Dimanche 25 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Prix à l'Esprit d'entreprise: remis au 2e employeur espagnol en France

Par Vincent GARNIER | Publié le 21/01/2018 à 17:55 | Mis à jour le 22/01/2018 à 09:20
Photo : Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'Industrie
prix a l'esprit d'entreprise la chambre madrid espagne

Jeudi soir dans le très select cadre du Casino de Madrid, a été remis par la Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'Industrie (CFECI), en présence de l'Ambassadeur de France en Espagne et de nombreuses personnalités du monde entrepreneurial, le 11e Prix à l'Esprit d'entreprise.

 

Laurent Paillassot, Président de la CFECI et CEO d'Orange Espagne, en a profité pour indiquer le cap marqué pour l'institution, avec 2020 pour horizon, soulignant les défis que la France et l'Espagne sont appelées à relever conjointement. A cet égard, le regard porté par le nouveau Président de La Chambre sur les mutations de l'économie, à l'aune d'une nouvelle révolution technologique, et les anticipations qu'elle doit générer chez les entreprises, constitue une certaine gageure quant à la capacité de l'institution à bien accompagner ses membres dans les années à venir.

 

Une fois n'est pas coutume, le 11e Prix à l'Esprit d'entreprise aura donc connu son apogée en janvier, avec sa traditionnelle soirée de gala organisée, autre nouveauté après plusieurs éditions consécutives à l'hôtel Westin, dans le prestigieux Casino de Madrid, sur la calle Alcalá. Plus de 200 invités ont assisté à la cérémonie, qui a également été l'occasion pour le nouveau Président de La Chambre, Laurent Paillassot, d'effectuer son premier discours de remise de Prix. C'est a multinationale espagnole de sécurité privée Prosegur qui a été récompensé pour cette édition, en présence de sa présidente et cofondatrice, Helena Revoredo Delvecchio. 

 

Les délégations régionales, avec 8 présences en province, représentent 30% des adhérents

 

Lors de son allocution, Laurent Paillassot a estimé que dans un contexte de changements importants en Europe, la CFECI, plus que jamais, avait un rôle à jouer pour promouvoir le développement économique et le rapprochement des différentes institutions françaises et espagnoles. Il est revenu sur le plan d'action qui devrait guider l'action de La Chambre d'ici 2020, avec trois piliers essentiels au cœur de son action : tout d'abord le développement des échanges entre membres, via le catalogue d'activités proposées, l'adéquation ensuite de l'offre de service et de consulting aux besoins des entreprises françaises et espagnoles souhaitant traverser, dans un sens ou l'autre, les Pyrénées et, enfin, la continuité du pari pour les délégations régionales, qui avec 9 présences en province, représentent 30% des adhérents. 

 

Surtout, le CEO d'Orange Espagne a indiqué les trois principaux défis à relever dans un futur très proche pour les entreprises françaises et espagnoles, et les institutions qui les accompagnent. A commencer par la fiscalité d'entreprise : la France et l'Espagne souffrent d'une des impositions les plus élevées d'Europe, il est temps de réétablir un système plus équitable a-t-il avancé. Deuxième point : l'innovation. L'Union européenne doit mettre des mesures en place permettant de stimuler l'investissement des entreprises, afin que le continent rattrape son retard en la matière, vis à vis des Etats-Unis notamment, et que les budgets dédiés à la Recherche et Développement s'en bénéficient. 

 

Aider les membres de la CFECI à se préparer à la transformation digitale

 

Laurent Paillassot s'est plus longuement étendu sur le troisième point, à savoir la transformation digitale. La France et l'Espagne sont au premier plan concernant les infrastructures de connectivité, à l'instar de la 4G. Il faut néanmoins préparer ensemble l'avenir, a jugé Laurent Paillassot, afin d'intégrer au mieux les enjeux de l'intelligence artificielle, du big data, de l'industrie des objets connectés, qui devraient être à l'origine d'une croissance économique dans tous les secteurs d'activité, et plus particulièrement dans l'automobile et le transport, la santé, la cybersécurité, l'énergie, l'environnement ou les smart cities. "Le potentiel représenté par cette seconde vague de transformation digitale est énorme" a-t-il déclaré. "Elle va supposer un bouleversement non seulement économique, mais aussi social", a-t-il averti. "Il va falloir reconnaître et intégrer les nouvelles formes de travail" dans le fonctionnement des entreprises, a-t-il conclu sur la question. 

 

Accroissement du nombre de VIE actifs en Espagne

 

L'Ambassadeur de France en Espagne, Yves Saint Geours, a lui aussi lors de son allocution évoqué les changements qui affectent le cadre dans lequel les entreprises sont amenées à assurer leur activité et préparer l'avenir, insistant tout particulièrement sur la relance du projet européen, impulsée par le Président de la République, Emmanuel Macron, et sur la vision commune, partagée par la France et l'Espagne, à cet égard. Il a souligné l'importance du rôle joué par la CFECI dans l'interpénétration des économies françaises et espagnoles et défendu la collaboration avec les autres acteurs dans le domaine, à l'instar de Business France, des Conseillers du commerce extérieur ou de la French Tech. L'Ambassadeur s'est enfin félicité de l'accroissement du nombre de VIE actifs en Espagne, qui a presque doublé sur les 3 dernières années : "Ils constituent la graine du futur et de notre pari pour l'Europe", a-t-il déclaré.

C'est donc l'entreprise Prosegur qui a reçu le Prix à l'Esprit d'entreprise remis par La Chambre. Premier investisseur espagnol en France, deuxième employeur dans le pays, avec plus de 5.000 salariés, cette entreprise familiale née en 1976 a connu un fort développement à l'international dès 1987, avec une arrivée dans l'Hexagone en 2001. "Nous nous identifions pleinement avec les valeurs véhiculées par ce prix", a déclaré Helena Revoredo Delvecchio, la Présidente de Prosegur.


 

1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

JAJAJAJAJAJAJAJAJA lun 22/01/2018 - 11:02

prosegur jajajaajajajajaj des veritables escrocs : essayez de résilier un contrat chez eux ....dur dur dur, mème mimposible

Répondre
Sur le même sujet