Samedi 26 septembre 2020

Mujeres Avenir: ces entreprises engagées dans l'économie circulaire

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 19/02/2020 à 08:00 | Mis à jour le 19/02/2020 à 19:26
Photo : Julia Robles
mujeres avenir 1

Tandis que l'UE vient de présenter son Pacte Vert européen, un ambitieux programme de mesures qui devrait permettre de faciliter une véritable transition écologique, l'association d'amitié hispano-française a organisé cette semaine une table ronde sur le thème de l'économie circulaire. Un engagement des entreprises en la matière a été appelé, en vue de construire une société de citoyens plutôt que de consommateurs.

 

Les participantes aux débats ont ainsi mis en avant deux enjeux auxquels est confrontée la société : d'une part satisfaire les besoins toujours plus importants des consommateurs, sans épuiser les ressources naturelles, d'autre part prendre en charge et réduire les dommages causés par certains agents économiques, à l'instar de la pollution.

Maria Luisa de Contes, Présidente de Mujeres Avenir, a ouvert les débats en déclarant "qu'il est de notre devoir, en tant que citoyens, de faire preuve d'un comportement toujours plus responsable et de prendre conscience des effets de notre consommation". La Présidente a souligné l'importance de "passer d'un modèle linéaire, basé sur l'extraction, la production, la consommation et l'élimination, à un modèle circulaire, où les produits hors d'usage peuvent se convertir en ressources". 

 

mujeres avenir
Photo Julia Robles

C'est Estefanía Narrillos Roux, Directrice Financière Iberia et Maghreb du Groupe PSA, et Vice-présidente de Mujeres Avenir, qui a modéré les débats. La modératrice a rappelé que "selon les données de l'ONU, il faudrait l'équivalent de trois planètes pour répondre à notre rythme de vie actuel".

Anne Viard, membre du comité directeur de l'association et associée chez Mazars, a pour sa part mis en évidence que "nous vivons dans un système qui par le passé a favoriser la consommation et où 90% de ce qui est exploité de la terre l'est pour un usage unique, une démarche qui n'est pas durable". Et d'ajouter : "Aujourd'hui nous sommes tous en mesure d'être un peu plus citoyen et un peu moins consommateur". Anne Viard a par ailleurs défendu que "nous sommes la première génération qui peut être en mesure de mettre un terme à la pauvreté, mais que nous sommes aussi peut être la dernière à pouvoir sauver la vie sur la Terre". "Nous réclamons un véritable engagement de la part des entreprises, en faveur de l'économie circulaire", a-t-elle insisté.

 

Nous sommes la première génération qui peut être en mesure de mettre un terme à la pauvreté, mais que nous sommes aussi peut être la dernière à pouvoir sauver la vie sur la Terre

 

Véronique Morel, directrice Economie circulaire des pièces de rechange chez PSA, a pour sa part évoqué l'engagement de la marque en la matière, évoquant que "notre travail nous permet de démontrer que le secteur automobile s'adopte pleinement à l'économie circulaire, en favorisant nos clients qui tirent des avantages économiques de notre offre et en agissant pour l'environnement, en nous dédiant à réutiliser, refabriquer et réparer".

 

mujeres avenir
Photo Julia Robles

Pour María Jesús Pérez Vázquez, responsable de la RSC chez Sodexo Iberia, "tandis que l'ONU nous rappelle que 33% de la production alimentaire est gaspillée, nous mesurons et analysons toutre la production issue de nos centres, pour mieux connaître les déchets que nous générons et développer des outils et des procédures qui nous permettent de réduirte leur volume". Sodexo a ainsi réussi à baisser en Espagne de 45% la masse des déchets produits, "ce qui nous a aussi permis de réduire nos émissions de CO2". Sodexo travaille actuellement sur la conversion des déchets de l'entreprise en Biodisel et en engrais, afin d'atteindre le zéro-déchet.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien

Sur le même sujet