Jeudi 4 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

Par Vincent GARNIER | Publié le 02/04/2020 à 11:51 | Mis à jour le 02/04/2020 à 18:31
#ProtègeTonSoignant

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles, avec pour mission de fournir en matériel médical les hôpitaux de l'Hexagone. Avec les plus de 670.000 € de dons déjà collectés, ce sont notamment des équipements de protection, mais aussi de la machinerie médicale qui ont pu être livrés à une dizaine d'hôpitaux.

 

"Aucun gouvernement n'était préparé à une pandémie d'une telle ampleur", estime Jonathan Benhamou, entrepreneur français expatrié à Madrid et partie prenante de l'initiative dès son origine. "Les hôpitaux ne disposent pas des stocks nécessaires pour faire face à l'afflux de malades et on assiste à une véritable pénurie de matériel médical".

Ce constat, peu ou prou le même dans la plupart des pays confrontés à l'épidémie, n'est pas une fatalité en soi. Ils sont médecins, professeurs de médecine, entrepreneurs, ingénieurs ou développeurs, tous se sont réunis autour de la plateforme #ProtègeTonSoignant pour faire un appel aux dons et monter une véritable organisation, capable, grâce aux fonds collectés, de "sourcer" du matériel médical sur l'ensemble du globe. "Mon équipe passe sa journée au téléphone, à appeler les fournisseurs en Chine, au Japon, en Europe..." explique Jonathan, en charge de la partie opérationnelle du collectif. 

 

C'est l'enfer dans les hôpitaux

"C'est l'enfer dans les hôpitaux", confirme-t-il. "La situation est très tendue, les personnels vont au front comme à la guerre". Les bénévoles de #ProtègeTonSoignant s'efforcent de pallier les besoins des centres hospitaliers. Une quinzaine d'hôpitaux ont à ce jour bénéficié de cette aide essentielle, à l'instar de l'hôpital de Colmar, qui recevait mercredi deux respirateurs des mains de l'organisation. "Le même jour, nous avons livré un échographe à La Pitié [Salpêtrière], mais aussi assuré le millier de repas quotidiens qui sont servis par notre entremise", détaill Jonathan. Ce sont en outre des dizaines de milliers de masques, des blouses, des surchausses, ou encore des pousse-seringue qui sont approvisionnés en continu, en plus d'une distribution des journaux de presse, qui sont mis à disposition des patients en quarantaine.

 

#ProtègeTonSoignant

 

On fonctionne en mode guerilla

Aux 670.000 € de dons collectés, viennent se greffer les dons en nature, effectués par les entreprises et les grandes marques, à l'instar d'Intermarché, Carte Noire, Air France, Danone ou Michel & Augustin. Plus que jamais au cours de cette crise, l'univers de l'entreprise aura su montrer sa face la plus altruiste. Le collectif, dont une grande partie des membres est issu de la Tech, a aussi su faire valoir son expertise et ses réseaux, pour trouver des dons, mais aussi des fournisseurs. On fonctionne en "mode guerilla", admet Jonathan.

"On ne peut pas laisser les équipes médicales désarmées face à cette situation", continue-t-il. "Et les Français de l'étranger sont aussi concernés, ne serait-ce que par solidarité, ou parce que nombre d'entre eux ont de la famille qui est restée en France".  

Vous pouvez faire vos dons au travers de la plateforme protegetonsoignant.com

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

"Black Lives Matter" : cri de ralliement pour un monde sans racisme

Après la mort tragique de George Floyd, Afro-Américain, asphyxié par un policier à Minneapolis, la colère et l’indignation ont envahi les rues des grandes villes du monde.

Sur le même sujet