Savoir gérer sa carrière avec un chasseur-de-têtes en Espagne

Par Eric Gardner de Béville | Publié le 31/10/2017 à 14:55 | Mis à jour le 01/11/2017 à 12:00
Photo : Creative Commons
chasseur de tête espagne

Il est étonnant de voir le nombre élevé de professionels, y compris au niveau des Directeurs de Départements, DG et même PDG, qui ne prennent pas le soin nécessaire à la gestion de leur carrière. Pourtant, bien gérer sa carrière est sans le moindre doute la tâche la plus essentielle de tout professionnel de haut niveau.

 

En Espagne, le métier de recrutement par approche directe et discrète -plus communément connu comme la chasse-de-têtes- a beaucoup évolué ces dernières années, partant de simples relations et connaissances entre "colegas" ou "amiguetes" pour devenir beaucoup plus professionnel, structuré et cohérent avec des recherches de candidats approfondies et sérieuses.

 

Toutefois, si la profession des recruteurs s’est professionnalisée, il n’en demeure pas moins vrai que les dirigeants eux ne sont pas toujours aussi professionnels qu’ils le devraient quand il s’agit de gérer leur propre carrière.

 

Penser que les ressources humaines ou un coach ou un "boss" plus haut placé va s’occuper de vous, vous aider, vous faire grandir, vous booster dans votre croissance interne -ou externe- est une grave erreur. La seule personne qui va s’occuper de bien gérer votre carrière c’est vous.

 

Vos intérêts personnels et professionnels ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux de votre employeur

 

L’image de la voiture est bien parlante : êtes-vous conducteur ou passager ? Combien de fois vous laissez-vous conduire ou porter par les événements, le mouvement ou la vague du quotidien de votre environnement professionnel en entreprise ou dans le public ou en profession libérale ? 

 

Vous avez l’impression que tout suit son cours normal dans le meilleur des mondes et que tout avance bien pour vous. Toutefois, vos intérêts personnels et professionnels ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux de votre employeur, et même s’ils le sont un temps, tout peut basculer en un clin d’oeil avec une opération M&A inattendue, un changement de patron, une affectation à l’étranger, etc.

 

En Espagne, comme ailleurs, vos intérêts professionnels et ceux de votre employeur sont parfois convergents mais souvent divergents. Il faut le savoir et en tenir compte car en cas de divergence personne ne s’occupera de vous aussi bien que vous-même. Mais êtes-vous préparé lorsque ce jour arrive ? Et ce jour arrive presque toujours, tôt ou tard.

 

Gérer sa carrière est une tâche constante et à long terme

 

Gérer sa carrière est une tâche constante et à long terme. Le professionnel qui sait bien gérer sa carrière est celui qui vit au quotidien tout en ayant une vision à long terme et qui sait agir et attendre -et distinguer entre les deux. Il ou elle doit être constamment ouvert aux opportunités internes et externes qui se présentent.

 

Nombreux sont les professionnels qui pensent : "Bien sûr mais je n’ai pas le temps de m’occuper de cela car je suis le nez dans le guidon pour mon job". C’est bien le cas de la grande majorité mais c’est une grave erreur car ils laissent de côté leur tâche essentielle qu’est la gestion professionnelle de leur carrière. Il faut être conscient du fait que nul ne gérera votre carrière aussi bien que vous, et personne n’a plus intérêt à le faire que vous-même.

 

L’Espagne a beaucoup évolué ces dernières années et pour bien gérer sa carrière, l’aide et les conseils d’un chasseur-de-têtes sont souvent indispensables. Ce dernier connait bien les marchés puisque les employeurs font appel à lui/elle pour leurs carences de professionnels. Le recruteur sait ce que demandent les employeurs. Il est au courant des recherches. Les bons savent d’où vient et où va le vent des embauches et besoins des entreprises et autres demandeurs.

 

Surtout, il est indispensable de savoir bien travailler avec un chasseur-de-têtes, c’est-à-dire de le consulter de façon permanente, d’être en relation avec lui ou elle, non pas quand votre employeur vous demande de "vous épanouir ailleurs" mais au contraire lorsque tout va bien et que vous êtes au meilleur de votre "forme" et de vos performances. Il est toujours meilleur de développer sa carrière quand tout est calme et tout va bien plutôt que quand il y a urgence et crise.

 

(©2017 Eric Gardner de Béville, co- DIrecteur HR Consulting Group, Avocat)

egyb

Eric Gardner de Béville

Recruteur et juriste international à Madrid, fondateur de FIDADE, le Foro Internacional De Abogados De Empresas.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale