d'argent pour faire venir les compagnies de théâtre ou de danse étrangères ni pour organiser de grandes expositions....et comme la Generalitat veut faire profiter son électorat qui se trouve surtout dans les zones rurales et les petites villes ça ne risque pas de s'améliorer pour Barcelone...

Répondre
Sur le même sujet