Les dix Espagnols qu’il faut connaître en 2022

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 07/04/2022 à 12:00 | Mis à jour le 08/04/2022 à 15:57
Photo : Carlos Alcaraz à Wimbledon en 2021 / Yannick JAMOT CC BY-SA 4.0 wikimedia
Carlos Alcaraz, un des Espagnols connus

Stars du sport, acteurs, chanteurs, hommes politiques, scientifiques ou influenceurs, la liste des Espagnols qui font parler d'eux est longue. Petite et difficile sélection de dix d'entre eux.

 

 

Alberto Nuñez Feijoó

 

Après la récente crise interne du PP, et la "chute" de son président Pablo Casado, Alberto Núñez Feijó est devenu le nouvel homme fort du Partido Polular. Il est donc le prochain candidat du PP à la présidence du gouvernement espagnol lors des prochaines élections qui devraient avoir lieu en 2023.

Alberto Nuñez Feijoo, pendant un meeting du PP
Alberto Nuñez Feijoo / Flickr

Jusqu’alors président de la Junta de Galicia depuis 2009, Feijoó peut se targuer d’avoir gagné 4 fois les élections régionales en Galice, obtenant à chaque fois la majorité absolue. En 2018, il avait eu la possibilité de se présenter aux primaires du parti contre Soraya Saenz de Santamaría. Cependant, il avait choisi de rester en Galice, alors qu'il était le favori pour succéder à Rajoy, en déclarant : "Être président de la Xunta est ce qui pèse le plus sur ma décision".

 

Les mauvaises langues signalent que dans sa décision pourrait avoir pesé la publication de photos sur lesquelles Feijóo apparaissait en vacances sur un yacht avec un trafiquant de drogue, Marcial Dorado, condamné pour trafic de drogue des années plus tard.

 

Rigoberta Bandini

 

C’est sans nul doute l'artiste féminine du moment. Paula Ribó González, plus connue sous son nom de scène Rigoberta Bandini est devenue l'une des chanteuses les plus acclamées de la scène nationale. Cette Catalane de 31 ans a d’ailleurs été incluse l’an passé dans la liste Forbes des 100 Espagnols les plus créatifs dans la catégorie art.

 

En plus d'être chanteuse, l'actrice de doublage qui a donné sa voix à Caillou alors qu'elle n'avait que sept ans, est liée au monde de la musique depuis son plus jeune âge. Il faudra attendre 2019 pour qu'elle entame sa carrière solo sous le nom de Rigoberta Bandini.

Rigoberta Bandini pose pour les photographes
Rigoberta_Bandini / Guillem Medina -CC BY-SA 4.0 commons.wikimedia

C’est alors qu’elle se fait connaître avec son single ‘In Spain We Call It Soledad’ qui devient viral sur Spotify, lui procurant plus de 200.000 écoutes mensuelles. En 2021, elle sort son septième single en solo, Perra.

 

Lors de sa candidature pour représenter l'Espagne à l'Eurovision, elle finira 2ème mais sa chanson Ay Mamá est devenue un hymne féministe, dont les paroles sont axées sur le personnage de la mère et sur la controverse du ‘free nipple’, qui censure les seins des femmes sur les réseaux sociaux et dans toutes sortes de domaines.

Carlos Alcaraz

À l'âge de 13 ans, Alcaraz avait déclaré : "Je veux être un joueur du Top 10. Mon idole est Rafa Nadal. Je veux être comme Rafa Nadal". Tout porte à croire qu'il y est arrivé. Difficile, en effet, de ne pas comparer ce jeune joueur de tennis avec Rafael Nadal. Certes, leur jeu est très différent. Rafa est gaucher et c'est aussi un joueur plus défensif, surtout à ses débuts, lorsqu'il avait l'âge de Carlos. En revanche, Alcaraz, droitier, est un joueur offensif qui se sent à l'aise pour contrôler le match dès le premier point et est beaucoup plus agressif.

 

En fait, la précocité dans la conquête des titres et leur rapidité à se faire une place parmi les grands est ce qu'ils ont en commun. Ainsi, par exemple, Carlos Alcaraz devient le troisième plus jeune Espagnol de tous les temps à remporter un match du Grand Chelem à 17 ans et 9 mois (après Rafael Nadal à 17 ans et 20 jours à Wimbledon 2003 et Arantxa Sánchez Vicario à 15 ans à Roland Garros 1987).

 

Son meilleur classement actuel ATP en simple est 11e, obtenu le 4 avril dernier, après avoir remporté le Master 1000 de Miami (le premier Espagnol à le faire dans la catégorie masculine). Son entraîneur est le joueur de tennis, numéro 1 et vainqueur du Grand Chelem, Juan Carlos Ferrero.

Marta Ortega

La fille du fondateur d'Inditex, Amancio Ortega, est la nouvelle présidente du groupe depuis le 1er avril 2022. Pour rappel, Amancio Ortega est la plus grande fortune d'Espagne et l'une des plus importantes au monde. Il détient la majorité du groupe Inditex, formé de marques telles que Zara, Pull & Bear, Massimo Dutti ou Stradivarius.

Photo officielle de Marta Ortega Perez, la PDG d'Inditex
Marta Ortega Perez / Inditex

Marta Ortega, 37 ans, a été préparée dans le style Inditex, c’est-à-dire, en toute discrétion. Ainsi, elle commence à travailler dans la boutique londonienne de Zara à Chelsea, comme vendeuse, sans révéler qui était son père. Marta avait 23 ans, encore très timide et discrète, mais ses collègues comprennent vite sa "lignée". La Rolex qu'elle portait à son poignet les met sur la piste!

 

Marta travaillera dans tous les services de l'entreprise - ventes, design, finances, etc. – car son père voulait qu’elle connaissent tous les rouages en profondeur avant de prendre le relais.

Yolanda Diaz

Yolanda Díaz sourit aux journalistes
Yolanda_Díaz / AntonMST29 - CC BY-SA 4.0 commons.wikimedia

C’est l’étoile montante de l’extrême gauche espagnole. Ministre du Travail depuis janvier 2020 et 2e vice-présidente du gouvernement depuis juillet 2021, Yolanda Diaz est membre du Parti communiste d'Espagne et de Unidas Podemos.

 

Cette avocate de 50 ans, qui a effectué un changement de look à 180 degrés en quelques années, a d’abord fait carrière dans la politique en Galice, d’où elle est originaire. Pablo Iglesias et Yolanda Díaz sont liés par une grande relation d'amitié, consolidée lorsqu'elle l'avait choisi comme conseiller pour les élections galiciennes de 2012, qui avait abouti à son élection comme députée. Des années plus tard, en 2020, Iglesias choisit à son tour Díaz pour diriger le portefeuille du Travail et la désigne ensuite pour prendre sa place, lorsqu’il renonce à la vice-présidence du gouvernement pour se présenter aux élections régionales face à Isabel Diaz Ayuso en mai 2021.

 

En novembre 2021, Yolanda Diaz a annoncé son intention de créer une plateforme politique pour se présenter aux prochaines élections générales espagnoles.

Elena García Armada

La chercheuse espagnole du Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC) Elena García Armada est l'une des 30 femmes les plus influentes au monde dans le domaine de la robotique. Cette ingénieure dirige le groupe du CSIC qui a mis au point le premier exosquelette bionique au monde pour les enfants atteints d'amyotrophie spinale, une maladie dégénérative.

Elena_García_Armada_De Cristina Cifuentes - CC BY 2.0 commons.wikimedia
Elena García Armada / Cristina Cifuentes - CC BY 2.0 commons.wiimedia

 

Elena García Armada a créé Marsi-Bionics avec le premier prototype, afin de transférer les résultats de ses recherches à la société. Il y a peu, elle a obtenu la marque CE de l'Agence européenne des médicaments et des produits de santé, ce qui signifie que l'exosquelette pourra être commercialisé dans le monde entier, pour les dix-sept millions d'enfants souffrant de problèmes neurodégénératifs.

 

L'idée de cet exosquelette lui est venue en 2009 lorsqu'elle rencontre Daniela, une petite fille qui était devenue tétraplégique à la suite d'un accident de la route. À partir de ce moment, Elena a cherché à améliorer la mobilité des enfants souffrant de maladies neuromusculaires dégénératives.

José Andrés

Le célèbre chef cuisinier espagnol va encore faire parler de lui. Il avait été désigné deux fois, en 2012 et 2018, comme l'une des 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Time, et décoré en 2015 par le président américain de l'époque, Barack Obama, (2009-2017) avec la Médaille Nationale des Humanités.

José Andrés fait la une de la revue Time
José Andrés a fait la une de la revue Time

En 2010, ce pionnier des tapas espagnoles aux États-Unis a fondé l'ONG World Central Kitchen pour fournir de la nourriture aux communautés frappées par des crises, comme il l'avait fait en livrant 3,6 millions de repas à Porto Rico après l'ouragan Maria en 2017.

 

Pendant la pandémie de Covid-19, il s’était associé à des restaurants et des agriculteurs de tous les États-Unis pour lutter contre l'insécurité alimentaire.

 

Actuellement, José Andrés et son organisation travaillent en Ukraine et dans les pays voisins pour nourrir les réfugiés qui ont fui l'invasion russe. Le président des États-Unis, Joe Biden, vient en plus de le nommer coprésident du Conseil consultatif sur le sport, la condition physique et la nutrition,

Victoria de Marichalar

La fille cadette de l'Infante Elena et petite-fille de l’ancien Roi d’Espagne Juan Carlos, Victoria Federica de Todos los Santos de Marichalar y Borbón s'est toujours tenue à l'écart des affaires de la Couronne et a pris soin de garder une grande partie de sa vie privée à l'abri des regards.

 

Cependant, cela a bien changé depuis quelques temps. Celle qui a acquis la réputation d’enfreindre les règles au sein de la famille et d’être une jeune femme très indépendante, est devenue en peu de temps une influenceuse de la mode. Victoria Federica suit en cela les traces de son père, Jaime de Marichalar, qui est passionné de mode et est conseiller du célèbre conglomérat de luxe LVMH.

victoria de marichalar pose pour les journalistes
Victoria de Marichalar- photo de twitter

La coqueluche des revues people va étudier la dernière année de son diplôme à Paris et travailler dans le marketing numérique pour une grande entreprise de mode. Elle a déjà fait ses premiers pas en Espagne à petite échelle. Juste avant la pandémie, elle avait passé quelque temps dans l'atelier de couture artisanale de Lorenzo Caprile pour en apprendre le fonctionnement. Les clients ne l'ont pas reconnue et lui ont dit : "Wow, tu ressembles à la fille de l'Infante".

Ester Expósito

Ester Exposito, notamment connue pour avoir joué le rôle de Carla Rosón dans la série espagnole Netflix Élite, est devenue l'actrice espagnole la plus suivie sur le réseau social Instagram.

 

Son premier rôle important dans une série télévisée a été dans 'Estoy vivo' de TVE, mais elle a acquis une renommée internationale lorsqu'elle a rejoint le casting de la série Élite de Netflix. Après ce succès dans la série, elle commence à enchaîner les rôles dans des films et séries. Le dernier est son rôle principal dans le long métrage réalisé par Jaume Balagueró intitulé Venus, dont le tournage a commencé en novembre dernier.

Ester Expósito pose pour les journalistes
Ester Expósito / Pedro J Pacheco - BY-SA 4.0 commons.wikimedia

Grâce à sa participation à la série Netflix Élite, elle est devenue une célébrité sur les réseaux sociaux. Elle est devenue l'actrice espagnole la plus suivie sur Instagram avec plus de 28 millions de followers. Une de ses vidéos est même devenue le post avec le plus de vues dans l'histoire du réseau social, devant les posts de Kylie Jenner, Kim Kardashian et Selena Gómez.

 

Cette popularité fait d'elle la réclame de nombreuses marques de luxe comme Yves Saint Laurent. En août 2021, elle est devenue l'égérie de la marque Dolce&Gabbana.

Alejandro Palomas

Le célèbre écrivain, lauréat du prix Nadal et du prix national de littérature pour la jeunesse, a récemment donné un visage à la douleur provoquée par les abus sexuels.

 

Mais il lui a fallu plus de 40 ans pour dénoncer les viols qu'il a subis à son école à Barcelone, lorsqu'il avait huit ans. Cet événement l'a marqué à jamais, et bien qu'il ait laissé des indices dans ses livres et dans certaines interviews, il n'avait jamais franchi le pas de raconter son histoire publiquement, jusqu’à il y a quelques mois.

Alejandro Palomas pose dans la rue
Alejandro Palomas / Dani Codina De Òmnium-flick

L'écrivain a finalement décidé de franchir ce pas après avoir lu un reportage, une carte des abus commis dans les centres de son école, La Salle, sur lesquels l'Église avait refusé d'enquêter.

 

On comprend mieux pourquoi, dans l'une de ses œuvres, ‘Un hijo’, le personnage principal, le jeune Guille, dit qu'il veut être Mary Poppins. L’explication remonte à la nuit où il affirme avoir été agressé sexuellement. "J'ai pensé : si je pouvais atteindre la fenêtre et me jeter dehors, sans me tuer, comment faire ? Je dois savoir comment être Mary Poppins", se souvient l'écrivain.

Son œuvre a été adaptée au cinéma et au théâtre et a été traduite dans plus de vingt langues.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale