Lundi 20 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Vente privée: ces expats qui transforment leur salon en boutique

Par Camille Guil | Publié le 27/05/2018 à 18:47 | Mis à jour le 29/05/2018 à 08:05
Photo : Camille Guil
vente privee madrid

Le concept des ventes privées connait un succès croissant. De nombreuses créatrices ont adopté comme point de vente, leur salon. Evénement généralement ouvert à tous, le phénomène grandit grâce au bouche à oreille. A Madrid, au sein de la communauté française, cette tendance perdure depuis quelques années.

 

Ophélie est passionnée par le cuir, et bien qu'elle n'ait jamais suivi de formation, elle a toujours eu envie de travailler cette matière. Arrivée à Madrid il y a huit ans, elle a débuté dans la création avec sa marque "Au Bazar", en fabriquant des petites pochettes et des coussins, toujours avec le cuir comme matière première. Trois ans plus tard, elle s'est lancé dans la vente privée et a commencé en parallèle à créer des sacs avec des cuirs recherchés, proches de ceux que l'on peut trouver chez les grands noms de la maroquinerie... mais à des prix doux. Une gamme qui a rencontré un véritable succès auprès de sa clientèle, à l'origine de la création de la marque "Ophélie and Marlon". Pourquoi ce nom ? "J'ai bien aimé associer mon prénom, qui est très féminin, avec un nom masculin, synonyme de virilité. Le nom de Marlon vient du film 'L'homme à la peau de serpent' et le mélange des deux reflète bien l'esprit de mes sacs, des modèles chics mais simples, épurés tout en cuir, une matière qui peut être brute et qui a son odeur". 

 

Ophélie and Marlon : des sacs sur mesure toute l'année !

Son atelier de maroquinerie étant chez elle, c'est tout naturellement que l'idée de vendre ses produits dans son salon s'est imposée. Le contact avec la clientèle constitue un moment privilégié pour se faire connaître et présenter la marque, or Ophélie vend certes ses créations mais surtout, elle propose des sacs sur mesure. "La cliente choisit son cuir, la couleur, la forme, les accessoires éventuels, c'est un vrai sac personnalisé", explique-t-elle. C'est aussi un travail minutieux qui demande du temps : en général elle réalise entre 3 et 4 sacs par semaine, sachant qu'un sac prend entre 1h30 et 10h de fabrication. Lors des moments de rush, elle se fait aider : "Pendant un temps, j'ai travaillé avec un atelier quand j'avais beaucoup de commandes mais je me suis aperçue que j'aime beaucoup fabriquer", commente-t-elle.


Ophélie accueille deux ventes privées par an chez elle, une autour du printemps et une avant Noël, les deux périodes principales pour ce type de vente. Loin de son domicile, elle vend ses créations en France, dans d'autres salons, par l'intermédiaire d'amis et créatrices et participe à des dépots vente de luxe ou des boutiques éphémères. A Madrid, la clientèle est en grande majorité française, issue de la communauté, et si elle partage l'événement sur les réseaux sociaux, tout se fait surtout grâce au bouche à oreille. Si vous n'avez pas le temps d'assister à l'une des deux ventes privées de l'année, pas de panique ! Ophélie voudrait aller encore plus loin que la vente privée et proposer une service personnalisé et original : "Si une personne est interessée par ce que je fais, elle peut tout à fait revenir chez moi pour faire faire son sac. Si elles sont deux copines par exemple ça peut constituer un moment sympa pour se faire plaisir".  


Bijoux, lunettes et vintage

La semaine dernière Ophélie organisait donc chez elle pour une vente privée. A cette occasion, trois autres stands étaient accueillis. A commencer par les bijoux fait mains de "Petite Colette" : la créatrice était là pour présenter sa collection de boucles d'oreilles, colliers, sautoirs et bagues. La marque existe depuis dix ans et est maintenant présente dans vingt points de vente dans l'Hexagone. Si elle est rentrée en France il y a deux ans et demi, la créatrice de Petite Colette revient régulièrement à Madrid à l'occasion de ventes privées. La communauté d'expatriés bouge, "depuis que j'ai déménagé il y a deux ans, quasiment tous ceux qui étaient avec moi à Madrid sont partis eux aussi, les Français et certains Espagnols aussi", explique-t-elle... Et l'avantage des ventes privées c'est aussi le prix souvent avantageux : en moyenne ses bijoux sont vendus 25% moins chez qu'en magasin.

Autre stand entreposé dans le salon d'Ophélie, des lunettes de marque. Si ces modèles se vendent en général de 100 à 200€, le prix vente privée est de 15€ ! Enfin, les clientes ont pu trouver un stand de vêtements vintage : la créatrice de la marque "Magnet Crea" est venue sans ses créations habituelles, mais avec des portants de vêtements et des chaussures ! Elle participe de temps en temps à des ventes privées pour ses bracelets ou ses vêtements, mais jamais chez elle.

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet