Mercredi 1 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mucoviscidose: 4 Français traversent l’Atlantique pour en parler

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 05/12/2019 à 12:04 | Mis à jour le 05/12/2019 à 12:36
Photo : DR
ahoy mucoviscidose

Ahoy, c’est le salut traditionnel des marins. Mais c’est surtout l’aventure de 4 amis, dont l’un atteint de mucoviscidose, qui ont décidé de prendre la mer pour sensibiliser sur sa maladie. Partis en septembre de Vendée, ils sont actuellement aux Canaries, accueillis par l’Alliance française.

Alexandre, 23 ans, étudiant en école de commerce, est atteint de mucoviscidose depuis l’âge de 2 ans. Cette maladie génétique incurable lui rongeait peu à peu les poumons, à tel point qu’il y a deux ans, il n'avait plus que 10 % de ses capacités respiratoires. La mucoviscidose atteint 7.000 personnes en France (70.000 dans le monde) et la seule solution –difficile de parler de remède- est la greffe. Alexandre a la chance de renaitre le 17 juillet 2017 au CHU de Nantes, grâce à une greffe des deux poumons. 

Dès lors, il n’a qu’une idée en tête : partager son expérience et expliquer l’importance des greffes à différents publics. Il décide alors de s’embarquer sur un voilier avec ses copains Thibaud, Romain et Jérémy pour un tour de l'océan Atlantique ponctué d'étapes pour sensibiliser sur cette maladie peu connue.

Il faut dire qu’Alexandre n’en était pas à son premier exploit. En 2014, trois ans avant sa greffe, il avait parcouru avec son ami Romain 11.000 km en voiture dans toute l'Europe, visitant au passage dix-neuf pays !

Cette fois, le projet est bien plus important et coupe le souffle : traverser l’Atlantique en parcourant 11.000 miles de septembre 2019 à mai 2020. C’est ainsi que le « Ahoy », voilier long de 13m, est parti du port de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée, le 15 septembre dernier, destination La Corogne, en  Espagne, puis l’île portugaise de Madère avant d’arriver il y a quinze jours à Las Palmas de Gran Canarias. 

 

Les aventuriers devaient quitter les Canaries ce jeudi 5 décembre pour le Cap Vert avant d'entamer la première traversée vers le Brésil. Le Ahoy fera ensuite route pour la Guyane française et les Caraïbes. Enfin, depuis les Bahamas, le voilier effectuera une seconde traversée de l'Atlantique, mais cette fois avec une seule escale aux Açores avant de rentrer définitivement en France en mai 2020, si tout se passe sans encombres.


Afin de mettre à profit ce voyage, les quatre amis n’ont rien laissé au hasard. Tous ont fait une pause dans leur vie professionnelle ou étudiante mais l’enjeu était de taille, puisqu’il s’agissait de faire passer plusieurs messages autour de cette terrible maladie. Ils reçoivent l’aide de différents partenaires, ce qui leur permet de réaliser au mieux ce voyage. Mais ils ont aussi l’intention d’aller au delà de cette aventure, afin de récolter des fonds pour aider ceux qui luttent contre la maladie. Pour sécuriser la traversée, ils ont équipé le Ahoy d'un système de balise tracking, technologie utilisée lors du Vendée Globe pour situer le bateau en temps réel sur l'océan. De son côté, Orange a fourni gratuitement un téléphone satellitaire, indispensable pour assurer le suivi médical d'Alexandre. 


Aux Canaries, les quatre messagers de l’espoir ont reçu le soutien inconditionnel de l’Alliance française de Las Palmas. C’est ainsi qu’ils ont non seulement pu présenter le projet  #Ahoy aux élèves de l’AF mais aussi à d’autres établissements de l’île, tels que le Lycée français, le Brains International School, ou des collèges espagnols. 

Plus de renseignements : www.sailing-ahoy.fr

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet