Le Roi d'Espagne, Philippe VI: un roi "pauvre" comparé aux autres monarchies

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 27/04/2022 à 17:34 | Mis à jour le 28/04/2022 à 10:42
Photo : © Casa de S.M. el Rey
Photo de la famille royale d'Espagne

C'est une première. Philippe VI a rendu public son patrimoine, devançant ainsi de 24 heures le décret du gouvernement qui prétend renforcer la "transparence, la responsabilité, l'efficacité et l'exemplarité de la Casa Real" (la Maison du Roi). Ce qui est clair, c'est que le reste des Monarchies arrive loin devant dans le ranking des plus riches.

 

C'est la première fois qu'un roi d'Espagne divulgue le montant de ses biens. Sur l'ensemble du patrimoine accumulé par Philippe VI depuis 1998, 2,26 millions d'euros sont des comptes bancaires et des fonds d'investissement gérés par des institutions financières, et un peu plus de 300.000 euros sont des objets d'art, des antiquités et des bijoux personnels. Au total, son patrimoine atteint les 2,6 millions d’euros. Le roi ne possède pas de biens immobiliers, pas d'argent à l'étranger et pas de plans de retraite, selon le communiqué du palais de la Zarzuela.

 

photo officielle du roi d'Espagne et sa femme
© Casa de S.M. el Rey

 

Outre la surprise de cette mesure qui veut donner une image de transparence, le montant du patrimoine surprend également. Il faut dire que la richesse déclarée par Philippe VI est bien inférieure à celle de la reine Elizabeth II d'Angleterre ou d'autres monarques dans le monde.

 

8,4 millions d'allocation contre 102 million

La reine d'Angleterre n'a jamais révélé sa richesse personnelle, mais selon diverses sources, sa fortune atteindrait environ 365 millions de livres en 2021, un montant équivalent à 434 millions d'euros. A titre de comparaison, Buckingham Palace reçoit du gouvernement britannique une allocation qui s'élevait à environ 102 millions d'euros en 2020-2021. En Espagne, le budget général de l'État pour 2022 a prévu 8,4 millions d'euros pour Philippe VI et sa famille.

 

Photo de la reine d'Angleterre
CC

 

Le grand-duché du Luxembourg, nº1 en Europe

Mais la Reine d'Angleterre n'est pas la mieux lotie parmi les monarchies du vieux continent! La famille royale luxembourgeoise est de loin la plus riche d'Europe, avec une fortune estimée à 3,75 milliards d'euros. Le duché a reçu environ 300.000 euros chaque année depuis 1948.

 

photo officielle de la famille de grand-duché du Luxembourg
La famille de grand-duché du Luxembourg  © Cour grand-ducale / Claude Piscitelli

 

La deuxième plus riche serait la famille royale du Liechtenstein, qui accumule un patrimoine d'une valeur de 3,3 milliards d'euros. Le prince Hans Adam II reçoit une indemnité salariale non imposable de 253.589 euros.

 

Roi du maroc
Royaume du Maroc

 

Enfin, le prince Albert de Monaco possède environ un quart du territoire sur lequel il règne. Sa fortune est évaluée à environ un milliard d'euros. Un peu plus au sud, le monarque du Maroc, Mohammed VI, possède une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars, similaire à celle de l'émir Sheikh Tamim bin Hamad Al Thani du Qatar.

Les monarques les plus riches, en Asie et moyen Orient

En effet, les plus grandes fortunes des maisons royales ne se trouvent pas en Europe. En fait, la dynastie la plus riche du monde est celle du roi Maha Vajiralongkorn, dit Rama X de Thaïlande, avec une fortune estimée à 27 milliards d'euros.

 

Couronnement du roi de Thaïlande Rama X
Couronnement du roi de thailande Rama X / CC

 

Le sultan Hassanal Bolkiah de Brunei occupe la deuxième place avec 18 milliards d'euros. Le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud d'Arabie saoudite se classe troisième sur la liste, avec une richesse estimée à 16 milliards d'euros. Il est suivi de l'émir Khalifa bin Zayed Al Nahyan d'Abu Dhabi, qui est également le président des Émirats arabes unis, avec une fortune pétrolière évaluée par les médias spécialisés à 13,5 milliards d'euros. L'émir de Dubaï, Mohamed bin Rashid al Maktoum, avec 3,7 milliards d'euros, est le cinquième monarque le plus riche de la liste.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale