Mercredi 17 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Paris – Madrid en 8 jours à vélo : un projet fou ouvert à tous !

Par Camille Guil | Publié le 29/01/2018 à 16:43 | Mis à jour le 29/01/2018 à 17:07
Photo : Vidéo Youtube Cicla Paris Madrid
paris madrid a velo

Du 20 au 28 juillet 2018, l’équipe "ciclaparismadrid" organise un voyage partant de l’Ambassade d’Espagne à Paris jusqu’à l’Ambassade de France à Madrid, un projet en mémoire de deux jeunes cyclistes qui ont réalisé ce chemin il y a 125 ans.

 

En 1893, un nouveau moyen de transport commence à émerger : le vélo. L’été de cette même année, deux amis français, Édouard de Pérrodil et Henri Farman, entreprirent le pari fou de rejoindre Madrid depuis Paris à vélo. L’un était journaliste au quotidien parisien Le Petit Journal (dont le nom nous parle tant), l’autre passionné de cyclisme, d’automobile et d’aviation. Ils voyagèrent pendant 8 jours et quelques 1.200 kilomètres. A l’époque ils avaient établi un record. 

 

Edouard de Perrodil

Edouard Casimir Mari Gros de Perrodil (né en 1860 à Albi et mort en 1931 à Ambrus) a travaillé comme journaliste pour Le Petit Journal, Le Figaro et le Moniteur Universel notamment. A 28 ans, il découvre le vélo et se lance dans les courses de vélo, et notamment les 600 kilomètres Bordeaux-Paris, dont, pour l'anecdote, en 1892 il arrive 21e au classement, en 56 heures et 22 minutes, soit 30 heures et 45 minutes de retard derrière le vainqueur Auguste Stéphane. Il est considéré comme l'un des premiers auteurs de cyclisme. À partir de 1897, il écrit pour le magazine L'Auto-Vélo.

Publications 
Un à journalisme à Lourdes. 1880
Monsieur Clown! 1888
Les échos. Paris 1891
Vélo! Toro! Paris-Madrid à bicyclette en 1893 Avec des illustrations d'Henri Farman
Les Rumeurs de Paris. 1893
Un vol de vélo, raid Paris - Vienne. Paris 1895
A Travers Les Cactus: Traverse de L'Algérie à Bicyclette. 1896
Les briseurs de chaines, parcours paris Milan et passage des Alpes. Paris 1898
Le Vélo (8.300 kilomètres à bicyclette). Paris 1898.
Le Roman de Jacquelin. Paris 1904.
Guignard, recordman de l'heure champion d'Europe. Paris 1905
Les champions de l'automobile Léon Théry. 1909
Le Roman de Georges Carpentier. Paris 1913

A leur retour, ils écrivirent un livre sur le périple, décrivant les 8 étapes de leur trajet. Une aventure qui, loin d’être une compétition sportive, était un véritable voyage. Ils n’y relatent pas seulement le chemin mais aussi la philosophie de l’aventure, à une époque où le Tour de France n’existait pas. Ils ont échangé, partagé, rencontré. Plus qu’un challenge, cette initiative insolite leur permit de rencontrer, d’échanger ainsi que de profiter de la gastronomie et des paysages traversés. 

 

125 ans plus tard, Gracia Chumilla, professeure de français, travaille avec ses élèves sur le livre "Vélo-Toro" des deux cyclistes. Alors que le mois de juillet de cette année marquera l’anniversaire de ce périple, un projet fou est né. Refaire le même trajet, dans les mêmes conditions en hommage à ces deux précurseurs. Gracia partage son idée avec Olga San Roman, de la Consejería de Educación de Madrid, qui adhère tout de suite au projet et exploite son réseau pour le mettre en place. Quelques semaines plus tard, le projet s’est étoffé : l’idée est de refaire le même parcours, avec un départ depuis l’Ambassade d’Espagne à Paris, et une arrivée à l’Ambassade de France à Madrid. Il se fera dans les mêmes conditions c’est-à-dire en 8 jours, avec 8 étapes, sur des pistes cyclables uniquement, avec des vélos d’époque, en comptant sur la générosité des villageois pour dormir et se restaurer dans les villages étapes.

 

 

Le projet "ciclaparismadrid" veut également promouvoir le vélo, pas seulement comme un sport ou comme un moyen de se déplacer mais comme une autre manière de voyager, par ses propres moyens, de façon écologique, grâce auquel on profite de la nature environnante, de l’ambiance, et des personnes que l’on rencontre. Gracia et Olga se sont rapprochées de Miguel Silvestre Iniesta, gérant de l’atelier, boutique et club de cyclisme Retrocycles à Madrid. Passionné de vélo, il adhère totalement à la philosophie du projet. Pour lui "au 21e siècle, on peut faire Paris Madrid en vélo, de manière écolo en profitant du patrimoine de nos régions et sans avion". Et de défendre "un esprit du voyage différent, sans argent, par ses propres moyens". Le vélo est promu comme un moyen de faire du tourisme à petit prix en profitant de la nature. Ainsi, les promoteurs du projet ont réuni un groupe de personnes, parmi leurs connaissances, leurs relations pour promouvoir leur projet et pédaler ensemble.

 

Le livre "Vélo, toro"
Vélo, toro: Paris-Madrid à bicyclette en 1893
Sur la route de Madrid, au départ de Paris le 25 juin 1893, deux aventuriers des temps modernes s'apprêtent à affronter le vent, la pluie, la chaleur, les crampes, le manque de sommeil... et le mauvais vin. Plus proches des Pieds Nickelés que des idoles d'aujourd'hui, nos deux héros se répartissent les rôles pour raconter ce drame qui n'en est pas un. Le journaliste-cycliste Édouard de Perrodil tient la plume dans un style héroïcomique à la fois épique et burlesque. Son compagnon de route, qui illustre l'épopée, a un joli coup de pédale, un bon coup de crayon et un nom qui restera dans l'histoire de l'aviation : Henri Farman. En route pour une semaine cycliste d'une autre époque !

Cette initiative a plus qu’une vocation de mémoire, en effet, l’équipe veut faire de cette route, une route cyclable officielle. Il existe un réseau de pistes cyclables à travers l’Europe qui s’appelle Eurovélo, il comprend 40.000 km de pistes cyclables et réunit presque toutes les capitales. Cette route passe par Paris, Lisbonne, Saint-Sébastien… Mais pas Madrid. Grâce à la route des deux journalistes, la capitale française pourrait donc rejoindre sa voisine espagnole a vélo. Cela permettrait de laisser un héritage et de l’officialiser grâce aux acteurs de l’Union européenne. Cette équipe incroyablement motivée compte bien changer le regard que l’on peut avoir sur le vélo, et après le périple de cet été, pourquoi pas lancer de nouvelles idées de parcours, avec des vélos électriques pour que ce soit plus accessible à tous... Bref, les idées ne manquent pas !

L’aventure vous tente ? Il suffit d’amener son vélo jusqu’à l’Ambassade de d’Espagne à Paris pour le départ, le 20 juillet 2018 ! Le périple se fera sur la base du volontariat en ce qui concerne l’hébergement et la restauration.

Plus d'informations : http://www.ciclaparismadrid.com

 

 

 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Antoine Isco mar 30/01/2018 - 12:30

Rejoindre les 2 villes de mon coeur ! La bonne idée ! ;)

Répondre
Sur le même sujet