L'Espagne vieillit de plus en plus et la natalité est au plus bas

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 16/07/2022 à 14:30 | Mis à jour le 16/07/2022 à 14:30
Photo : CC
Un groupe de personnes agées

Ce vieillissement inéluctable est le résultat de la confluence de deux facteurs : un taux de natalité à des niveaux historiquement bas et une tendance à la hausse de l'espérance de vie.

 

 

Les chiffres du vieillissement de la population espagnole sont une année de plus étonnamment élevés. Selon les dernières données de l'Institut national de la statistique INE, l'Espagne a enregistré en 2022 un nouveau taux de vieillissement maximal de 133,5%, autrement dit on compte 133 personnes âgées de plus de 64 ans pour 100 personnes de moins de 16 ans.

 

Ce chiffre représente la plus forte croissance depuis 1999, soit 4,4 points de pourcentage, compte tenu du fait que l'année dernière, il était de 129,1%. En d'autres termes, l'Espagne n'a pas autant vieilli en 23 ans.

 

evolution de l'indice de vieillissement de la population en espagne depuis 1991
Graphique élaboré para la Fondation Adecco - source INE

 

Taux de vieillissement en Espagne: de 99% à 133,5%

Le chiffre actuel (133,5%) contraste avec celui du début du millénaire, lorsque l'Espagne était encore "jeune". Comme on peut le voir sur le graphique, en 1999, la population des moins de 16 ans était plus importante que celle des plus de 64 ans, avec un taux de vieillissement de 99%. Depuis 2000, l'Espagne est un pays vieillissant, avec un taux de vieillissement qui dépasse les 100% et qui augmente rapidement chaque année, la plus forte augmentation ayant eu lieu l'année dernière.

Pourquoi l'Espagne vieillit-elle autant?

Ce vieillissement qui semble inéluctable est le résultat de la confluence de deux facteurs : un taux de natalité à des niveaux historiquement bas et une tendance à la hausse de l'espérance de vie.

 

Evolution du nombre de naissances en Espagne de 2011 à 2021
Graphique élaboré para la Fondation Adecco - source INE

 

Un taux de natalité 39% plus bas qu'il y a dix ans

Ainsi, en 2021, le taux de natalité était de 7 naissances pour 1.000 femmes et le nombre de bébés a atteint le chiffre le plus bas de toute la série historique, avec 338.532 naissances, soit 39% de moins qu'il y a dix ans. Le taux de fécondité a également atteint sa valeur la plus basse (1,19 enfant par femme), ce qui le place déjà bien en dessous du niveau de remplacement des générations, qui devrait atteindre 2,1 pour que la population se maintienne dans le temps, sans diminuer en volume.

Espérance de vie: de 77 à 83 ans en 30 ans

Dans le même temps, l'espérance de vie continue d'augmenter et atteint aujourd'hui 83 ans, un chiffre qui, bien qu'inchangé par rapport à il y a cinq ans, est considérablement plus élevé que ceux enregistrés dans les années 1990 (77 ans en 1991).

 

Graphique de l'évolution de l'esperance de vie en Espagne
Graphique élaboré par la fondation Adecco - source: INE

 

La crise actuelle intensifie le phénomène

L'effondrement de la natalité, qui s'est manifesté tout au long du millénaire, s'intensifie dans ce cadre de crises cycliques, où de nombreux obstacles, principalement de nature économique, rendent difficile pour beaucoup de personnes et de couples la concrétisation de leur projet familial.

 

Ainsi, à côté des effets de la pandémie encore présents dans de nombreuses couches de la population, un nouvel élément apparaît aujourd'hui: l'effet de la hausse de l'inflation et de la crise de l'offre, aggravée par la guerre en Ukraine. Ce scénario accroît l'incertitude et les difficultés économiques de nombreuses cellules familiales, qui décident de reporter les naissances ou de renoncer à la maternité ou à la paternité.

Taux de vieillissement en Espagne: de 48% à Melilla à 240% dans les Asturies

Par région autonome, les Asturies sont une fois de plus en tête du classement du vieillissement, avec un taux de 240% (240 personnes de plus de 64 ans pour 100 personnes de moins de 16 ans, une valeur qui a augmenté de 9 points de pourcentage par rapport à l'année dernière!), suivies de la Galice (213%) et de Castilla León (211 %). Ces trois régions comptent déjà plus de deux fois plus de personnes de plus de 64 ans que de moins de 16 ans. De l'autre côté, Ceuta (65%). Melilla (48%) et Murcia (92%) sont les seules régions qui résistent avec des taux encore inférieurs à 100%, enregistrant -encore- une plus grande proportion de jeunes.

 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale